Couverture de la RN13 à Neuilly : nouveau débat le mardi 7 mars
Théâtre à Puteaux : "Près du bord" d'Armelle Lalo, prolongation en mars

L'Hôpital Foch de Suresnes en danger : la coordination de défense organise une conférence le 15 mars

Le lourd déficit de l’hôpital Foch justifierait la suppression de 348,5 emplois équivalents temps plein (soit 20% des effectifs). Il n’y aurait pas d’alternative à ce plan de restructuration.
Pourtant, est-il concevable de prétendre cela alors que, pour l’essentiel, le déficit n’a rien à voir avec le fonctionnement de l’établissement ?
Est-il concevable que cette décision, lourde de conséquences en matière de qualité et d’offre de soins, n’ayant donné lieu à aucun débat public, demeure sans appel ?
Tout cela ne va pas de soi et n’est pas inéluctable.
Forts de cette conviction, organisations syndicales, salariés, personnels soignants, élus, associations et usagers ont décidé de se regrouper au sein d’une Coordination de défense de l’hôpital Foch.
Dans un premier temps, la Coordination a souhaité informer aussi largement que possible la population sur cet enjeu majeur de santé publique.
Ce patient travail d’information a permis notamment, de collecter des milliers de signatures et de réunir 240 personnes, le 3 novembre dernier, à la salle des fêtes de Suresnes. Il a su créer les conditions d’un débat trop longtemps confisqué.

Pour nécessaire qu’il soit, ce travail n’est aujourd’hui plus suffisant. La Coordination estime qu’il est indispensable de passer d’une phase d’information à une phase de proposition.

Afin de faire valoir ses revendications (au premier rang desquelles, l’exigence du remboursement des dettes de l’Etat) et permettre leur appropriation et leur discussion la plus large possible, la Coordination organise une Conférence de presse :

Mercredi 15 mars à 11h30
à la salle des fêtes de Suresnes
2 rue Carnot – 92150 Suresnes

A cette initiative ont été invités la presse généraliste et spécialisée, les syndicats de l’hôpital, la direction, le personnel, les élus locaux, les parlementaires, des associations et les usagers. Seul le concours du plus grand nombre permettra de sauvegarder cet outil de santé publique indispensable aux habitants de la région.

La Coordination de défense de l’Hôpital Foch

Commentaires