Previous month:
octobre 2008
Next month:
décembre 2008

novembre 2008

La Défense : ouverture du marché de Noël 2008

Le traditionnel marché de Noël sur le parvis de La Défense a ouvert cette semaine. Pour cette 14e édition, 350 chalets sur 10.000 m2, ouverts tous les jours de 11h à 19h30 et le samedi de 9h30 à 20h jusqu'au 28 décembre, vous fourniront un choix large d'idées de cadeaux.

Vous trouverez sur Defense-92.fr, un site réalisé par un amoureux du quartier d'affaires, toutes les informations sur les animations de fin d'année à La Défense.


Le renouvellement des instances du MoDem à Puteaux (Hauts-de-Seine)

Publié sur le blog de Sylvie Cancelloni :

Modemrev Cette semaine dans les Hauts-de-Seine, le Modem vivait avec intensité le renouvellement de ses instances locales.

Depuis les élections municipales, le grand courant de rassemblement suscité par François Bayrou n’a cessé de s’organiser et de se structurer. La dernière étape se déroulait cette semaine dans les sections locales. Ce mercredi 26 novembre 2008, 63 adhérents putéoliens sont ainsi venus exprimer leurs suffrages, faisant de Puteaux une des sections Modem les plus importantes et des plus actives de notre département ! Une ville comme Asnières n’en comptait que 30 le même soir.

Ce niveau de participation confirme la progression très nette du Modem à Puteaux, tirée pour l’essentiel par son engagement dans la campagne très médiatisée de la liste "Puteaux Ensemble" emmenée par Christophe Grébert.
En choisissant ce dernier pour son combat sur Puteaux, son courage et sa notoriété, François Bayrou a fait un choix fort : celui de remettre en cause le système actuel détestable du 92 et d’impulser de façon déterminée l’alternance à Puteaux.

Une nouvelle équipe Modem est appelée à poursuivre et à consolider ce mouvement.
Elle est aidée par le « grand ménage » qu’a voulu faire François Bayrou en excluant à Puteaux les quelques adhérents qui ont fait le choix de soutenir la majorité municipale de Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud : Robert Bernasconi, élu municipal, Stéphane Léoni et Stéphane Audru, membres du Conseil économique et social local créé par la députée-maire UMP.

Les élus Modem de Puteaux, Christophe Grébert et moi-même, souhaitons bonne chance à cette nouvelle équipe dont la première tâche sera d’affirmer haut et fort son indépendance face à la municipalité et de soutenir activement le travail de ses élus.

Certains d’entre nous continuent de contester la légitimité Modem de Christophe Grébert. Or, Il est élu avec l’investiture officielle du MODEM et le soutien de François Bayrou et des 2 parlementaires MoDem des Hauts-de-Seine Bernard Lehideux et Denis Badré qui ont salué son travail depuis 6 ans sur Puteaux ;  ceux qui le contestent au sein de la section ou du département, verbalement ou sur internet, s'opposent directement au choix de François Bayrou. Dont acte.

François Bayrou nous demande clairement de nous inscrire dans l’opposition. Non dans l’opposition à une personne, mais à un système. C’est le coeur de son combat.

Sylvie Cancelloni
Conseillère municipale MoDem de Puteaux, n°2 de la liste "Puteaux Ensemble


MoDem de Puteaux : Le harcèlement moral est-il une méthode en politique ?

SylviecancelloniPublié sur le blog de Sylvie Cancelloni, conseillère municipale MoDem de Puteaux :

Né après les élections présidentielles, le Modem s’est engagé posément, comme force d’appui, dans le mouvement de rassemblement citoyen très large qui s’est constitué autour de son leader Christophe Grébert. Fortement soutenu par la population, suivi avec intérêt par le Modem national et les médias, Puteaux Ensemble, au terme d’une campagne d’une grande dignité, sans dérapage d’aucune sorte, a réussi une percée tout à fait inattendue en réunissant près de 5000 voix.
Il aurait pu au second tour faire le choix d’un front « anti ceccaldiste ». La question s’est posée. Ce n’était pas responsable. Puteaux Ensemble, dans le respect de sa diversité, a fait le choix d’entrer dans l’opposition.
Aux côtés du Modem (2 élus), il poursuit aujourd’hui, sous le nom de Alternance Puteaux, le chemin tranquille d’une opposition qu’on peut qualifier sans l’ombre d’une ambiguïté de « constructive » : approbation des décisions municipales quand elles sont bonnes, critique argumentée dans le cas contraire. C’est une tâche difficile, qui exige de la sérénité, des convictions et un sens aigu des responsabilités. Puteaux est en effet au cœur d’un certain nombre d’évolutions. Sa situation financière exceptionnelle est très critiquée. A l’heure des réflexions sur le grand Paris, du réaménagement de la Défense et de son impact sur notre budget, de la réforme des collectivités locales et de la taxe professionnelle, il faut avancer sur une ligne de crête étroite entre la gestion du présent et la préservation de l’avenir.

LA SUITE SUR LE BLOG DE SYLVIE CANCELLONI


Patinoires de Noël : 130.000 euros à Lyon... 900.000 euros à Puteaux (sic!)

Patinoirelyon

Chaque année, pendant 4 semaines, entre décembre et janvier, les Lyonnais profitent, place Bellecour, d'une patinoire. Celle-ci coûtera à la ville de Lyon 130.000 euros. C'est le budget 2008.
Comment Puteaux fait pour dépenser 7 fois plus, soit 900.000 euros, pour sa propre patinoire ouverte 2 semaines ?????
C'est le grand "Mystère de Noël" de Puteaux.

(photo : visitelyon.fr)