La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud passe 48 heures en garde à vue

Puteaux-joelle-ceccaldi-raynaud_5143777

Mercredi, la maire Les Républicains de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale aggravé, après 48 heures de garde à vue, a révélé le Parisien des Hauts-de-Seine.

L'élue de Puteaux a été placée sous contrôle judiciaire. Elle est poursuivie dans l'affaire des 102 kilos d'or trouvés sur un compte non déclaré dans une banque au Luxembourg. Une affaire sur laquelle Mediapart avait publié une enquête en 2015.

Ces fonds provenaient, selon Charles Ceccaldi-Raynaud, le père de Joëlle Ceccaldi, de pots de vins versés dans le cadre de l'attribution du marché du chauffage de la Défense. Joëlle Ceccaldi a ensuite transféré cet argent à ses enfants, Vincent Franchi et Emilie Laviec.

Une première enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte en 2016 par l'office central de lutte contre les infractions fiscales et financières. L'enquête a ensuite été élargie en 2017 pour viser Emilie Laviec pour fraude fiscale. Celle-ci étant devenue la seule bénéficiaire de ces millions d'euros non déclarés.

Le blanchiment de fraude fiscale aggravé est puni de 10 ans d'emprisonnement et de 750.000 euros d'amende.

LIRE MON DOSSIER SUR CETTE AFFAIRE : PARADIS FISCAL


La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi jugée pour diffamation

EaJR99IXYAA0Az-

La maire Les Républicains de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, comparaîtra  le mardi 6 octobre 2020 devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Elle sera jugée pour avoir diffamé le conseiller municipal Christophe Grébert lors d'une séance du conseil.

Le 12 février 2019, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a déclaré devant le conseil municipal de Puteaux que l'élu d'opposition avait été "récemment" condamné par la justice, alors qu'au contraire c'est la municipalité qui venait d'être condamnée pour avoir faussement affirmé dans le journal municipal que Christophe Grébert avait été... condamné par la justice !

"Autrement dit, la maire de Puteaux a affirmé faussement et a réaffirmé publiquement que j'ai été condamné. Il faut dire que, cherchant à me faire taire, Joëlle Ceccaldi a en vain lancé contre moi, directement ou via des proches, une quinzaine de plaintes bâillons
Adepte de pensée magique, la maire de Puteaux croit-elle qu'en répétant une chose elle fait d'un mensonge une vérité ?
Seulement voilà, le fait d'accuser faussement une personne d'avoir été condamnée est diffamatoire et est puni par la loi.

Christophe Grébert"

Mon dossier sur ce procès de Joëlle Ceccaldi-Raynaud


Après le confinement, aidons la jeunesse et les personnes vulnérables de Puteaux

6a00d8341c339153ef025d9b4a320d200c-800wi

Voici la tribune du groupe d'opposition "Puteaux la transition" qui sera publiée dans le journal municipal de juillet-août 2020 :

Nous sortons de la crise sanitaire. Enfin. Restons vigilants. Celle-ci procède de la crise éco-systémique et va engendrer des crises sociales capables de provoquer des secousses dans la société.

La jeunesse et les personnes vulnérables vont être les victimes collatérales du ralentissement du pays.

A Puteaux, 10 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Les difficultés nous les voyons poindre : augmentation de la précarité pour les plus démunis, difficulté financière pour la jeunesse, licenciement, plans sociaux, réduction des droits du travail, élargissement du temps de travail,...

Bien que ces problèmes relèvent majoritairement de l’Etat au niveau national, notre ville a la possibilité d'atténuer les chocs à venir en lien avec son périmètre de compétence.

Nous devons réaffirmer la devise républicaine, liberté, égalité et fraternité.

Au delà d’un soutien à l’emploi par la mise en relation entre entreprises et personnes en recherche d’emploi, proposons dès demain des mesures en faveur de la solidarité :

●  par l’ouverture de tiers lieux, point de rencontres et facteurs de cohésion sociale à travers des lieux de vie hybrides pour s’entraider, se former, créer du lien.

●  par l’organisation de banquets solidaires républicains pour servir des plats à des prix accessibles pour tous à partir des invendus des commerces de la ville.

Retrouvez l’ensemble de nos interventions en ce sens lors du dernier conseil municipal sur la page facebook Puteaux la Transition

Vincent Dubail

Bouchra Sirsalane

Brice Loe Mie