URGENT : Conséquence du NON, Joëlle Ceccaldi-Raynaud redevient députée !
Référendum européen : le Puteaux d'en bas vote OUI et le Puteaux d'en haut vote NON

Nouvelles insultes et menaces hier soir au Conseil municipal de Puteaux : Joëlle Ceccaldi contrôle-t-elle ses troupes ?

Le conseil municipal, lundi soir, à la mairie de Puteaux aurait pu se dérouler normalement, mais chassez le naturel il revient toujours au galop !
Interpellée par la conseillère socialiste Nadine Jeanne à propos des insultes homophobes et sexistes régulièrement lancées dans la salle du conseil et dans la tribune du public, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a clairement condamné tout acte et toute insulte discriminante. J'espère d'ailleurs que le site municipal publiera son remarquable discours.
Mais voilà, il semble que la maire de Puteaux ne soit pas en mesure de contrôler un certain nombre de ses supporters, et plus encore ceux de son père : hier soir, devant plusieurs témoins, j'ai encore fait l'objet de menaces et d'insultes : "enculé", "je vais te casser la gueule", etc.
Nous avons assisté dans le hall de l'Hôtel-de-ville a une scène incroyable, où la maire tentait avec difficulté de calmer des personnes qui entouraient Charles Ceccaldi-Raynaud.
Le clan serait-il en train de se fracturer ? Avec d'un côté les anciens soutiens du père, et de l'autre, ceux de sa fille. Tout cela est parfaitement malsain pour la démocratie.
Et croyez-moi, se retrouver au milieu de tout cela n'est pas très agréable. J'ai ressenti un sérieux malaise, et -fait incroyable- j'en ai presque eu de la peine pour Joëlle Ceccaldi.
J'appelle encore une fois le maire de Puteaux à faire respecter l'ordre durant le conseil municipal.
Si je la remercie pour son discours, j'attends d'elle maintenant qu'elle transforme ses mots en actes.
Je salue enfin la police municipale de Puteaux qui hier soir à fait son travail de manière impartiale.

Je reviendrais plus tard sur les différentes décisions prises lors de ce conseil municipal.

Commentaires