A la rencontre des habitants de Puteaux

424d3106-becb-4c17-944d-dbff6d3eea58

Le candidat EELV Vincent Dubail et la conseillère municipale Bouchra Sirsalane étaient présents dimanche matin sur le marché de Puteaux pour rencontrer les habitants.

Les élections municipales se préparent dans notre ville. Vincent Dubail et Bouchra Sirsalane prônent une union de l'opposition pour parvenir à l'alternance. Ce rassemblement pouvant se faire autour de 2 défis : défi démocratique et défi écologique.

Qu'en pensez-vous ? Cela m'intéresse d'avoir votre avis. Ici ou écrivez-moi : christophe@grebert.net


Municipales à Puteaux : une tentative de rassemblement de l'opposition

IMG_5085

Alors que, chacun de leur côté, les militants de LREM et des partis de gauche commencent à se montrer sur le marché de Puteaux en vue des élections municipales du mois de mars, les 2 candidats Vincent Dubail d'EELV et Bouchra Sirsalane du Modem ont convié ces différents groupes à une discussion publique, vendredi soir.

Objectif de cette rencontre : réfléchir à la possibilité d'un rassemblement de toute l'opposition de Puteaux dès le 1er tour du scrutin ou, si ce n'est pas possible, pouvoir envisager une union des différentes listes pour le second tour.

IMG_5075Selon Vincent Dubail et Bouchra Sirsalane, seul ce rassemblement permettrait de provoquer l'alternance, si les différents candidats peuvent s'entendre sur un projet commun reposant sur 2 grands défis : défi démocratique et défi écologique.

Ces 2 thèmes - l'urgence climatique et la nécessité de mettre fin au système ceccaldi - traversent en effet les discours de tous les candidats putéoliens.

Autant le dire, si la discussion s'est bien déroulée et si plusieurs interventions de la salle appelaient effectivement à se rassemblement, les groupes de LREM et de la gauche ne se sont pas montrés chauds pour travailler ensemble.

Moins que le projet, la question des étiquettes politiques - qu'il faudrait pouvoir dépasser selon moi aux élections municipales - a souvent été au centre des débats.

IMG_5083Bouchra Sirsalane, élue Modem, a montré l'exemple : elle a annoncé qu'elle s'était mise en retrait de son parti, le temps des élections municipales, pour donner une chance à ce rassemblement.

Et Vincent Dubail d'EELV, considérant la situation extraordinaire de Puteaux, a proposé au candidat de LREM de former une majorité plurielle à la mairie.

La main tendue était donc très importante. Mais la réponse des équipes LREM et de la gauche n'a pas été à la hauteur.

Christophe Hautbourg, conseiller municipal LREM, a ainsi estimé que si cette réunion était "sympa", il était en revanche "trop tard" pour faire le rassemblement. 

Pour LREM, la ville serait à droite et son candidat veut rassembler de ce seul côté, donc sans la gauche. Il se pose comme le représentant local de la majorité présidentielle.

Pour le candidat de la gauche, son rassemblement est déjà fait, c'est celui des étiquettes de gauche : "PS, PC, France Insoumise, Génération S, Place Publique"... Il se voit comme le représentant de l'opposition de gauche à Puteaux. Et cela semble lui suffire.

Les 2 hommes ont tout de même affiché une sorte de volonté de rassemblement... de ce qu'ils estiment être leur propre camp : le candidat de la gauche a appelé EELV à le rejoindre... et le candidat LREM a annoncé qu'il avait adhéré au Modem, cumulant donc les adhésions dans les 2 partis.  Exit donc un grand rassemblement pour battre la famille ceccaldi aux 102 kilos d'or !

Comme me dit Catpom (sur twitter) : "C'est pas facile la politique...". Et Puteaux ne fait pas exception. Il me semble tout de même qu'il y a une aspiration à faire de la politique autrement. Et cette division droite-gauche, reconstituée ici, est tellement vieillotte. 

A suivre...