Un nouveau trompe-l'oeil à Puteaux
L'opposition constructive à Puteaux : un leurre politique (Vincent Brack)

Election municipale 2008 à Puteaux : une campagne à 17.208 euros, qui dit mieux ?

Publié sur www.grebert.net :

ComptesJ'ai poussé un grand "ouf!" de soulagement quand j'ai reçu le courrier de la Commission nationale des comptes de campagne : celle-ci a approuvé mes comptes pour l'élection municipale 2008 à Puteaux.
La loi est très contraignante... Si mes comptes avaient été rejetés, je risquais l'invalidation et le non remboursement de mes frais. Or, j'ai personnellement engagé plusieurs milliers d'euros dans cette campagne. J'ai dû faire un emprunt.
Une partie de ces frais est remboursée, après contrôle de la Commission des comptes. Les délais de remboursement sont assez longs : à la préfecture des Hauts-de-Seine, on m'indique que je devrais recevoir un virement d'ici la fin septembre.
Comme on dit "si la démocratie n'a pas de prix, elle a un coût"... Pour se présenter à une élection, il faut avoir la capacité de rassembler pas mal d'argent. C'est d'autant plus difficile quand on n'a pas de parti politique derrière soi ! Avec le recul, du seul point de vue financier, ma candidature tient du miracle !

J'ai mené cette campagne municipale avec un budget réduit de 17.208 euros, largement en dessous du plafond qui était pour Puteaux de 72.157 euros !

Les recettes se décomposent ainsi : 3.725 euros d'apport personnel (argent qui doit m'être remboursé dans quelques mois), 1.393 euros de concours en nature (site internet de soutien, ligne téléphonique, ...) et enfin 12.090 euros de dons.

Le don principal a été effectué par un ami qui a souhaité encourager ma démarche de rassemblement. Ce don est de 4.600 euros, ce qui correspond à la somme maximale qu'une personne peut donner à un candidat. C'est ce don qui m'a permis de me lancer. Merci encore à cet ami.
Bien entendu, je remercie aussi chaleureusement toutes les autres personnes qui ont participé. Chaque don, du plus modeste au plus important, a compté : c'est avec les petits ruisseaux qu'on fait les grandes rivières...

Pour rappel, les dons à un candidat sont déductibles des impôts sur les revenus à hauteur de 60% (quand vous donnez 50 euros, vous pouvez déduire 30 euros). Un reçu fiscal a été envoyé à chaque donateur.

Les dépenses se composent pour l'essentiel de frais d'imprimerie pour 14.487 euros (hors campagne officielle), de frais de réception pour 487 euros, d'achat de fournitures, de frais postaux et de téléphone, sans oublier 400 euros d'honoraires à l'expert-comptable qui a validé nos comptes.

Un merci spécial, pour terminer, à Vincent Brack, mon mandataire financier, qui a assuré de bout en bout cette charge, aussi importante que fastidieuse, avec constance, sérieux et fidélité.

Christophe Grébert

Commentaires