Soutenez MonPuteaux dans son combat judiciaire
Il y a 5 ans à Puteaux : le maire signe un arrêté liberticide

Charles Ceccaldi-Raynaud soupçonné de favoritisme (Le Parisien)

LeparisienLe Parisien des Hauts-de-Seine a publié mardi une article sur la mise en examen pour « favoritisme, recel d'abus de biens sociaux et corruption passive ».de l'ancien sénateur-maire UMP de Puteaux, Charles Ceccaldi. Extrait :

"Alors qu'il était maire de la ville et présidait le syndicat mixte de chauffage urbain à La Défense (Sicudef) - qui regroupe les communes de Nanterre, Courbevoie et Puteaux -, Charles Ceccaldi-Raynaud aurait permis, en 2000, de favoriser l'attribution d'un marché public à la société Enerpart, dont deux dirigeants, Bernard Forterre et Jean Bonnefont, anciennement aux Charbonnages de France pour le premier et numéro trois de Vivendi pour le second, sont également mis en examen pour « abus de biens sociaux » dans le cadre de cette instruction".

Commentaires