Une collecte de sang à Puteaux, le jeudi 31 août
De Puteaux au Connemara !

Les Ceccaldi-Raynaud s'affrontent sur le terrain communautariste

AssociationportugaiseEntre clientélisme et communautarisme, il n'y a qu'un pas que les Ceccaldi-Raynaud ont franchi depuis longtemps. Dernier épisode en date, un affrontement entre Joëlle et Charles concernant le montant d'une subvention attribuée à l'association Franco Portugaise de Puteaux. Signalons que la communauté portugaise est importante dans notre ville et que ses membres -même s'ils ont gardé la nationalité portugaise- votent aux élections locales, comme tous les européens.

Lors du conseil municipal du 27 juillet, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a été très généreuse en accordant 14.000 euros à l'association putéolienne : 7.000 euros de subvention de fonctionnement + 7.000 euros de subvention exceptionnelle pour l'achat de costumes traditionnels.

Sur son blog, le 9e maire-adjoint et conseiller général UMP de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud, a aussitôt fait savoir que cette somme était insuffisante et qu'il avait de ce fait refusé de voter cette subvention :

"(..) Charles Ceccaldi-Raynaud, qui s’intéresse aux portugais depuis plus de 35 ans, qui a jumelé Puteaux avec une ville portugaise, qui a invité les dirigeants de cette ville à Puteaux, s’est bien rendu au siège, qu’il a mis à la disposition de la communauté portugaise rue Charcot (..) Etant donné l’importance des travaux à effectuer au siège social, la subvention prévue dans le projet de délibération a paru insuffisante. Ses interlocuteurs ont envisagé, non pas de demander plus, mais simplement de faire savoir qu’un complément de subvention était nécessaire en raison des travaux. (..) Lorsque le conseil municipal a été convoqué le 27 juillet, l’ancien Maire est sorti pour protester contre le refus d’améliorer la subvention destinée aux portugais (..)".

A cette attaque, le camp UMP favorable à Joëlle Ceccaldi-Raynaud a répliqué, en affirmant :

"nombre d'amis portugais se félicitent de l'allocation octroyée et surtout de l'allocation exceptionnelle de 7.000 euros pour les costumes et remercient la municipalité et son maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud".

Passons sur l'expression "allocation octroyée", qui révèle bien l'esprit de ces gens -nous ne sommes plus en démocratie mais en monarchie !-, et dénonçons le communautariste développé par la majorité UMP de Puteaux. On est bien loin des principes de la République française. Mais ça on le savait déjà. Les Ceccaldi-Raynaud sont ce qu'ils sont, ils ont aussi pour modèle un certain Sarkozy.
Christophe Grébert

Commentaires