Seniors : la "Semaine Bleue" à Puteaux, jusqu'au 26 octobre
Le Buséolien de Puteaux : attention, ce n'est pas encore gratuit ! Et les vrais chiffres de fréquentation

Conseil de Puteaux du 16 octobre 2008 (5) : Roberto Alagna vient à Puteaux, mais où est notre projet culturel ?

Publié sur www.grebert.net :

274160994_3a0e2cae3cLors du conseil municipal du jeudi 16 octobre 2008, la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud a annoncé qu'un événement lyrique se déroulera début décembre au théâtre de Puteaux, avec la venue du grand ténor Roberto Alagna (Question 36 de l'ordre du jour).

Je fais l'intervention suivante :

Madame le maire a lu notre projet municipal « Puteaux Ensemble », dans lequel nous disions que notre ville devait rayonner par son action culturelle. Mais elle l’a mal compris dans son application. Un projet culturel se construit sur la durée. Là, il s’agit d’un coup médiatique : nous achetons « clé en main » à un producteur extérieur un événement sur lequel nous n’avons pas la main.
Avons-nous des informations sur ce producteur basé à Neuilly ? Depuis quand opère–t-il ? Quels évènements a-t-il déjà organisé ?
Sachant que nous sommes à moins de deux mois du concert, je trouve inquiétant que nous n’ayons pas le programme des concerts. Un projet musical sans programme musical, mais uniquement avec le nom des interprètes, c’est encore une fois plus de l’évènementiel qu’un projet culturel.
De même, comment comptez-vous vous y prendre (organisateur et producteur) pour constituer en deux mois un orchestre digne du niveau des interprètes programmés et du nouveau rang culturel que vous voulez donner à la ville ?
Aujourd’hui, cet orchestre n’existe pas et la première fois que les musiciens joueront ensemble, ce sera lors du concert d’ouverture. Comment seront recrutés les membres de cet orchestre de chambre du festival ? Quels seront leurs conditions de travail ?
On peut aussi par ailleurs s’interroger sur le montant du cachet d’une star comme Roberto Alagna. Se fera-t-il payé sur les recettes ? Comment une salle de 800 places peut-elle être rentable ?
Pour l’intégralité de ces concerts, la mairie va bénéficier de 300 places (100 places par concert). Ces places seront-elles achetées par la mairie organisatrice de l’évènement au producteur ? Si c’est le cas, à quel prix ? Qui bénéficiera de ces trois cent places ? Serait-il possible que l’octroi de ces places soit fait de manière transparente ?
Bref, si on ne peut que se féliciter de la volonté de notre municipalité d’investir enfin le champ culturel, nous sommes très circonspects sur ce dossier. Nous craignons qu’il s’agisse là encore de « poudre aux yeux »
Par conséquent, le groupe "Alternance Puteaux" a décidé de s'abstenir. Nous réclamons la mise en place d'une vraie politique culturelle, telle que nous l'avions développée avec les Putéoliens lors de notre campagne participative.

Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem de Puteaux

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)

Commentaires