Voirie Flux

La municipalité de Puteaux piétonnise une rue où la fille du maire vient d'acheter une maison

24735137182_8be0564735_kLa rue Saulnier, dans le vieux Puteaux, est encore en chantier. Après avoir été piétonnisée sans aucune consultation des riverains, voilà que des bacs y sont installés (photo).

On ne trouve ce type de bac que dans une seule autre rue de Puteaux : celle où la maire habite. La suppression de la circulation automobile et le réaménagement par la municipalité de ce morceau de la rue Saulnier survient alors que la fille du maire vient d'y acheter une vaste maison qui fait actuellement l'objet de travaux d'extension sur 4 niveaux.

IMG_0673

Mise à jour : jeudi 11 février, la rue Saulnier était barrée par un camion de chantier :

IMG_0688

IMG_0690


Le vieux Puteaux en voie de piétonnisation... sans consultation des habitants

PlanPlusieurs rues du quartier du vieux Puteaux viennent d'être fermées en partie à la circulation automobile par des bornes : rue Saulnier, rue de l'Appel du 18 juin, rue Henri Martin et rue Mars et Roty. Ces réaménagements ont été seulement annoncés dans le magazine municipal et par des circulaires distribuées dans les boites aux lettres du quartier, mais ils n'ont fait l'objet d'aucune consultation : pas de réunion avec les riverains pour présenter les projets, pas d'appel à idées, pas de choix alternatifs. Les habitants ont été placés devant le fait accompli.

Dans notre projet municipal "Puteaux pour vous" consacré à l'urbanisation, nous propositions le développement de liaisons douces entre les quartiers. Nous envisagions donc ce même type d'aménagement. Mais nous nous engagions aussi sur une "concertation systématique du public pour les projets urbains". 

Des chaussées toutes neuves détruites et refaites !

Par ailleurs ici, on peut s'étonner que la mairie détruise des chaussées qui venaient d'être refaites. Les nouveaux aménagements auraient du être anticipés. D'autre part, le choix des enrobés noirs pour des rues piétonnisées est vraiment discutable. Par exemple, l'aménagement de la rue Saulnier, au niveau de la maison des associations, est vraiment affreux.
La rue Henri Martin est mieux aménagée, mais dommage d'avoir gaspillé autant d'argent dans des premiers travaux pour tout détruire et refaire 2 ans après ! Un formidable gaspillage d'argent public... une fois encore à Puteaux.

Enfin, qu'en est-il de l'accès des riverains ? Ont-ils la possibilité de baisser les bornes afin d'accéder en voiture jusqu'à leur immeuble ?  D'après ce que j'ai constaté, il faut avoir une clé. Qui en dispose ? Selon quelle règle ? Si vous êtes concernés, merci de votre témoignage. 

Je note que le conseil municipal n'a pas été informé de ces aménagements. D'autres rues seront-elles fermées ? Je n'en sais rien. Le maire semble prendre ses décisions selon son humeur et en surprenant tout le monde jusqu'au service urbanisme de la ville incapable de nous dire ce qui se passera dans 6 mois.

Conclusion : il est bien de développer des circulations douces et de réaménager en conséquence les rues, mais pourquoi détruire des chaussées et des trottoirs qui venaient d'être refaits ? Pourquoi aucune consultation des riverains ? Pourquoi ces travaux improvisés et aucun plan global sur le réaménagement des circulations ?

Rue Saulnier, avant/après :

Saulnier

SaulnierAP

Rue Henri Martin, avant/après :

MartinAV

HmartinAP

Rue Appel du 18 juin, avant/après :

Rue18juinAP

Rue18juinAV

Rue Mars et Roty :

MarsetrotyAP

Puteaux, rue Saulnier fermée à la circulation

Environnement : Des panneaux publicitaires lumineux encombrent désormais les trottoirs de Puteaux

2015 - 1 (1)Une vingtaine de panneaux publicitaires lumineux en forme de "totem" viennent d'être installés sur les trottoirs du centre ville de Puteaux. Ils sont équipés de grands écrans vidéos sur les 2 faces qui diffusent quelques informations locales, mais surtout de la publicité.

S'il s'agit de promouvoir le commerce local, ce qui est à priori une bonne chose, il est à noter que les textes sur ces panneaux lumineux sont le plus souvent illisibles. Le plan du quartier, placé tout en haut de chaque "totem", ne peut être vu que par des piétons de grande taille. 
Outre le fait qu'ils prennent beaucoup de place sur les trottoirs, ces "totems" entraînent par ailleurs une forte pollution lumineuse de nuit (voir les photos ci-dessous).

