De nouvelles tours à La Défense menaceraient la capacité de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle
Conseil municipal de Puteaux : les dossiers de la séance du jeudi 30 septembre 2010

Intercommunalité Puteaux-Courbevoie : une mini-interco qui ne construit rien

5051664041_6af3116c79Lors du conseil municipal de Puteaux du jeudi 30 septembre 2010, la majorité UMP et le PS de Puteaux ont voté pour un projet d'intercommunalité entre Puteaux et Courbevoie. Le MoDem a refusé de soutenir une association manquant selon lui d'ambition et de vision.

Voici un extrait de l'intervention de Sylvie Cancelloni, élue MoDem de Puteaux :

"(..) La ville de Puteaux s’ébroue enfin de son long sommeil… et accouche d’un pois chiche : l’intercommunalité Courbevoie-Puteaux.

L'UMP et le PS de Puteaux ont voté pour. Le MoDem s'est abstenu face à :

- une intercommunalité typiquement de circonstance, sans projet, associant 2 villes frileuses qui redoutent l’avenir et s’associent sans y croire.
- une intercommunalité sans complémentarité entre 2 villes ayant les mêmes faiblesses vis-à-vis de l'Etablissement public de La Défense et les mêmes difficultés financières à venir quand les règles du jeu seront changées.
- une intercommunalité qui ne construit rien, si ce n’est une attitude défensive vis-à-vis des autres villes de La Défense, qui travaille contre elles plutôt que de travailler avec elles !

Quel gâchis alors que la Présidente de l’EPAD est justement le maire de Puteaux et qu’une nouvelle intercommunalité offensive, nombreuse, conquérante, celle de la communauté d'agglomération du Mont Valérien, regroupant Nanterre, Suresnes et Rueil-Malmaison, se développe à grands pas.

Un Puteaux qui vient même de se retirer unilatéralement d’une amorce de dialogue menée par les villes de La Défense au sein d'un "Syndicat d’étude intercommunal des villes de La Défense".

Seul contre tous ? On pourrait croire que le maire de Puteaux s’est donné pour seul objectif d’empêcher que les villes de La Défense se parlent. A qui cela profite-t-il en dehors de l'EPADESA  ? Totalement autiste, exsangue financièrement, celui-ci poursuit tranquillement le développement technocratique de La Défense.

Le MoDem de La Défense continuera de promouvoir une intercommunalité choisie, basée sur un véritable projet commun. Une ambition et une vision qui permettront de développer harmonieusement l’emploi, le logement et les transports, et de redonner, ensemble et avec les habitants, une véritable identité à notre territoire".

Je me suis déjà exprimé sur cette mini-interco entre Puteaux et Courbevoie. Celle-ci n'est pas à la hauteur de l'enjeu, à savoir l'aménagement futur de La Défense. Selon moi, la naissance de ce duo est une stratégie politique décidée au plus haut sommet de l’Etat : le gouvernement sarkozyste ne veut pas d’une intercommunalité élargie à toutes les communes de La Défense (Puteaux, Courbevoie, Nanterre et La Garenne-Colombes, puis Suresnes et Rueil-Malmaison). Cette intercommunalité là pourrait en effet jouer un rôle de contre-pouvoir trop dangereux face à l'établissement public d'aménagement de La Défense-Seine-Arche (Epadesa). Dans cette affaire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud préfère donc servir les intérêts de la majorité UMP plutôt que l'intérêt général. Mais vous me direz que cela n'a rien d'étonnant.
Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem de Puteaux

MISE A JOUR DU 18/10 : ALORS QUE LE PS DE PUTEAUX A VOTÉ POUR L'INTERCO, LE PS DE COURBEVOIE A LUI VOTÉ CONTRE.

(photo : Flickr)

Commentaires