Le projet des Putéoliens pour 2008 : Aliosha fait un rêve
Pharmacies de garde à Puteaux, au mois d'août 2007

Après sa mise en examen, Charles Ceccaldi-Raynaud proclame son "innocence totale"

Mis en examen pour favoritisme dans l'affaire de l'attribution du marché public du chauffage de La Défense, Charles Ceccaldi-Raynaud, ancien sénateur maire de Puteaux et président du Sicudef a transmis le communiqué suivant aux médias :

"Ma mise en examen, sur mon lieu familial de vacances, par un juge en déplacement à Porto Vecchio après les poursuites engagées contre des sommités privés du chauffage urbain, n’a rien d’innocent. L’innocence c’est moi.
Il s’agit d’obliger le Syndicat du chauffage urbain, qui s’y refuse nécessairement, à chauffer illégalement des immeubles « prestigieux » dont la construction doit intervenir à Nanterre.
Cette extension du périmètre d’adjudication, en rupture de l’égalité des candidats, sans la baisse des tarifs que j’ai été le premier à réclamer, constitue un délit que les activistes des raccordements extérieurs voudraient cacher derrière des fautes imaginaires.
Les 100 millions de francs que je suis censé avoir détournés ont été utilisés par Climadef illégalement sans autorisation du Syndicat pour déplacer les tours aéroréfrigérantes trop proches des habitations, sans participation financière des actionnaires. Un procès est engagé.
La Chambre Régionale des Comptes n’a rien découvert qui ne soit connu. L’instruction contre X dure depuis 7 ans. Une quinzaine de perquisitions, y compris au Sénat, se sont révélées infructueuses. Le Code autorise les candidatures de sociétés en formation. Aucun favoritisme n’a influencé les décisions du Comité prises à l’unanimité dans une salle où tous les projets étaient exposés. Une seconde réunion de la Commission d’Appel d’Offres et du Comité a confirmé la première.
Les Professeurs agrégés consultés par le Sicudef, qui ont suivi la procédure du commencement à la fin, ont attesté de sa parfaite conformité au droit.
La Commission nationale de la transparence m’a donné quitus.
A la fin de mon audition, j’ai proclamé solennellement mon innocence totale. J’ajoute que j’ai été entendu sur le fond sans avocat au concours duquel il m’a été conseillé de renoncer pour le moment.
Plutôt que de chercher à étendre le périmètre de la concession, il vaudrait mieux, de la part des autorités, obliger les dirigeants d’Enertherm à baisser leurs prix et à réaliser des investissements conformes à leur offre.
Plutôt que de poursuivre dans le vide, il vaudrait mieux féliciter ceux qui ont réussi à rétablir le chauffage pour 30 000 personnes dans une action associant rapidité et légalité.
Charles CECCALDI-RAYNAUD"

Dans ce communiqué, Charles Ceccaldi n'apporte pas d'éléments concrets sur les questions posées par l'enquête à propos du favoritisme, de la corruption et de l'abus de biens sociaux. Il se place en victime, en tant que président du Sicudef, c'est à dire du syndicat regroupant les communes concernées par la chaufferie de La Défense, affirmant avoir rétabli le chauffage pour 30.000 personnes, alors que c'est lui même en août 2002 qui, par -au minimum- une absence d'anticipation, avait provoqué la coupure !
Christophe Grébert

Commentaires