Les questions orales pour le conseil municipal de Puteaux du mercredi 9 juillet 2008
Alternance Puteaux : une nouvelle opposition au conseil municipal

Le trésor de guerre des Ceccaldi à la Une du Parisien des Hauts-de-Seine

Parisien080708228 millions d'euros, soit une année de budget d'avance ! C'est ce que Charles Ceccaldi-Raynaud avait laissé dans les caisses de la ville lorsqu'il a démissionné en 2004. 4 ans plus tard, le trésor de guerre de l'ancien maire a déjà été largement entamé : sa fille Joëlle Ceccaldi-Raynaud a déjà puisé 64 millions d'euros dans cette réserve pour financer ses "palais" et ses fêtes. Et elle prévoit d'en ponctionner 50 de plus rien que cette année. A ce rythme, à la fin de son mandat dans 6 ans, il ne restera plus rien dans les caisses de la ville. Pour financer son train de vie, la commune n'aura plus d'autre choix que d'augmenter considérablement les impôts.
Inquiétante situation qui a fait la Une ce matin de l'édition des Hauts-de-Seine du Parisien : "Où passe la cagnotte de Charles Ceccaldi ?", a titré le journal.

Réaction du maire recueillie par Le Parisien : "(..) Pour Joëlle Ceccaldi, maire de Puteaux, il ne faut pas parler de « cagnotte » mais de « réserves financières ». "Il y avait 228 M d'euros en 2004, il en reste environ 164 M", indique le cabinet de la maire. Selon la mairie de Puteaux, l'édile ponctionne la cagnotte laissée par le père pour financer les gros investissements de la ville, sans augmenter les impôts (..)".

Jusqu'ici, tout va bien.. jusqu'ici, tout va bien.. jusqu'ici, tout va bien..

Commentaires