La Défense : Inondation aux 4 Temps, les soldes perturbés !
Association : Franck Lévêque lance "les Haussmanniens de Puteaux"

2 associations à l'école privée Saint-Joseph de Puteaux

Paru au journal officiel du 21-5-2005, un changement de titre de l'organisme de gestion de l'école catholique Saint Joseph de Puteaux :

"L'ORGANISME DE GESTION DE L’ECOLE CATHOLIQUE PRIMAIRE SAINT-JOSEPH DE PUTEAUX (O.G.E.C. PAUL-SEJALON) devient ORGANISME DE GESTION DE L’ECOLE CATHOLIQUE PRIMAIRE PRIVEE SAINT-JOSEPH DE PUTEAUX (O.G.E.C. PAUL-SEJALON OU OGEC ECOLE SAINT-JOSEPH DE PUTEAUX).
Siège social : 26, rue Godefroy, 92800 Puteaux. Site Internet : www.saint-jo-clic.net Date de la déclaration : 18 avril 2005".

- Je rappelle que la mairie de Puteaux a subventionné l'école Saint-Joseph à hauteur de 140.624 euros en 2004, soit 748 euros par élève domicilé sur la commune (188 élèves sur l'année scolaire 2003-2004).

- L'école Saint Joseph comptera une 8e classe de 30 élèves à la rentrée de septembre 2005. Ces derniers mois, d'importants travaux ont été réalisés : une nouvelle cuisine a été construite, le réfectoire a été agrandi pour passer de 3 services de 50 élèves à 2 services de 80 élèves et des tables insonorisées ont été achetées. Pour cet achat, Laurent Gastineau, le président de l’OGEC, remercie l'APEL, dans un texte datant de décembre 2004 et publié sur le site de l'école.

- Les parents d'élèves de Saint Joseph sont réunis au sein de l'APEL. L'association est présidée par Isabelle ROUX, conseillère de la majorité municipale de Puteaux. Le secrétariat de l'association est assuré par Marie-Laurence BOYADJIS et Maryse CHAVRIER, 2e maire-adjointe de Puteaux, déléguée à la petite enfance.

Les autres membres du bureau sont :

Trésorière : Patricia MARTET.
Trésorier adjoint : François-Xavier JEANTEUR.
Vice-présidents :
Franck PERBOIRE
Jérôme VIAL
Jean-Christophe BOUJON

- Le fait que Maryse Chavrier soit en même temps membre du bureau de l'association des parents d'élèves de l'école catholique Saint Joseph et maire-adjointe chargé de la petite enfance n'a rien d'illégal. On voit ça dans d'autres communes. C'est pourquoi je m'étonne : j'ai envoyé il y a plusieurs semaines un mail à madame Chavrier pour lui demander comment elle concevait ce double rôle... sans réponse jusqu'à présent... Peut-être qu'en publiant ce billet me répondra-t-elle enfin.

Commentaires