La lettre du maire de Neuilly-sur-Seine : quelle sobriété !
Le projet de stade "Arena 92" au conseil municipal de Puteaux, vendredi 25 juin 2010

Jumelages : 71.000 euros, en 2 mois, pour les voyages des élus de Puteaux

Publié sur le site de Christophe Grébert :

4668579613_0b7ff5f005 Lors du conseil municipal de Puteaux du 8 avril 2010, le député-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud a demandé à sa majorité de débloquer 71.000 euros pour payer les déplacements "d'élus et de personnalités de la commune" dans le cadre de 3 manifestations de jumelage organisées en avril et mai (question 37 de l'ordre du jour : 71000.Pdf).
Je suis étonné de l'importance de cette somme.
Je profite donc de cette question pour rappeler l'intérêt de ces échanges, s'ils ne sont pas que de simples voyages d'agrément :

"La commune de Puteaux a été dans les années 50 et 60, grâce au maire George Dardel, parmi les premières à promouvoir l’échange culturel entre villes européennes. Nous avons participé pleinement au mouvement du jumelage destiné à recréer du lien entre des peuples que la guerre avait déchiré.
Aujourd'hui, l’Union Européenne, espace de paix et de développement, n’est plus un projet, c’est une réalité. Le jumelage doit par conséquent évoluer.
Après les simples échanges culturels des débuts, les communes ont ensuite mené des projets de coopération, avec l’Afrique notamment ou les pays de l'ancien bloc de l'Est. Avec nos proches voisins européens, des projets éducatifs et économiques sont réalisés.
Dans ce domaine, et depuis de nombreuses années, notre action à Puteaux est quasi nulle. Peu de choses ressortent. Et certains jumelages semblent complètement à l'abandon.

Pour vous, Madame le maire, cela semble être simplement l’occasion de visiter l’Europe  : 71.000 euros vont être dépensés pour des déplacements d’élus et de personnalités. Depuis votre élection, le montant de ces déplacements a considérablement augmenté. Nous atteignons là un record.
Dépenser de l’argent, si c’est utile, cela ne me choque pas. Mais quelle est la finalité de ces voyages pour notre ville et pour nos villes jumelles ? Qu’est-ce qui en sort, au final ? Cela vous semble égal. Poser même la question vous choque.
Nous réclamons que chaque déplacement face l’objet d’un compte rendu qui soit aussi un rapport d’évaluation, afin que nous nous assurions que l’argent public dépensé le soit efficacement.
Surtout nous réclamons un renouvellement de l’idée de jumelage. Un jumelage du 21e siècle :
- par des projets éducatifs et des échanges entre jeunes,
- par des projets économiques : des liens entre entrepreneurs des villes jumelles pourraient être favorisés.
Se contenter d’aller serrer des mains et de prendre des photos qui seront publiées ensuite dans "Puteaux infos", cela ne suffit pas".

Dans notre projet "Puteaux Ensemble" pour l'élection municipale de mars 2008, nous insistions sur la notion de solidarité. Etre solidaires avec "nos voisins", écrivions-nous : "Etre solidaire, c’est aussi regarder ce qu’il se passe ailleurs dans le monde : nous développerons des projets de coopération avec les pays en voie de développement et renforcerons les liens – particulièrement distendus ces dernières années - avec nos villes jumelles". Nous constatons là encore les efforts de la majorité pour récupérer maladroitement notre programme : elle a retenu les voyages, elle a oublié les projets qui vont avec.

(photo : Flickr)

Commentaires