Puteaux communique : lavage des conteneurs de déchets
"Puteaux en Neige 2004" : Nadine Jeanne fait les comptes

Puteaux sous vidéosurveillance en 2005

CamerasCa y est... la mairie de Puteaux se lance : à l'automne 2005, la commune pourrait être entièrement placée sous vidéo-surveillance. Des dizaines de caméras surveilleront chaque coin de rue... et nous avec...
Il s'agit d'un vieux projet lancé en 2002, en pleine psychose sécuritaire, par l'ancien maire UMP Charles Ceccaldi-Raynaud, et qui est repris aujourd'hui par sa fille, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, actuelle députée-maire.

En juillet 2003, le conseil municipal de Puteaux avait adopté un premier projet qui prévoyait l'installation de 101 caméras pour 4 millions d'euros ! Sur son site local, le Parti socialiste révélait alors les implantations de ces 101 premières caméras (le projet envisageait en effet jusqu'à 350 caméras à terme !) : parkings, écoles, immeubles HLM, bâtiments publics, parcs et espaces verts... rien ne devait échapper à la vidéosurveillance... au nom de la lutte contre la délinquance.

Qualifié de pharaonique par l'opposition, pour son coût exhorbitant et une efficacité restant à démontrer, le projet a été mis en sommeil par la mairie UMP... jusqu'à ces dernières semaines :

un nouveau directeur de la sécurité a été embauché par la ville de Puteaux. Il sera chargé du suivi des opérations. En pleine tempête judiciaire, la police municipale de Puteaux, qui est déjà l'une des plus importantes de la région, va être renforcée : une vingtaine de nouveaux agents devraient être embauchés. Il faudra en effet du monde pour surveiller 24h/24 les nombreux écrans de vidéosurveillance. Au coût d'exploitation des caméras, il faudra encore ajouter les salaires de ces 20 nouveaux fonctionnaires, seuls habilités -en principe- à contrôler les images.

Seront aussi nécessaires des locaux pour accueillir tout ce monde. La maire rêverait d'installer le PC de vidéosurveillance (là où toutes les images arriveront) au plus près d'elle : DANS L'HOTEL-DE-VILLE !!!! Déjà, on fait de la place : le restaurant municipal situé dans les sous-sols de la mairie sera transféré au "palais" des congrès... Joëlle Ceccaldi s'est aussi engagée dans un bras de fer avec La Poste pour que celle-ci déménage la plupart de ses services. Seuls les guichets resteraient dans les lieux.

BIG BROTHER, BIENTOT A PUTEAUX ??? Mon expérience personnelle dans cette ville m'amène à considérer tout cela avec attention...

Commentaires