Cérémonie du 1er novembre, au cimetière de Puteaux
Journée sur la "Démocratie en Réseaux", lundi 17 novembre à La Villette

Le Centre médico-social de Puteaux : pas de condition de ressources !

Lu sur le blog de Sylvie Cancelloni, conseillère municipale Modem de Puteaux :

2622162266_03333a89a7Su-per-be. Il n'y a pas d'autre mot pour décrire ce centre de soins, de confort, d'accompagnement, d'écoute... que la ville vient de mettre à notre disposition : couleurs pastel et faîches comme l'espérance, lumières d'ambiance tamisées ou étoilées pour la détente, lieux d'accueil et de jeux, équipe médico sociale souriante et fière de ses talents. Une grande diversité de consultations, un centre de radiographie high tech, un laboratoire d'analyses, des salles spacieuses et de la banéo pour l'équipe de kinésithérapeutes, un service de formation au massage des bébés, des soins dentaires dernier cri...

Décidément, qu'il fait bon vivre à Puteaux !

Mais pour qui? Car je m'interroge : le Centre est ouvert à tous, sans condition de ressources ! Il suffit de se munir de sa carte vitale à l'heure du rendez-vous. Certains services annoncent déjà un délai d'attente de 2 mois. Y compris pour ceux qui n'ont pas les moyens de se faire soigner ailleurs, dont le nombre ne fera qu'augmenter dans un contexte de crise qui s'amplifie. Est-ce si juste que cela?

Et que pensent nos médecins de médecine libérale, nos laboratoires d'analyses, nos centres de radiographie, nos cabinets dentaires ou de kiné qui, à Puteaux, subissent des charges importantes liées à la pression urbaine de la zone. Quel regard portent-ils sur cette irruption concurrentielle? Leur pose-t-elle un problème?

Questions à approfondir : je ne suis pas une spécialiste et je ne doute pas que ces questions aient été largement traitées en amont dans les services de notre ville. Regardons donc vivre ce centre et voyons pas à pas les problèmes qui se poseront.

Pour l'instant, laissons-le se poser, se faire découvrir, prendre ses repères sous le regard bienveillant et si profondément respectueux de la faiblesse de la personne humaine que manifestait toujours Françoise Dolto.

Sylvie Cancelloni
Conseillère municipale MoDem de Puteaux

(photo : Flickr)

Commentaires