A un moment où la planète cherche plutôt à trouver des solutions pour réduire sa consommation d'électricité, était-ce le bon support pour l'information locale ?

N'est-ce pas un gadget qui permet surtout à une entreprise de profiter de revenus publicitaires, mais sans réel service en retour pour les habitants ? 

Pour promouvoir le commerce local, nous avions d'autres propositions, notamment agrandir et dégager les trottoirs pour faciliter les circulations et permettre l'accès à tous des commerces de proximité. Ces "totems" - en plus de la pollution visuelle qu'ils entraînent -encombrent au contraire nos trottoirs. Nous aurions donc pu nous en passer.
A noter que tout cela n'a fait l'objet d'aucune discussion en conseil municipal. La maire a pris seule cette décision et nous sommes mis devant le fait accompli, comme le plus souvent.
Christophe Grébert

2015 - 1
POLLUTION LUMINEUSE

2015 - 2 2015 - 3

POLLUTION VISUELLE

(photos : Thomas H.)

puteaux, panneau publicitaire & pollution sonore

Des lampadaires de luxe dans une rue de services de la Défense à Puteaux

P1010389_PUne habitante me signale que des lampadaires de luxe ont été installés par la ville de Puteaux dans une rue de services du quartier Villon, sur le périmètre de la Défense. Cela lui semble être du gâchis.

On peut se demander en effet s'il était bien utile d'installer dans cette rue les lampadaires les plus chers des catalogues des fournisseurs de mobilier urbain... et en plus dans un style classique qui n'a rien à voir avec ce quartier fait uniquement de tours de grande hauteur.

Ne passent par cette rue que les camions de livraisons pour les tours et des voitures qui entrent ou sortent des garages souterrains du quartier.

Ce choix fait par la municipalité représente un surcoût de plusieurs dizaines de milliers d'euros... par rapport à un mobilier urbain de base. Ce n'est pas le fournisseur qui va s'en plaindre : en  2013, Puteaux lui a acheté pour 1 million d'euros de "candélabre de style". Il fallait bien les installer quelque part !

Ce n'est malheureusement qu'un exemple parmi d'autres de la gabegie d'argent public à Puteaux. 

P1010403_P


Des trottoirs élargis sur le pont de la rue Sadi-Carnot à Puteaux : Puteaux pour vous propose une piste cyclable

Tumblr_inline_ndia80ye551t2mmhdLa mairie de Puteaux a adressé aux habitants des quartiers de la Colline et de Lorilleux une lettre leur annonçant le prochain élargissement des trottoirs sur le pont franchissant les voies ferrées, rue Sadi Carnot.

Une initiative saluée par l'association Puteaux pour vous, puisqu'elle permettra de sécuriser et de rendre plus confortable cet itinéraire entre le haut et le bas de Puteaux. L’agrandissement de l’espace destiné aux piétons nécessite de passer de deux voies de circulation (double sens actuel) à une voie (sens unique). Puteaux pour vous propose qu’un aménagement cyclable soit réalisé sur le pont à l’occasion de ces travaux.

"Après avoir avoir repris notre proposition d’expérimentation pour la piétonnisation de la rue Jean Jaurès, nous sommes satisfaits de voir que la ville engage ici aussi une période de tests avant travaux afin d’observer les reports de circulation et de recueillir (on l’espère) l’avis des habitants", écrit l'association née de la liste municipale Puteaux pour vous.

LIRE LA SUITE DE NOS PROPOSITIONS SUR LE SITE PUTEAUX POUR VOUS


L'escalator du boulevard Richard Wallace à Puteaux est encore en panne

14710185700_a5629bb613_z

L'escalator du boulevard Richard Wallace est "en panne jusqu'au 31 août", annonce la ville de Puteaux, qui invente ainsi la panne programmée. Presque un mois d'arrêt sans aucune explication, c'est non seulement beaucoup, c'est aussi inacceptable. Cet escalator, qui permet de relier le bas et le haut de Puteaux, n'est pas un équipement de confort. Il est indispensable pour de nombreuses personnes à mobilité réduite. On aimerait que la municipalité explique et résolve vite cette "panne".

L'escalator de la rue Monge est aussi en panne depuis des semaines :

14907460455_4067b82c72_z

(photo : Flickr)