Jacqueline Fraysse démissionne de son mandat de maire de Nanterre
Prix de l'immobilier à Puteaux : +20,8% en 1 an ! (L'EXPRESS)

Perquisition au domicile de Charles Pasqua

Une perquisition a été menée cet après-midi à Neuilly au domicile de Charles Pasqua, dans le cadre d'une enquête sur un prêt de 450.000 euros consenti par une banque de Chypre à l'ancien ministre de l'Intérieur pour financer sa campagne présidentielle de 2002. Charles Pasqua assure qu'il s'agit d'un prêt légal et qu'il a commencé à le rembourser.
Le juge Courroye a assisté à la perquisition, en présence de Charles Pasqua. L'ancien président du conseil général des Hauts-de-Seine n'a pas été placé en garde à vue.
Une autre perquisition s'est déroulée ce matin au pôle universitaire Léonard de Vinci, à Nanterre, surnommé "fac Pasqua".
Agé de 77 ans, l'ex-ministre est mis en examen dans une affaire de trafic d'armes vers l'Angola et pour le financement présumé occulte en 1999 de son parti, le RPF. En qualité d'ancien ministre, il est également visé par trois autres procédures pour "corruption et abus de biens sociaux" ouvertes en juin à la Cour de justice de la République. Battu aux européennes de juin, Charles Pasqua a perdu l'immunité parlementaire qui le préservait de tout placement sous contrôle judiciaire ou incarcération. Il va tenter de retrouver cette immunité en se présentant aux élections sénatoriales du 26 septembre dans les Hauts-de-Seine.

(d'après Reuters)

Commentaires