Les blogs d'Asnières-sur-Seine en grève le samedi 27 janvier pour la défense de la liberté d'expression
A Asnières (Hauts-de-Seine), le culte de la personnalité du député-maire UMP, Manuel Aeschlimann, en images

Joëlle Ceccaldi accuse les associations de Puteaux de ne "pas faire grand chose" (Conseil du 21 décembre 2006 - 6e partie)


Conseil Puteaux, 21 décembre 2006 (6)
Vidéo envoyée par grebert
Voici la 6e et dernière partie du conseil municipal de Puteaux du 21 décembre 2006. Il s'agit des questions 40 à 45 de l'ordre du jour*.

Dans cette partie, la députée-maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, accuse les associations de Puteaux de ne pas "faire grand chose" : "faute d'avoir des projets, nous essayons de participer quand même" aux manifestations contre le Sida et contre les myopathies, explique Joëlle Ceccaldi. Ses propos feront plaisir à toutes les associations putéoliennes qui essayent de survivre, malgré la volonté de tout contrôler de la municipalité ! "Vous n'avez pas encouragé les bonnes volontés", fait justement remarquer Nadine Jeanne, conseillère municipale socialiste.
Notre ville compte en effet peu d'associations, même en ajoutant associations sportives, culturelles ou caritatives. Par rapport aux communes voisines, la vie associative et culturelle de Puteaux est très pauvre.
"Vous ne dites pas la vérité", affirme la maire. Pourtant les chiffres sont là. Face à l'évidence, l'élue UMP en vient aux attaques personnelles (une tradition chez les Ceccaldistes) : "on ne vous voit pas beaucoup à ces manifestations", lance-t-elle. En quoi cela à voir avec le problème ? Quand on n'a rien à dire, on s'en prend aux personnes. Face aux rires grotesques des ceccaldistes de la tribune, la maire ne dit rien, alors que le règlement du conseil interdit au public de réagir. 2 poids, 2 mesures, encore une fois.

Dans cette partie du conseil, on peut suivre également un débat sur la flambée immobilière à Puteaux. Nadine Jeanne fait remarquer que beaucoup de Putéoliens sont obligés de quitter la ville. "S'ils vendent, ils font une belle plus-value", répond l'élue UMP. Parce que pour Joëlle Ceccaldi, tout le monde est propriétaire !!!

A la fin, comme à chaque fois, la députée-maire se fait applaudir par l'assistance. Lui a-t-on dit que nous n'étions pas au spectacle ? La suppléante de Nicolas Sarkozy à l'Assemblée donne une image terrible du politique : suffisante (sa manière de s'adresser à l'opposition est indigne) et incompétente (elle ne connait pas ses dossiers), elle apprécie la flatterie. Ses supporters le savent. Leurs applaudissements répondent à ce besoin.

*40/ Attribution d’une subvention municipale à l’Association Française contre les Myopathies, dans le cadre du Téléthon
41/ Décision modificative n°1 au Budget Primitif 2006
42/ Décision modificative n°1 au Budget Primitif 2006 du Restaurant Administratif
43/ Admissions en non valeur de créances irrécouvrables
44/ Réajustement de l’Autorisation de programme et crédits de paiement n°1 du Palais des sports
45/ Questions diverses.

Commentaires