Le mystère de Noël : comment la ville de Puteaux arrive à dépenser 878.000 euros pour 2 patinoires ???
UMP de Puteaux : l'obsession sur les étrangers de Gérard Brazon

Les questions orales du groupe "Alternance Puteaux" pour le conseil du 17 novembre 2008

Publié sur www.grebert.net :

Voici ci-dessous les 3 questions orales qui seront posées au maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, par le groupe "Alternance Puteaux" lors du conseil municipal du lundi 17 novembre 2008. Ces questions sont celles d'habitants de Puteaux envoyées sur notre adresse alternanceputeaux@gmail.com.

- Pourquoi chaque année et particulièrement celle-ci, devons nous subir dès 8h du matin début novembre, heure à laquelle il y a le plus gros trafic sur le boulevard Richard Wallace, l’installation des décors de Noël. J’habite ce boulevard et je peux vous dire que pendant 15 jours ça a été l’enfer ! nonobstant la pollution que cela génère, les embouteillages furent monstres ! POURQUOI 8H00 DU MATIN !!!!, il existe d’autres horaires qui gêneraient moins de monde.. L’idée d’installer des boules de noël dans les arbres début novembre en plein trafic ne me semble pas la meilleure.
Marie

- Comme de très nombreux parents, je dépose depuis 3 ans tous les matins ma fille rue de la République, devant la voie piétonne qui monte au collège Maréchal Leclerc. Et tous les matins, je surveille mon rétroviseur et j'attends d'être sûr que ma fille est en sécurité sur le trottoir d'en face avant de repartir. En effet, ce passage qu'empruntent la plupart des collégiens n'est toujours pas protégé, contrairement à celui de l'école primaire 100 m plus loin: ni passage piéton, ni panneau clignotant signalant la traversée d'enfants. Or chaque jour des automobilistes, en retard pour le boulot, pestant contre les voitures arrêtées en double file, remontent la rue en trombe. J'aimerais vraiment qu'une signalisation appropriée soit mise en place avant qu'un accident n'arrive. D'autant que paradoxalement la situation s'est aggravée depuis qu'une grille a été installée pour empêcher les scooters de passer, ce qui contraint les enfants à déborder du trottoir en cas d'affluence.
Xavier

- Quelle mesure le maire va-t-il prendre pour faire respecter la loi concernant les chiens dangereux. En effet parent de jeunes enfants je suis très inquiet et ne me promène pas sereinement avec eux dans le quartier (charles lorilleux, il y a une pelouse servant de toilette pour tous les chiens du quartier) car nous croisons fréquemment des molosses classés dangereux (pitbull, rotweiller) le plus souvent sans muselière et très souvent sans laisse. Je ne souhaite pas que mes enfants deviennent les victimes des molosses reconnus dangereux aux propriétaires inconscients.
Pierre

Commentaires