Joëlle Ceccaldi se cherche un chauffeur
Le maire change, mais les méthodes demeurent

Joëlle Ceccaldi devient mairesse et son père devient adjoint et administrateur de l'Office HLM

35 ans après son père, Joëlle Ceccaldi devient mairesse de Puteaux. C'est le 35eme maire de notre commune. C'est aussi la première femme à accéder à cette fonction.

Le couronnement... oups... pardon... l'élection s'est déroulée ce soir à l'hôtel-de-ville, sous les applaudissements d'une tribune du public réservée aux "amis". Imaginez-vous en effet que je n'ai pas pu y accéder ! "C'est complet". Le problème, c'est que plusieurs personnes entrent devant moi. Ce n'est donc pas complet pour tout le monde. Ma conclusion : le maire change... mais les méthodes demeurent...

200 personnes attendent dans la salle des colonnes. Les gros bras du maire (ou de la mairesse plutôt) ne me lachent pas d'une semelle. A un moment... la porte s'ouvre. Je m'attends à des sonneries, des trompettes, des danseuses lançant des pétales de rose (de Puteaux). Mais non... C'est Joëlle qui a interrompu le conseil pour prononcer son premier discours de mairesse devant les ceccaldistes convoqués qui s'impatientent... certains se demandant avec inquiétude s'il y aura à boire...

Joëlle Ceccaldi -de rose vétue et plus "Chantaaaalll Goya" que jamais- a dit que "l'émotion l'envahissait". Elle a rendu assez rapidement hommage à son père, "un grand maire" qui a eu "une grande histoire d'amour avec la ville". Mais "chacun ses méthodes", brise-t-elle : "Je serai moi".
Son programme sera "social et humaniste" explique-t-elle, promettant "concertation, "dialogue", "rassemblement", "proximité" : "je vais bientôt parcourir les rues de la ville" ; Joëlle Ceccaldi entend aller à la rencontre de ses sujets... oups... pardon... des citoyens de Puteaux...
Avant d'inviter les Putéoliens à "une grande marche vers le progrés" pour réaliser une "ville bonheur", Joëlle Ceccaldi a lancé -faussement modeste- qu'elle devrait bien entendu "faire ses preuves", mais qu'elle acceptait la "souffrance" qu'impliquait le mandat de maire.

Je me suis trompé, ce n'est pas à Chantal Goya qu'elle s'identifie, mais à Jeanne d'Arc !

Charles Ceccaldi s'en va sans rien dire. Il reste adjoint et surtout administrateur de l'office HLM. Il garde la main sur sa sourse principale de clientélisme : les 5.500 logements de l'office de Puteaux... Interrogé sur le fait que sa fonction de conseiller municipal vaut pour le calcul du cumul des mandats, il refuse de répondre. Apprendra-t-on bientôt sa démission du Sénat ? Le préfet peut aussi annuler son élection au conseil général.


On prend les mêmes et on recommence... Voici la liste des 9 adjoints :

- 1er adjoint : Gaston Garino !
- 2eme adjoint : Maryse Chavrier
- 3eme adjoint : Henri Boumendil
- 4eme adjoint : Josiane Abkari
- 5eme adjoint : Michel Duez
- 6eme adjoint : Anne-Marie Amsellem
- 7eme adjoint : Hélène Prieur
- 8eme adjoint : Reine Denoulet
- Et 9eme adjoint : Charles Ceccaldi-Raynaud qui sera aussi administrateur de l'office HLM de Puteaux...

Commentaires