Démontage de la fontaine Bellini, à Puteaux : 748.000 euros pour rien ?
Les illuminations de Puteaux : encore plus d'1 million d'euros en 2006 ?

Les procès perdus de la mairie de Puteaux : "arrêtons les frais", réclame le PS de Puteaux

Ma RELAXE n'est pas le seul procès que la mairie UMP de Puteaux a perdu. Très procédurière, la majorité municipale a souvent perdu en justice en cours des derniers mois et des dernières années. Le PS de Puteaux vient de publier une liste assez impressionnante d'affaires dans lesquelles la commune a dépensé beaucoup d'argent (nos impôts) pour rien. Il s'agit de dizaines de milliers d'euros... "Après la relaxe de Monputeaux.com et du Parisien, arrêtons les frais !", réclame le parti socialiste sur son site local :

"Le 17 Mars 2006, la Ville de Puteaux a perdu son procès contre le Parisien et Christophe Grébert mais, d’après une déclaration de son avocat à l’AFP, le maire envisagerait de faire appel de cette décision. Or, cette action en justice contre un quotidien national et un blog local a déjà coûté très cher. Nous demandons donc au maire de Puteaux d’arrêter les frais en rompant avec la manie procédurière qui avait fait la réputation de son père. Cela contribuera à éviter un gaspillage d’argent public en permettant aux tribunaux de consacrer plus utilement leur temps à des affaires plus importantes. D’une façon générale, Mme Ceccaldi devrait en effet tirer les leçons des nombreux procès perdus par la ville. En plus d’un coût élevé ces actions en justice frisent parfois le ridicule comme ce procès fait à un marchand de casseroles. Nous nous étions déjà interrogés (en mars 2003) sur le montant et l’opportunité des frais de justice de la ville pour l’année 2002. Nous avons décidé de mettre à jour ce dossier en commençant par l’exemple édifiant des procès perdus lors des prémptions ou des expropriations ; nous le compléterons prochainement avec le bilan d’autres affaires (personnel communal, quartier de la Défense, etc…)".

LA SUITE SUR LE SITE PS-PUTEAUX.COM

Commentaires