Retour sur la soirée Roberto Alagna au Théâtre de Puteaux
Sur le coût de fonctionnement du Palais des Sports - Conseil municipal de Puteaux du samedi 13 décembre 2008 (3)

Le groupe "Alternance Puteaux" appelle à une modération des dépenses en 2009 - Conseil municipal du 13 décembre 2008 (2)

Publié sur www.grebert.net :

243306896_2d1ec6dccf Lors du conseil municipal de Puteaux du samedi 13 décembre 2008, les élus étaient appelés à voter les résultats d'une vingtaine d'appels d'offre. En un seul conseil, la ville s'est engagée sur plus de 15 millions d'euros de frais de fonctionnement pour 2009. Le groupe "Alternance Puteaux", qui regroupe les conseillers Modem et Verts, a voté certains dossiers, mais s'est abstenu ou à voté contre les autres. Nous faisons en effet le constat d'une poursuite inconsidérée des dépenses, alors que la crise devrait nous imposer de mieux compter.

Voici le texte de mon intervention devant le conseil :

Alors que chaque jour désormais les journaux égrènent les plans sociaux, que le chômage augmente, que les français s’interrogent sur leur avenir, que leur pouvoir d’achat baisse, que les déficits de l’Etat se creusent et que les rentrées fiscales diminuent, la ville de Puteaux semble elle demeurer sur son petit nuage. Vous connaissez l’expression :  « Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien ».
C’est ainsi que de la question 5 à la question 22 de notre ordre du jour de ce matin, nous enfilons les appels d’offres, pour un total qui dépasse les 15 millions d’euros. Malgré la crise, Puteaux ne diminue pas notablement son train de vie pour l’année prochaine et pour les années suivantes, car ces appels d’offre couvrent 3 années. Il faut dire que nous avons beaucoup d’équipements somptueux (nos palais) à entretenir. Tout cela pèse lourdement dans notre bilan annuel.
Nous aurions voulu voir dans les dossiers de ce matin la volonté clairement affichée d’une réduction des dépenses. Ce n’est pas le cas. Or, la crise touchera aussi les collectivités. De l’avis des économistes, l’année 2009 sera terrible. Rien n’indique encore que 2010 sera meilleur. Nos rentrées fiscales futures ne sont pas assurées.
C’est pourquoi nous nous abstiendrons ou nous voterons contre les dossiers suivants :

– maintenance du « palais des sports »  pour un maximum de 400.000 euros HT / an
- entretien des espaces verts pour 2.400.000 euros HT et des sols sportifs pour 350.000 euros HT
- achat de végétaux pour 1.010.000 euros HT max / an
- entretien des sols : 450.000 euros HT max/ an
- achat de consommables : 880.000 euros HT max / an
– ravalement et maçonnerie : 2.200.000 euros HT max / an
- éclairage et signalisation : 2.600.000 euros HT max / an
- Horodateurs : 500.000 euros HT max / an.

Christophe Grébert
Conseiller municipal Modem de Puteaux

(photo : Flickr)

Commentaires