2nd tour de l'élection cantonale à Puteaux : l'espoir du changement
Cantonales à Puteaux : la victoire n'est plus qu'une question de temps (J.C)

Cantonales à Puteaux : Vincent Franchi attaque Christophe Grébert... au tribunal

5555385039_abc1961120 C'est une habitude dans la famille Ceccaldi-Raynaud-Franchi ! Elle s'applique à m'envoyer au tribunal !

J'étais convoqué ce matin devant le TGI de Nanterre, suite à une assignation en référé déposée par mon concurrent à l'élection cantonale à Puteaux.
Vincent Franchi, fils de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée-maire UMP de Puteaux, me reproche d'avoir publié des Tweets (@grebert) dimanche lors du 1er tour, la loi interdisant de diffuser de la "propagande électorale" durant le scrutin.

J'ai répondu aux juges que j'utilisais Twitter chaque jour depuis des années, et que j'avais pris soin ce dimanche de ne diffuser aucun message qui puisse être classé dans la catégorie "propagande électorale". Je n'ai pas appelé à voter pour moi ou contre les autres candidats.
Le candidat de l'UMP me réclame 5.000 euros et souhaite que je sois condamné à 1.000 euros d'amende pour chaque tweet constaté.

J'ai expliqué au tribunal que la famille Ceccaldi était une habituée des procédures judiciaires. J'ai rappelé les multiples procès lancés contre moi, mais surtout que la condamnation de Joëlle Ceccaldi-Raynaud pour diffamation. Telle mère, tel fils.

Le jugement en référé sera rendu demain à 9h. C'est le genre de jugement qui pourrait faire jurisprudence.

L'AFP a diffusé une dépêche,
Un article sur Numerama,
TF1.fr en parle,
Un article sur LeMonde.fr,
Autre article sur 01net.com,
....

Commentaires