ZAC des Bergeres Flux

Puteaux, on l'aimait pour son côté "village"... mais la bétonisation progresse

DchvsAuW0AUfsfL

Puteaux était une petite ville ouvrière de banlieue qui se modernisait à l'ombre des tours de la Défense. Après les grandes vagues de rénovation des années 60/80, le calme semblait revenu : des bâtiments anciens étaient réhabilités, notamment dans le quartier de la vieille église...

.... D'autres immeubles très dégradés étaient détruits, mais pour construire à la place des bâtiments de taille souvent équivalente. Quelques espaces verts étaient également créés, certes pas assez pour remplacer totalement les petits jardins des maisons disparues.

DchvsAuXcAAi16aMais depuis la passation de pouvoir entre Ceccaldi père et Ceccaldi fille, et surtout ces dernières années, la municipalité a livré notre ville aux promoteurs. 

Du quartier des Arts (ci-dessus) au quartier des Bergères (ci-dessous), des dizaines de milliers de m2 sont en cours de construction.

Notre commune est passée en 15 ans de 40.000 à 45.000 habitants. D'ici 4 ans, elle passera de 45.000 à 50.000 habitants !

Quand s'arrêtera la bétonisation de Puteaux ? Quelle est la limite ?

Qu'en pensez-vous ?

Pour notre part, nous proposons d'évoluer d'une manière différente :  La nature en ville à Puteaux

DchvsAsW4AAzWeJ

DchvsAtWAAApwhr


Les pauvres écartés du nouveau quartier des Bergères de Puteaux

MaxresdefaultLe nouveau quartier des Bergères, sur le haut de Puteaux, est en cours de construction. Il comporte des commerces, des bureaux, une école, un jardin avec une rivière, des cascades et des jets d'eau... Le style architectural est copié sur celui de Disneyland à Marne-la-Vallée. Mais ce monde enchanté sera réservé aux riches : en effet, sur les 2.200 logements qui doivent être construits , seuls 97 seront des HLM de type PLAI réservés aux familles aux revenus modestes. 

Dans les documents de la municipalité de Puteaux, celle-ci prévoit la réalisation de 404 logements sociaux :

2
Mais lorsqu'on regarde la répartition de ces logements HLM, on s'aperçoit que pour l'essentiel, il s'agit de logements intermédiaires réservés aux familles aux revenus moyens ou élevés :
- 124 logements de type PLUS accessible par exemple à un jeune couple cumulant 45.000 euros de revenus.
- et 183 logements de type PLS ouvert, toujours selon le même exemple, à un jeune couple avec 60.000 euros de revenus, ou 71.000 euros pour un couple avec 2 enfants.

Seuls 97 logements, sur les 2.200 annoncés dans cette ZAC, sont de type PLAI, c'est à dire véritablement sociaux, puisque réservé aux bas revenus : le plafond pour accéder à un logement PLAI est de 12.500 euros pour une personne seule et de 27.000 euros pour un jeune couple. 

1
Non seulement il n'y a que 4,4% de logements HLM de ce type dans ce nouveau quartier, mais en plus ceux-ci sont placés tout à fait à l'écart : un seul immeuble situé directement sur la circulation à la sortie du tunnel de la route nationale, à proximité de locaux tertiaires et de bureaux, et sur la frontière avec Nanterre... Tout un symbole.

Il n'y aura donc pas de véritable mixité sociale dans ce quartier... On est loin, très loin, des 25% de logements sociaux imposés par la loi SRU. Puteaux, qui comptait 35% de logements sociaux il y a encore quelques années, va voir ce taux global baisser avec cette nouvelle ZAC. 

Une ville harmonieuse et où il fait bon vivre doit rassembler toutes les catégories sociales : des plus ou moins riches et des plus ou moins pauvres... C'est de la responsabilité d'une municipalité de permettre cela à travers la réalisation de ZAC (zones d'aménagement concerté). Or, la majorité municipale de Puteaux a choisi délibérément de réserver le quartier des Bergères à une seule catégorie de population. Je considère que c'est une faute grave.
Christophe Grébert

3


Inauguration de la station de chauffage du quartier des Bergères. La ville de Puteaux oublie de préciser une petite chose...

Bergeres

Joëlle Ceccaldi-Raynaud et son fils Vincent Franchi encadrant ce matin le maire de Courbevoie Jacques Kossowski, pour l'inauguration de la station de chauffage du quartier des Bergères.

Une jolie image. Mais dans son tweet, la ville de Puteaux oublie d'indiquer que le chauffage urbain de cet « Eco-quartier » utilise du fioul lourd et va donc entrainer l'émission de soufre, d'azote, de CO2...

