ZAC de Pressense Flux

Puteaux pour vous : une ville nature

7184034708-bf373a2d56-bL'équipe Puteaux pour vous poursuit la publication de son programme pour l'élection municipale des 23 et 30 mars 2014. Elle a dévoilé aujourd'hui la 2e partie de son projet sur l'urbanisme consacrée aux mobilités et aux espaces publics.

Puteaux pour vous prône la promotion des transports en commun et les déplacements doux. La ville sera dynamisée par la création d’espaces publics conviviaux et un retour de la nature. Nous travaillerons sur les grands projets urbains de notre ville dans un esprit d’ouverture et de concertation.

Des mobilités douces

Un meilleur partage de la voirie permettra de réduire la vitesse, le bruit, la pollution, assurer la sécurité, apaiser les ambiances et pour que Puteaux devienne une ville marchable et cyclable.

Un plan de stationnement automobile sera mis en place : recensement de l’offre, gratuité du stationnement pour les véhicules non polluants, rationalisation des tarifications, information en temps réel sur les places disponibles.

 

Nous souhaitons développer les alternatives à la voiture particulière en augmentant le nombre de stations Autolib’ et en favorisant le covoiturage et l’autopartage.

 

Nous développerons des zones 30 et des zones de rencontre. Après des phases d’expérimentation et de concertation, nous mettrons en place des zones piétonnes qui animeront les quartiers.

Nous mettrons en place un plan de déplacement vélo, qui programmera la transformation des voiries avec la création de voies réservées aux vélos connectées aux communes voisines et en lien avec la Défense et l’Île de Puteaux.

Nous développerons les espaces de stationnement pour les vélos et les deux roues sur l’espace public.

 

Nous souhaitons une organisation plus régulière de l’opération Quais Libres durant les beaux jours.

 

Nous créerons un itinéraire doux, continu et cohérent entre la ville, l’île et le Bois de Boulogne réservé aux piétons et aux mobilités douces. Plusieurs options sont possibles et seront débattues : requalification du pont actuel, extension du pont actuel, nouvelle passerelle entre Puteaux et son île. De sa conception à sa réalisation, en passant par ses coûts d’entretien, ce projet visera l’excellence environnementale.

Le Buséolien sera renforcé. Nous souhaitons faire évoluer ce service pour le rendre plus attractif tout en maintenant sa gratuité. Nous proposerons une simplification de la desserte des lignes. A terme, les lignes pourraient se croiser près de la mairie et desservir la Défense. Nous étudierons la faisabilité d’une extension du réseau aux communes limitrophes. Nous augmenterons sa fréquence et mettrons en place des passages à heures fixes, y compris le soir et le week-end.

 

Développer de nouveaux lieux de convivialité

 

Pour une ville plus animée, nous développerons de nouveaux lieux de convivialité. Les nouvelles places et rues piétonnes accueilleront de nouvelles activités et commerces, des bars et des restaurants avec terrasses...

 

Nous réaménagerons le parvis de l’hôtel de ville et ses abords pour en faire une place facilement traversable entre les rues Chantecoq, Anatole France et la place Stalingrad. Sur cet espace où les différences de niveaux seront atténuées, nous réduirons l’emprise de l’automobile. Nous laisserons place aux déambulations, aux plantations et à une grande esplanade centrale plus vaste qu’aujourd’hui qui sera le lieu des grands événements. Le parking souterrain sera rénové et rendu accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

Nous consacrerons le Vieux Puteaux aux différentes formes d’art par le développement de galeries, d’ateliers d’artistes et d’une offre de restauration. Débarrassée de ses grilles, la place de la vieille Église pourra accueillir des événements populaires.

 

 

La nature en ville

 

Introduire la nature en ville, en plantant davantage dans nos rues, en créant de nouveaux squares, en utilisant les parcelles non construites comme terrains d’aventures, améliorera le cadre de vie. La biodiversité sera augmentée et la ville rafraîchie en été. Les plantes, plus présentes, atténueront la pollution et les bruits.

 

Nous ouvrirons au public les espaces verts fermés aujourd'hui inaccessibles comme le jardin des Vignes et le jardin du Théâtre. Nous retravaillerons les limites des parcs communaux pour en finir avec l’implantation systématique de grilles. Certains parcs pourront rester ouverts plus tard l’été.

