Tarifs prohibitifs de la piscine de Puteaux : la mairie les révise à la baisse
La Défense : les propriétaires incités à reconstruire leurs tours vieillissantes

Nicolas Sarkozy lance le "plan de renouveau" de La Défense, en annonçant son départ de la présidence de l'EPAD

A l'issue d'un conseil d'administration de l'Etablissement Public de l'Aménagement de la Défense (EPAD), Nicolas Sarkozy, le président du conseil général des Hauts-de-Seine, et Dominique Perben, le ministre de l'équipement, ont présenté, mardi 25 juillet, le "plan de renouveau" du quartier d'affaires de l'ouest parisien.

Au cours de son intervention devant la Presse, Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il quittait la présidence de l'EPAD. Le conseil général des Hauts-de-Seine se réunira en octobre pour désigner 2 nouveaux représentants au conseil d'administration de l'EPAD. A la mi-novembre, celui-ci élira un nouveau président, qui sera en toute logique le successeur de Nicolas Sarkozy à la tête de l'assemblée départementale.

Le plan de renouveau de La Défense prévoit la construction de nouvelles tours pour un total 300.000 m2 sur la période 2007-2013, dont une "Tour signal" qui sera l'emblème du renouveau de La Défense par son "audace architecturale" et son "caractère innovant", mais "pas nécessairement par sa hauteur". Autrement dit le projet de tour de 400 mètres est abandonné. Un concours architectural sera lancé à l'automne.

Il est aussi prévu :

- la démolition-reconstruction d'au moins la moitié de 17 anciennes tours considérés comme "hors-marché". Ce qui générera plus de 150.000 m2 de nouvelles surfaces d'ici 2013, avec des conditions très avantageuses pour inciter les propriétaires.
- la constructon d'une nouvelle tour qui regroupera l'ensemble des services centraux du ministère de l'équipement d'ici 2015-2020,
- la réalisation d'une grand équipement type "salle de congrès" à un "emplacement à préciser sur le site Nanterre-La Défense".
- la réalisation de 1.400 nouveaux logements d'ici 2013, "sur un site élargi".
- le prolongement de la ligne E du RER, Eole, à l'horizon 2015-2020.

Le plan prévoit également de nouvelles "règles de gouvernance" pour le quartier d'affaires :

L'EPAD, dont l'existence juridique est prolongée jusqu'au 31 décembre 2010, continuera d'assurer le développement de La Défense.
En revanche, la gestion du quartier et de ses équipements sera confiée à une nouvelle structure qui regroupera les collectivités locales (les communes de Puteaux et Courbevoie) et le conseil général, de manière à "préserver une gestion unifiée" du site. Un projet de loi devrait être présenté à l'automne.

Cette réforme de la gouvernance de La Défense signifie qu'à l'avenir les communes participeront financièrement au fonctionnement du quartier d'affaires. Jusqu'à présent, c'est l'Etat qui prenait tout à sa charge. Quelle conséquence pour le budget de notre commune et donc sur les impôts locaux ? Joëlle Ceccaldi-Raynaud est-elle capable de défendre nos intérêts dans ce dossier. Permettez-moi d'en douter.
Christophe Grébert

A SUIVRE : le discours de Dominique Perben

Commentaires