De l'amiante à l'école Parmentier à Puteaux
Les réponses du maire aux questions du groupe "Puteaux Ensemble" (conseil du 4 juin 2008)

Tour Signal de La Défense : Joëlle Ceccaldi fait marche arrière

Toursignaldefense"Je ne veux pas bloquer ce projet, mais faire en sorte qu'il soit vivable". Lors du conseil municipal du 4 juin, répondant à une question du groupe "Puteaux Ensemble", Joëlle Ceccaldi-Raynayd a fait marche arrière sur le projet "Signal" de Jean Nouvel pour le quartier de La Défense. Dans un communiqué, publié au lendemain de la désignation de l'architecte, la députée-maire de Puteaux avait en effet clairement menacé d'empêcher la construction de cette tour de 300 m, parce que celle-ci ne lui convenait pas esthétiquement. Il n'en est désormais plus question : Joëlle Ceccaldi approuve le projet et écarte l'idée d'aller au clash avec l'EPAD et le conseil général des Hauts-de-Seine. Elle s'est simplement contentée de rencontrer lundi dernier Jean Nouvel pour lui demander d'améliorer certains points et obtenir des précisions concernant les espaces verts, les parkings et l'accès au centre commercial des 4 temps. Tout cela pour ça ?, serait-on tenté de dire... Il reste cependant ses accusations lancées lors du conseil municipal (enregistrement ci-dessous) : la maire de Puteaux affirme que la majorité du jury avait décidé d'avance d'accorder ce chantier de 600 millions d'euros à Jean Nouvel. Les autres candidats apprécieront.

Extrait du conseil municipal du 4 juin 2008 (.mp3)

Commentaires