Rue du Four, à Puteaux : les cartons des expulsés s'entassent sur le trottoir (3)
Le film de l'évacuation de la rue du Four à Puteaux

La police a investi ce matin le 3-5 rue du Four à Puteaux

45523581_462ad74424Comme je vous l'annonçais hier, la police a commencé à évacuer le 3-5 rue du Four, un immeuble pratiquement en ruine, mais où demeuraient pourtant depuis des années plusieurs familles putéoliennes, sans que cela n'inquiète d'ailleurs plus que cela la mairie. Les forces de l'ordre ont bouclé le quartier un peu après 6 heures, avant d'investir l'immeuble. Tous s'est passé dans le calme.

45523484_2160359965Les policiers ont demandé aux derniers occupants encore présents de quitter les lieux. L'un d'eux s'est retrouvé sur le trottoir avec pour tout bagage un sac plastique. Les familles avec des enfants avaient été évacuées les jours précédents. La dernière a déménagé hier soir à Nanterre.

45524106_105a5d04c6TF1, France 2 et France 3 étaient présents, ce matin. Les télé ont été mises au courant de cette évacuation soit par un syndicat de police, soit par la police elle même. Dans quel but ? Est-ce une nouvelle opération de communication du ministère de l'intérieur ? Veut-on montrer que le gouvernement agit aussi en dehors de Paris contre les immeubles présentants des risques d'incendie ?

45523963_75b77bbca0Le 1er maire adjoint de Puteaux, Gaston Garino, a assisté à l'évacuation. "C'est une opération de la préfecture. Je ne sais rien", m'a-t-il répondu quand je lui ai demandé si les personnes expulsées allaient être relogées à Puteaux (Rappelons que l'Office HLM de la ville de Puteaux est l'un des plus importants de la région avec environ 5.500 logements). Comme d'habitude la mairie se décharge sur la préfecture et n'assume pas ses responsabilités. Il est d'ailleurs à noter que la députée-maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, n'était pas là...

VOIR SUR FLICKR MES PHOTOS PRISES CE MATIN DEVANT LE 3-5 RUE DU FOUR

Commentaires