Conseil municipal de Puteaux : les dossiers discutés le samedi 26 septembre 2009
Menaces des Ceccaldi-Raynaud, mère et fils, au conseil municipal de Puteaux

Quand le maire de Puteaux augmente les impôts et baisse l'investissement pour maintenir à flot son clientélisme

Publié sur le blog de Christophe Grébert :

3934582280_b8a560c817

Lors du conseil municipal de Puteaux du samedi 26 septembre 2009, le maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud a soumis aux élus une modification du budget 2009. Le groupe Alternance Puteaux, qui rassemble les élus MoDem et Verts, a voté contre cette modification qui fait apparaître un maintien des dépenses clientélistes, alors que l'investissement est en baisse.

Voici ce que j'ai dit en séance (ou plutôt essayé de dire dans le brouhaha de la majorité UMP):

En raison de la crise, qui touche particulièrement le marché immobilier, les rentrées fiscales sur les droits de mutations sont en forte baisse : de 11 millions d’euros en 2008… on passe à 1,9 millions d’euros depuis le début de l’année !!! Vous aviez inscrit 5 millions au budget primitif ; on en sera loin.
Nous vous avions pourtant prévenu : lors du débat budgétaire, au début de l’année, l’opposition vous avait incité à la prudence. Nous vous recommandions d’anticiper la baisse de l’activité économique en modérant vos dépenses futiles, afin d'orienter le budget vers l'essentiel, l'utile...

Vous avez préféré augmenter la taxe foncière. Vous avez aussi créé cette année toute une série de taxes (taxe de séjour, taxe de déménagement, etc ). Pour quel objectif ? Maintenir les dépenses de prestige ! et assurer votre politique "clientéliste".

Exemples : ce matin, vous annoncez un marché d'1 million d’euros pour les illuminations de Noël 2O09, l'achat pour plus de 200.000 euros d'un "carillon automate" ou bien encore la réalisation d'une horloge mécanique de 9m de haut dans le jardin de Théâtre !

Vous venez d'inaugurer un jardin (des vignes) qui a coûté 1 million 200.000 euros.


En mars dernier, au moment du vote du budget, pour justifier le maintien du niveau de toutes vos dépenses, vous nous avez expliqué qu'il fallait soutenir l'économie et participer, à notre niveau, au plan de relance gouvernemental. Vous dépensez certes, mais vous n’investissez pas pour l’avenir : les illuminations de Noël ne sont pas de l’investissement ! Elles resteront en place 1 mois et puis plus rien...

Au contraire, ce matin vous nous demandez de reporter des dépenses d’investissement : vous remettez à plus tard la réalisation d’un nouveau Centre technique municipal. La construction d’un parking rue Eichenberger est aussi retardée. La création de places de stationnement en centre ville est pourtant une urgence ! Des travaux d’aménagement dans la Résidence HLM Charles Lorilleux sont également reportés. Tout comme le plan lumière qui devait embellir notre commune : un serpent de mer. L'investissement se trouve ainsi réduit de plusieurs millions d'euros.

Vous taxez plus les Putéoliens pour financer vos fêtes, vos carillons, vos vignes, vos fontaines… mais vous rognez sur les investissements utiles pour la qualité de vie de l'ensemble des citoyens. Voilà comment traduire cette modification du budget primitif. Bien entendu, nous ne pouvons que voter CONTRE ce dossier qui illustre parfaitement votre politique.

Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem Puteaux

(photo : puits, jardin des vignes, Puteaux, sur Flickr)

Commentaires