Rétrospective de l'année 2005 à Puteaux : de janvier à Mars (1er trimestre)
Rétrospective de l'année 2005 à Puteaux : de juillet à septembre (3e trimestre)

Rétrospective de l'année 2005 à Puteaux : d'avril à juin (2e trimestre)

Après un début 2005 très animé, le 2e trimestre, vous allez voir, ne l'a pas été moins. Voici un résumé de l'actualité de Puteaux, en avril, mai et juin 2005, en quelques liens :

Gbrisset05_1En Avril, une page se tourne au Parti Socialiste de Puteaux : Gérard Brisset, secrétaire de section pendant 26 ans (sic!), annonce son retrait. Il demeure un conseiller municipal très attentif à la gestion financière de la ville. Nadine Jeanne reprend le flambeau d'un PS putéolien qui mène activement campagne au moment du référendum sur la constitution européenne.

17mai_1En Mai, comme en janvier, février, mars et avril, la séance du conseil municipal est marquée par des insultes homophobes. Joëlle Ceccaldi-Raynaud est fermement appelée par l'opposition à s'engager publiquement contre ces faits intolérables. Ce qu'elle fera en partie finalement, sans pour autant condamner les auteurs des insultes.
Le 17 mai, à l'occasion de la 1ere journée mondiale de lutte contre l'homophobie, un rassemblement est organisé sur le parvis de l'Hôtel-de-ville. Rassemblement boycotté par la majorité municipale UMP.

Proces3_1En Juin, le 21, premier jour de l'été, je suis convoqué devant le tribunal correctionnel de Paris : je suis poursuivi pour diffamation à la suite d'une plainte de la mairie de Puteaux. Mais l'avocat de la mairie, Jean-Marc Fédida, qui est aussi l'avocat de Didier Shuller, est retenu par cet autre client. Il ne vient pas ! L'audience est reportée au 3 février 2006. Ce procès fait malgré tout la Une de Libération. Un reportage est diffusé dans Envoyé Spécial sur France 2. L'audience de MonPuteaux s'envole !

Au cours de ce 2e trimestre 2005, on se souviendra aussi :

- Nicolas Sarkozy prend la présidence de l'EPAD et veut relancer le quartier d'affaires de La Défense,
- Les travaux à l'école maternelle Parmentier sont une fois de plus repoussés,
- MonPuteaux.com sélectionné par Reporters sans frontières comme site défendant la liberté d'expression,
- en Mai, 6 Putéoliens sur 10 disent OUI à la constitution européenne. Les Français ont dit non, poussés par des arguments souvent lamentables. On en voit depuis les conséquences catastrophiques... pour notre pays dans l'Europe et pour l'Europe dans le monde.
- Insolite : à Puteaux, les Ceccaldi votent "OUI-NON",
- Les surfacturations du chauffage urbain : la SOCLIP commence à rembourser 4 millions d'euros !
- Insolite : les beaux jours revenant, la mairie de Puteaux ferme la frontière avec Neuilly.

Commentaires