C’est toute la différence entre communication et information...

Lors du conseil municipal du 19 décembre 2014, la majorité ceccaldiste a adopté une convention de délégation avec le Sicudef, syndicat du chauffage de la Défense, pour assurer le chauffage urbain de la ZAC des Bergères (Question 16 de l'ordre du jour). Le Sicudef a fait appel à son tour à la société Enertherm qui assure le chauffage des tours de la Défense. Les propriétaires du nouveau quartier des Bergères, qui pensaient avoir acheté un bien dans un "éco-quartier", n'auront pas d'autre choix que de se raccorder aux tuyaux d'Enertherm. Et comment fonctionne-t-elle cette chaufferie ? Pas au solaire, pas à l'éolien, pas à la géothermie... mais aux énergies fossiles : gaz et fioul lourd, le plus polluant des combustibles ! 


Vos questions au maire de Puteaux : "Madame le maire, remettez des bancs dans nos rues !!!" (mis à jour le 22/9 à 11h)

35213394384_15173bbd84_kVoici vos questions au maire pour le conseil municipal de Puteaux du lundi 25 septembre 2017 :

Jean : Pouvez-vous demander la réinstallation de bancs sur les trottoirs de Puteaux. Faire des courses en étant fatiguée devient une punition car on ne peut se poser nulle part pour récupérer décemment. Pensez aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées, à l’impact de la chaleur sur ces mêmes personnes et mesurez le soulagement d’une pause qui n’a rien à voir avec une installation pour la journée ou un commerce quelconque. Les jardins sont une destination, pas une aire de repos : leur existence ne résout pas ce problème.

EE : Peut-on avoir de la visibilité sur les travaux en cours et à venir tout le long de la rue Arago et en face de l'école de la Rotonde ? Quels sont les projets ? Les temps de travaux ? Les gens qui habitent à proximité s'interrogent.

Nathalie : Pourquoi avons-nous eu un petit papier sur le pare brise de notre véhicule garé sur le bateau devant notre maison stipulant que nous n'avions plus le droit de se garer devant chez nous sous peine de 35 euros d'amende. À partir de quand ces amendes seront mises

Gisèle : Résidence HLM Cartault, nous sommes harcelés par des démarcheurs pour l’installation du compteur LINKY. Impossible d’obtenir un renseignement auprès de l’OPH. Pourrions-nous être mieux informés sur ce sujet ? nota : à lire sur les compteurs Linky le dossier de Que Choisir

SMB : Pendant les travaux la circulation piétonne est très dangereuse rue des fusillés car les travaux sont des 2 côtés en même temps. Il n'y a pas de passage piéton au niveau du croisement avec la rue pasteur. Ma fille va seule au collège, elle n'a pas d'autre solution que de traverser hors des passages protégés. Peut-on prévoir un Aménagement ? Une voie cyclable est-elle prévue ?

M  : Les nombreux systèmes de ventilation du bâtiment d'enseignement supérieur IFPASS situé à l'angle rue du moulin / rue de la république font beaucoup de bruit : plusieurs ventilations fonctionnent 24h/24 Et 7j/7 et des lumières allumées même la nuit qui gênent les résidants de la rue du moulin. Le bruit est semblable à un hélico ou une tondeuse : impossible d'ouvrir nos fenêtres ni de profiter de nos balcons et jardins. La Mairie en a été informée il y a 2 mois mais le tapage est malheureusement toujours là.

Que fait on pour la sécurité dans nos quartiers ? Sentiment d'insécurité dans le quartier Moulin / Bergères où des jeunes traînent dehors la nuit, fond du tapage nocturne et des courses de 2 roues en prenant les rues en sens inverse. Il y a aussi du deal de drogue (odeur de shit régulière dans le quartier).

Joseph : J'ai 21 ans. J'aimerais savoir pourquoi les jeunes de mon âge n'ont plus aucun espace pour pouvoir faire du foot ou du basket, toutes les aires de jeu ont été fermées ou bien remplacées par des habitations. On trouve de plus en plus d'aires de jeu pour les enfants en bas âge, mais jamais rien de nouveau pour les jeunes de notre âge. Les seuls endroits disponibles sont sur l'île de Puteaux, ce qui fait loin lorsqu’on habite le haut de Puteaux...

CONTINUEZ À M'ENVOYER VOS QUESTIONS : grebert@gmail.com

(photo : autour de la mairie de Puteaux, les gens sont obligés de s'assoir comme ils peuvent, les bancs ayant été retirés)