 

Les espaces publics seront traités de manière moins minérale. Ils seront densément plantés. Certains bâtiments pourraient être végétalisés, notamment des toitures et des murs donnant sur l’espace public

 

Nous renforcerons le caractère naturel de l’île de Puteaux. Afin que la nature reprenne ses droits dans l’île, nous étudierons la possibilité de réduire la place de la voiture et de repenser le stationnement, notamment pendant les périodes de forte affluence comme les vacances scolaires. Nous faciliterons son accès pour les piétons et les cycles. 

 

 

Une nouvelle ambition pour la ZAC des Bergères

 

Nous ferons un état des lieux de la ZAC dès notre élection. Sans remettre en cause l’ensemble du projet, nous souhaitons l’amender dans la mesure du possible pour faire des Bergères plus qu’un village renfermé sur lui-même.

 

Nous voulons faire des Bergères un écoquartier ambitieux et exemplaire au niveau environnemental. Il pourrait devenir un laboratoire d'innovations dans les domaines de l’énergie, de la gestion des déchets, de la domotique, de la ville numérique, de l’espace public, de la place de la nature en ville, etc.

 

Nous porterons une inflexion du style architectural pour en faire un quartier moderne. Comme dans tous les grands projets urbains, nous lancerons des concours d’architectes pour donner leur chance à de jeunes agences et promouvoir des projets innovants.

 

Nous réinterrogerons la pertinence de la couverture de la RD 913.

 

 

Anticiper la création de la Métropole du Grand Paris

 

La Métropole du Grand Paris sera créée le 1er janvier 2016. Le délai est désormais trop court pour créer une nouvelle structure intercommunale pertinente qui serait dissoute quelques mois plus tard par la loi.

 

Nous anticiperons la création de la Métropole du Grand Paris en entamant, dès avril 2014, des discussions avec les communes qui nous entourent. Ces échanges nous permettront de nous présenter unis, avec un projet de territoire cohérent, en vue de former l’un des ensembles de 300 à 400.000 habitants, appelés “conseil de territoire”.

 

La Métropole du Grand Paris mettra en place un système de péréquation à l’échelle métropolitaine qui aura des incidences sur notre budget. Nous anticiperons ces changements par un meilleur contrôle des dépenses publiques locales.

 

 

Faire de Puteaux une ville exemplaire pour l’entretien des espaces publics et la gestion de ses équipements

 

Nous nous engageons à assurer une veille renforcée sur les espaces publics : tournées plus fréquentes des agents municipaux et amélioration de la réactivité des services techniques.

 

Nous créerons une application pour smartphone permettant aux habitants de signaler aux services municipaux tout dysfonctionnement ou dégradation.

Nous poursuivrons une politique d’investissement, mais ne créerons pas de grands équipements municipaux surdimensionnés et coûteux. Si une nouvelle structure est nécessaire, nous privilégierons la reconversion de bâtiments existants. Nous nous attacherons à mieux définir les besoins avec les futurs utilisateurs pour que les structures y répondent parfaitement et nous les développerons dans l’intercommunalité.

Nous nous engageons à respecter les normes régissant la commande publique pour faire des économies et sélectionner les entreprises qui nous apporteront les meilleures prestations au meilleur coût. Une baisse des dépenses de 10 à 20 % est envisageable pour des prestations équivalentes ou meilleures.

LIRE L'INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME "URBANISME ET HABITAT" SUR LE SITE DE PUTEAUX POUR VOUS


DOCUMENTS EXCLUSIFS Troublant marché du conservatoire de Puteaux : seul le constructeur BATEG répond à l'appel d'offres !

Comment cracher sur 31 millions d'euros en pleine période de crise économique ? Voici une anomalie qui intéressera sans doute les journalistes enquêtant sur les liens entre les entreprises de BTP et les collectivités locales : en 2011, la mairie UMP de Puteaux lance un appel d'offres pour la construction d'un nouveau conservatoire. Le marché de départ est de 31 millions d'euros. Alléchant contrat donc. Pourtant, extraordinairement, une seule société répond à cet appel d'offres... et obtiendra le marché public : il s'agit de BATEG, une filiale de Vinci travaillant souvent avec Puteaux.

