Expulsion de l'église évangélique de Puteaux : délibéré le 27 juin
Un concert pour les enfants autistes ce soir à Puteaux

En Campagne : réunion de mon équipe

ChristophemairieMercredi soir, j'ai réuni mon équipe de campagne. Ca fait sérieux, hein ? Parce que ca l'est ! Je me lance pour gagner et je suis en train de m'en donner les moyens. Je veux changer les pratiques et proposer un autre projet pour cette ville. Cela passe notamment par un souci de transparence : je vais vous raconter au fur et à mesure les étapes de ma campagne.... dans la mesure du possible. Je ne pourrais pas toujours tout dire sur l'instant.

En ce moment, je passe pas mal de temps à écouter les conseils des uns et des autres. Ce qu'il faut faire, ce qu'il faut dire, ne pas faire et ne pas dire. Chacun a son avis sur la question. Certains sont très optimistes : "tu vas gagner, je le sens". D'autres ont une vision différente : "tu n'as aucune chance !". Là, ce qui me rassure, c'est que cela ne me décourage pas du tout, tant ma détermination est grande. La certitude aussi que la victoire est possible.

Une campagne, ça passe d'abord par des questions pratiques : déclaration en préfecture du mandataire financier, ouverture d'un compte bancaire pour recevoir les dons et payer les frais... Devis d'imprimeurs et autres fournisseurs pour les opérations de communication.

Mise en forme d'un premier tract sur la base de ma "Lettre aux Putéoliens"... Nous prévoyons 10.000 exemplaires dans un premier temps.

Penser à un slogan... Remue-méninges général... les mots (clés) se mélangent.

Mise au point de notre blog "chantier" : www.puteaux.org (Régis Sada est à la manoeuvre). Lancement le 21 juin.

Contacter les amis : un communiquant, un conseiller en politique, un photographe... quelques millionnaires !

Car une campagne ca coûte de l'argent. J'ai déjà quelques promesses d'aide. Cool.

Justement, il faut aussi préparer le lancement d'un comité de soutien local... puis d'un autre comité de soutien "de la blogosphère".

Un journaliste d'un grand hebdo me contacte. Il se dit intéressé : "C'est David contre Goliath". "Les petits ruisseaux font les grandes rivières", je lui réponds, reprenant la réflexion que venait de me faire un Putéolien.

Commentaires