Puteaux sous la neige (2) : les photos de Sylvain
Conseil municipal de Puteaux : LE COMMERCE EN CENTRE-VILLE (Sylvie Cancelloni)

Conseil municipal de Puteaux : REDESCENDRE SUR TERRE (Sylvie Cancelloni)

Publié sur le blog de Sylvie Cancelloni :

440240776_43ea25ab36 Lors du dernier conseil municipal de Puteaux, le 29 janvier, à l’injonction de Christophe : « Quittez votre habit de bonne fée, Madame, le monde ne se dirige pas à coup de baguette magique »,  le Maire répondait en minaudant : « Oui, c’est cela, je suis une bonne fée qui veut le bonheur des Putéoliens »…

 

Je crois que nous sommes là au cœur du fameux « cas d’école » de Puteaux : une famille nous veut du bien, depuis 30 ans… et, du haut de l’Olympe, mûrit un vrai projet pour nous. Les Romains avaient le cirque et le pain. Les paternalistes la carotte et le bâton. Les « dames patronesses » tricotaient des pulls de même couleur pour reconnaître « leurs » pauvres… Et nous, nous avons la famille Ceccaldi…


Comment ne pas sourire ? Le bonheur relèverait donc d’un programme politique ? On pourrait voir sur l’affiche : « Votre bonheur m’intéresse », ou : « Là où je passe, malheur trépasse » ?


Nous croyions élire un maire, mais c’est une bônne mère (avé l’assent) qui nous est donnée, pour nous conduire, telle une figure de proue fendant la tempête, sur un chemin de félicité. Et quand les enfants que nous sommes, qui pose une question, qui suggère un autre chemin, qui demande à s’arrêter pour récupérer, elle nous assène un vigoureux : « tais-toi et marche, c’est pour ton bien »


Mais l’infaillibilité n’est pas de ce monde ! Il y aurait même de la faille dans le système…  Et si notre bônne mère s’égarait ? Si elle péchait par orgueil ou par vanité, en ne prenant pas assez la mesure des obstacles ? Son père évoque son incompétence, et ce n’est pas gentil. Mais si c’était vrai ? Des employés municipaux, des familles, des personnes, des gens normaux quoi, disent se sentir exclus, ignorés, même repoussés. Et si c’était vrai ? Quand l’opposition lui adresse un  message unanime d’ouvrir les yeux et de redescendre sur terre : et si c’était vrai ?


Pour le moment, le clientélisme de Puteaux se porte plutôt bien. Il fleurit même un joli parterre de copines du Maire sur Facebook. Mais l’avenir n’est plus tout rose ! On a mangé notre pain blanc ! L’espoir n’est pas au vert ni l’horizon tout bleu… Ripoliner la ville couleur « conte de fée » ne suffit plus…


L’élaboration de la politique budgétaire est le moment de se dire ce qui ne va pas.

C’est le moment de regarder la réalité en face.

Le moment de s’exposer, de s’adapter, d’inventer…

Las…


Immuable, notre grande Timonière nous dit tenir le cap. Lequel ? Vers où ? A quel prix ? Pour qui ? Est-ce un pic ? Est-ce un roc ? Un abîme ? On tremble. Au secours !


Sylvie Cancelloni

Conseillère municipale MoDem de Puteaux

(photo : Flickr, archives)

Commentaires