A l'époque, j'ai interpellé le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud : comment se fait-il qu'une seule société nous réponde ? Silence et réponse gênée du maire : les autres sociétés du BTP n'étaient pas intéressées...
Pour preuve ces 4 lettres, ci-dessous, qui sont presque identiques entre elles et qui feront rire plus d'un spécialiste de la question (cliquez sur les images pour les agrandir).

Eiffage :

Eiffage

Fayolle :

Fayolle

Hervé-SA (groupe Spie SCGPM) :

Herve-sa

Spie Batignolles :

Spie-batignolles

Toutes ces sociétés avaient une surcharge de travail telle qu'elles ne pouvaient pas répondre à l'appel d'offres. Vraiment ? Où savaient-elles par avance que postuler à ce marché était inutile ? Ces 4 courriers, comme des justificatifs produits après coup, sont au minimum troublants.

 

ILS EN PARLENT :

IMG_6426

CANARD ENCHAINE DU MERCREDI 30 OCTOBRE 2013


Série de malfaçons au conservatoire de Puteaux : le parking en partie inondé et fermé

Tumblr_muvcj9hGOZ1sb2sgno2_400 Tumblr_muvcj9hGOZ1sb2sgno4_400 Tumblr_muvc1mp6kL1sb2sgno1_1280Encore des problèmes au nouveau conservatoire de Puteaux : cette fois, c'est une partie du parking souterrain qui est fermé pour cause d'inondation  !

Comme l'indique le site "Choses vues à Puteaux", des flaques d'eau sont répandues un peu partout sans le parking. L'eau s'infiltre par la dalle du jardin situé juste au-dessus. Visiblement, il y a des problèmes d'étanchéité.

La mairie a fermé totalement le niveau -2 et a neutralisé une grande partie du niveau -1. Des cordons en plastique empêchent de se stationner. Au final, seules 70 emplacements sur les 195 du parking sont accessibles.

L'évacuation de cette l'eau n'est pas assurée normalement, puisqu'elle est pompée et s'écoule par un tuyau d'arrosage (sic) dans une des fontaines du jardin. Une partie du jardin est du coup fermé lui aussi !

Rappelons que ces aménagements (parking et jardin) ont coûté 15 millions d'euros, en plus des 53 millions dépensés pour le conservatoire lui-même. Il y a un gros problème sur cet équipement qui cumule les malfaçons (j'ai déjà évoqué la climatisation défaillante, des passerelles interdites, une terrasse fermée au public, des jeux pour enfants dangereux, etc.).
Quelles sont les causes ? La volonté du maire d'ouvrir à tout prix en septembre ? Des délais intenables obligeant les entreprises à bâcler le travail ? Un série d'incompétences ? Des négligences volontaires ou involontaires ?
Beaucoup d'argent public a été dépensé pour un résultat... qui devrait faire s'interroger les citoyens.

Christophe Grébert

(photos : Choses vues à Puteaux)


Chantier du conservatoire de Puteaux : des travaux de nuit injustifiés

2013+-+1

Les habitants qui habitent près du chantier du conservatoire de Puteaux, ZAC de Pressensé, n'ont pas beaucoup dormi la nuit dernière : des ouvriers se sont affairés toute la soirée et une partie de la nuit pour refaire la voirie devant le nouvel équipement municipal. Or, ces travaux nocturnes sont injustifiés.

Sur un axe de circulation non majeur, il n'y a en effet aucune nécessité de faire des travaux la nuit. Mais la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud veut absolument inaugurer très vite son nouveau "palais", qui a coûte 70 millions d'euros, tout début septembre, afin de respecter le code électoral : à 6 mois des élections municipales, elle n'a plus le droit de faire sa propagande en utilisant les moyens de la ville.
Elle a donc demandé aux entreprises d'aller très vite, quitte à bloquer tout le quartier et à travailler 24h/24, sans se préocuper des nuisances pour les habitants. Tout cela va aussi faire grimper la facture du chantier : des travaux de nuit sont facturés environ 20% de plus par les sociétés de BTP. Mais quand il s'agit de satisfaire le maire, la ville ne compte pas notre argent et tout est permis. Même nous empêcher de dormir.

