Perquisition dans le bureau de Joëlle Ceccaldi à l'Assemblée
MonPuteaux.com change...

La première semaine de la nouvelle reine... oups, pardon... de la nouvelle mairesse de Puteaux

Dans son premier discours de mairesse, Joëlle Ceccaldi avait assuré qu'elle ne gouvernerait pas comme son père. "Lui, c'est lui, et moi, c'est moi", avait-elle dit en substance. Pourtant ses premiers jours aux commandes de la mairie montrent tout le contraire : rien n'a changé... C'EST PAREIL...

Premier indice : depuis son élection, la photo de la nouvelle mairesse est affichée sur la première page du site de la mairie et n'en bouge pas. Les webmasters municipaux avaient osé l'a retirer au bout de quelques jours. Outrage ! Quelques heures après, la photo reprenait la première place sur la page d'accueil du site payé par nos impôts (rappelons ça à notre nouvelle mairesse) non pas pour faire la promotion des Ceccaldi, mais pour nous informer des actions menées par la municipalité !

Depuis l'élection de Joëlle Ceccaldi, toutes ses apparitions publiques sont rapportées par le site, avec photo à l'appui. A ce jeu là, le prochain "Puteaux infos" et les suivants risquent d'être mémorables ! Ecrira-t-elle des poèmes comme son père ?

A peine élue, Joëlle Ceccaldi abandonne son poste pour prendre des vacances !

La nouvelle mairesse ne s'est pas montrée cette semaine à l'Hôtel-de-ville. Il faut dire que la fille de son père fait faire des travaux dans ses nouveaux bureaux de mairesse... Tapissiers, menuisiers et décorateurs sont à l'oeuvre. On a vu aussi d'imposants cartons être déménagés entre la mairie et l'office HLM voisin. Le père déménage-t-il ses archives ?

Pendant ce temps, les employés de l'Hôtel-de-ville se demandent avec angoisse ce que leur réserve l'avenir... Resteront-ils ou pas ? La 1ère adjointe était connue pour ses manières de fifille gâtée à papa. Elle n'a jamais supporté qu'on la contredise, renvoyant untel ou untel dont la tête ne lui revenait pas. Un simple "bonjour" dit sur un ton qui ne lui plaisait pas a pu suffire parfois au bannissement définitif de telle ou telle secrétaire. Maintenant qu'elle est mairesse, les collaborateurs de son père craignent le pire !

Joëlle Ceccaldi aurait-elle fait un gros mensonge en promettant des relations appaisée avec l'opposition ???

L'un de ses premiers actes de mairesse a été de téléphoner à un élu de l'opposition pour lui ordonner sur le champ de lui présenter des excuses. Pourquoi ? pour avoir déclaré qu'il ne participerait pas à la mascarade de son élection ! L'interessé a bien évidemment refusé de s'exécuter. Joëlle Ceccaldi aurait dit-on l'intention pour se venger d'empêcher désormais l'opposition de se réunir dans les salles municipales comme l'entend l'esprit républicain. Ce n'est encore qu'une rumeur de couloir... On ne veut donc pas y croire. Ce serait un acte anti-démocratique bien condamnable. Mais comme la prochaine réunion de la section socialiste a lieu mercredi prochain (le 5 mai) à partir de 20h30, à la maison des associations, 40 rue Benoît Malon, ce sera facile pour tout citoyen, élu et journaliste intéressé par la question de vérifier lui-même si la rumeur est fondée ou non... Nous verrons si à Puteaux les choses ont changé ! La preuve sera faite, ce soir là.

Commentaires