50.000 personnes signent la pétition en faveur de Marie de Puteaux qui attend un logement HLM depuis 14 ans

Capture d’écran 2018-11-15 à 13.52.25Je viens d'avoir Marie au téléphone. Cette dame de 71 ans, seule et à la rue, est toujours dans l'attente d'un logement HLM à Puteaux. Elle campe encore dans le hall de la mairie de Puteaux.

Elle y reste jusqu'à ce que la maire la fasse expulser à la fermeture des bureaux. Ce soir et ce week-end, elle dort chez des amis. "Mais lundi soir, je serai à nouveau à la rue. Je suis de plus en plus fatiguée. A mon âge, c'est dur", me dit-elle.

Marie me dit de transmettre ses remerciements aux nombreux signataires de la pétition diffusée sur change.org pour la soutenir dans sa démarche. Ils sont plus de 50.000 !

Nous demandons à la mairie de Puteaux et à la préfecture des Hauts-de-Seine de tout faire pour lui obtenir un logement HLM dans sa ville. A 71 ans, cette dame ne mérite pas - comme d'ailleurs personne ne mérite - de dormir dehors.


Le Procureur de la République demande la condamnation du représentant de la municipalité de Puteaux

IMG_0400Le procès en appel de Michel Duez, directeur de publication de "Puteaux infos", s'est tenu aujourd'hui devant la Cour d'Appel de Versailles. Le Procureur de la République a réclamé la confirmation du jugement de 1ère instance condamnant le représentant de la municipalité pour m'avoir diffamé

Le Procureur a également requis la publication de cette condamnation dans le journal de la commune "Puteaux infos". Il a aussi reproché à Michel Duez de n'être pas présent à l'audience, se contentant de se faire représenter par un avocat. Le président de la Cour d'Appel, l'ancien juge anti-terroriste Marc Trévidic, avait l’air intéressé par cette affaire d'instrumentalisation de la justice par la municipalité de Puteaux.
Dans sa plaidoirie, l'avocat de la municipalité, Maître Rodolphe Bosselut a affirmé « regretter la judiciarisation du débat politique » (sic) alors que sa cliente Joelle Ceccaldi vient de déposer une 15e plainte contre moi !
Mon avocat, Maître Guillaume Prigent, a réclamé une condamnation à la hauteur du préjudice : 14 ans de procès de la municipalité de Puteaux pour asphyxier l'opposition.

La Cour de Versailles rendra son arrêt le 22 janvier 2019.

Dossier sur l'affaire Michel Duez


Tribune : des immeubles vétustes risquent de s'effondrer à Puteaux

IMG_9852A Marseille, 8 personnes sont mortes dans l’effondrement de 3 immeubles. Un drame qui pourrait se produire à Puteaux. Dans notre ville, des dizaines de familles sont logées dans des bâtiments menaçant ruine. Par exemple, dans cet immeuble de la rue Agathe (photo ci-contre).

La loi donne les pouvoirs au maire pour assurer la sécurité des habitants :
- Article L. 2212-2 du Code des collectivités : le maire a pour responsabilité la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques.
- Article L.2212-4 : en cas de danger, le maire fait exécuter les mesures de sûreté.
- Articles L. 521-1 et suivants du Code de la construction et de l’habitation : en cas de carence d'un propriétaire, le maire doit héberger ou reloger les occupants d'un immeuble en péril.

La législation existe donc. Nous avons les moyens financiers. Ne manque que la volonté d’agir pour mettre à l’abris ces familles en danger

En tant qu'élus de l'opposition, notre rôle est d'alerter. Nous faisons aussi des propositions sur l’habitat. Vous pouvez les consulter ici : www.monputeaux.com/logement

Grebert-sirsalane
En cette fin d'année de fêtes, notre pensée particulière va à tous les Putéoliens mal logés.



Christophe Grébert
et
Bouchra Sirsalane

CETTE TRIBUNE DU GROUPE PUTEAUX FUTUR SERA PUBLIÉE DANS LE MAGAZINE MUNICIPAL "PUTEAUX INFOS" DE DÉCEMBRE 2018