Pour permettre au maire UMP de Puteaux d'inaugurer le nouveau conservatoire municipal avant la limite de 6 mois précédant l'élection municipale fixée par le Code électoral*, les ouvriers travaillent 24h/24. Nous allons donc supporter le surcoût de ces travaux de nuit pour que le maire puisse assurer de fait sa propagande électorale. C'est tout simplement une honte.
Christophe Grébert

*Au cours des 6 mois précédant les élections, les collectivités intéressées par des élections générales doivent s’abstenir d’engager toute campagne de promotion publicitaire de leurs réalisations et de leur gestion (art. L.52-1 alinéa 2 du Code électoral).


L'équipe Puteaux Pour Vous en visite dans le quartier Pressensé

Publié sur le site de Christophe Grébert :

1149749_365488136887277_287589793_o

Samedi 24 août, avec des membres de l'équipe Puteaux Pour Vous, nous avons à nouveau parcouru le quartier Pressensé, où se termine le chantier du nouveau conservatoire de Puteaux.

Nous ferons des propositions pour ce secteur du bas de Puteaux dont l'aménagement est encore loin d'être achevé. Entre les rues Voltaire, Parmentier et Pressensé, ainsi qu'entre les rues Ampère, Pressensé et Georges Pompidou, un vaste périmètre est à recomposer. Ce sera l'occasion pour la nouvelle majorité d'améliorer le cadre de vie, ainsi que le développement économique et social de la commune.

Nous le ferons avec vous. Nous vous inviterons prochainement à vous exprimer sur notre site de campagne www.puteaux2014.fr.

(photo : Flickr)

Les travaux du conservatoire de Puteaux : un quartier bloqué, des grilles & des retards

Dans A vous la parole, un habitant du quartier de Pressensé suit l’évolution des travaux du nouveau conservatoire de Puteaux et de ses alentours :

Ces derniers jours, les travaux dans les rues Ampère, Voltaire et Pressensé ont pris une tournure paroxystique avec une tranchée béante qui interdit tout passage de voiture, comme le montre ces nouvelles photos.

Ampere

Pressense

Volta

Je pense qu’en réalité, vue l’ampleur du chantier, « Jowelle » nous cache tout simplement qu’elle réalise la prolongation des Champs-Elysées et qu’elle veut nous faire une surprise, d’où les 2 fois 1 semaine de travaux de nuit à venir.

En ce qui concerne le fameux « jardin à 3,5 millions », là aussi, on s’affaire encore davantage. Je ne m’engagerai pas sur l’évaluation du style, puisque le résultat final n’est pas encore vraiment visible. On aura le temps de se prononcer une fois la copie rendue.

Sing sing

Toutefois, en comparant la grille d’inspiration prison de Sing Sing (photo ci-dessus) et les illustrations d’intention figurant sur les documents de présentation édités par la mairie (ci-dessous), on découvre qu’il s’agit clairement de 2 projets différents. La jolie pelouse arborée a laissé la place à une fontaine de type Bassin de Neptune (y aura-t-il aussi des spectacles eaux et musique comme à Versailles ?) qui sera du plus bel effet lorsqu’elle sera vide pendant les mois d'hiver, du 15 novembre au 31 mars.

Et puis qui dit eau dit fuites. Le reste du temps, je vous fiche mon billet que les voitures au 1er sous- sol auront des surprises avec le bassin de surface.

Projet park1
Projet park 2

Il y a enfin une dernière énigme dans ce parking, c’est la date de livraison et la capacité du parking qui fluctuent chaque mois depuis un an :

Pressense

J’ai en effet réalisé une pige des numéros de "Puteaux infos" depuis septembre 2012, et notamment la page travaux qui précise les chantiers en cours dans chaque quartier (copie ci-dessus). Vous observerez qu’en septembre 2012, le parking faisait 204 places + 29 places motos avec une livraison au printemps 2013.

- En novembre, il annonçait 192 places et 14 places motos et une livraison pour mars 2013,
- En décembre, on passe à une livraison en juin 2013,
- En février 2013, la livraison est repoussée à septembre 2013,
- Et en avril, on passe à 195 places et 19 places motos.

De 233 places auto/motos à 206 (-12 %), une livraison de mars à septembre (+6 mois !!) : le chef de chantier à la mairie n’a pas vraiment le compas dans l’œil…

si vous avez une explication, je prends.

L.