Conseil municipal de Puteaux (2e partie)
Conseil municipal de Puteaux (4e partie)

Conseil municipal de Puteaux (3e partie)


Conseil municipal de Puteaux (3)
Vidéo envoyée par grebert
Voici la 3e partie du conseil municipal de Puteaux du 28 février 2006. De la question 12 à la question 19 : 12°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif à la confortation du parvis de l’Hôtel de Ville

13°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif à l’acquisition de livres et gestion des abonnements pour les établissements culturels et services municipaux (lot 8 : gestion des abonnements périodiques en langue Française ou étrangère)

14°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif à la police d’assurance des risques statutaires des agents de la Ville

15°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif à l’acquisition d’équipements mobiliers pour le futur Palais des Sports et de la piscine de l’île de Puteaux (5 lots)

16°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif au marquage au sol de la signalisation horizontale

17°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif à la fourniture de produits laitiers et avicoles destinés à la restauration municipale

18°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif aux travaux de réfection des façades et de ravalement de l’école élémentaire Jean Jaurès (lot 1 – menuiseries extérieures)

19°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif aux travaux de réfection des façades et de ravalement de l’école maternelle Benoît Malon (lot 1 – menuiseries extérieures)

Ces 2 dernières questions ont fait l'objet d'une demande de précision de la socialiste Nadine Jeanne, les appels d'offres ayant une nouvelle fois été déclarés sans suite. Sur son blog, Nadine Jeanne s'interroge sur l'utilisation d'une procédure d'"appel d'offres ouvert sous couvert de l'urgence" pour attribuer ces marchés déjà plusieurs fois déclarés "sans suite". Je m'interroge aussi sur l'utilisation de ces procédures qui permettent de réduire la publicité de l'appel d'offres. Surtout, on imagine la pression exercée sur les entreprises dont les offres sont repoussées.

Commentaires