2 ménages putéoliens sur 3 sont locataires et 4 sur 10 ne possèdent pas de voiture (Insee)
Eglise Evangélique de Puteaux : la ville condamnée en référé

Douche froide pour les habitants du front de Seine à Puteaux

552833554_8e6b6dc7fdComme chaque été, des milliers de Putéoliens habitant vers le front de Seine, sont privés d'eau chaude toute une semaine. La chaufferie de la rue Roque de Fillol alimentant les logements alentours est à l'"arrêt technique" depuis lundi (2 juillet) et jusqu'à vendredi (6 juillet) à 18h.

"Cet arrêt technique obligatoire est destiné à effectuer les travaux de passage au gaz naturel de la chaufferie ainsi que les travaux de passage en basse presion du réseau de chaleur de Puteaux", précise la société Cicéo, ex-Soclip.

En 2006, pour l'"exploitation des réseaux chaleur et froid du Front de Seine", cette filiale de Dalkia a reçu 540.000 euros de la municipalité.
Depuis des années, les habitants sont en procédure contre leur fournisseur de chauffage dénonçant d'importantes surfacturations.

En mars dernier, la majorité municipale UMP a approuvé la modification des installations de la chaufferie de la rue Roque de Fillol, qui passe d'un chauffage au fioul à un chauffage au gaz. L'opposition a voté contre, estimant que les conditions de sécurité étaient insuffisantes et que le niveau de pollution allait augmenter. La maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait déclaré "oser croire" le rapport qui dit que "ce sera mieux qu'avant".

CONSULTER MON DOSSIER CHAUFFAGE URBAIN A PUTEAUX

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)

Commentaires