Voirie Flux

PUTEAUX FUTUR : Une ville accueillante pour le vélo

FurRealLa fin de la commercialisation des voitures à essence est envisagée en France pour 2040, dans seulement 22 ans. Dans un délai encore plus rapide, les moteurs diesel, responsables de la pollution aux particules fines, seront interdits dans nos villes. Une révolution de la mobilité urbaine est lancée.

Sur
 PUTEAUX FUTUR, nous vous invitons à réfléchir ensemble à ces changements qui vont améliorer notre cadre de vie.

Dès maintenant, notre ville doit accompagner l'arrivée des véhicules électriques, des voitures partagées et encourager les mobilités douces. Puteaux doit être accueillante pour les vélos

Faisons le constat, puis esquissons des propositions... 

26586770268_9ebd82cf07_kQUEL EST LE CONSTAT A PUTEAUX ?

Les voiries de notre commune sont souvent mal adaptées aux circulations douces :

Les pistes cyclables sont quasi inexistantes et mal aménagées.


Ces dernières années, la municipalité a fait le choix de paver de nombreuses rues (ci-contre, rue Saulnier). Or, les rues pavées sont inconfortables pour les 2 roues, elles sont glissantes et dangereuses lorsqu'il pleut, bruyantes pour les riverains et elles ne sont pas pratiques pour les piétons à mobilité réduite.


 

6a00d8341c339153ef01b7c9551bad970b-320wiD'autres rues ont été réaménagées comme des autoroutes, par exemple le boulevard Richard Wallace, la rue Jean Jaurès au niveau du Monoprix et la rue Roque de Fillol. La chaussée y est séparée des trottoirs par une bordure très élevée. Ces bordures sont difficilement franchissables par les piétons. Elles empêchent aussi un cycliste, en cas d’urgence, de se mettre à l’abri de la circulation. Naturellement, sur ces “autoroutes”, les automobilistes se sentent chez eux, bien séparés des piétons, et circulent du coup de manière rapide et nerveuse.

Si on veut favoriser l’utilisation des vélos, il faut également que les cyclistes puissent se stationner en toute sécurité.

6a00d8341c339153ef0192ac444ae0970d-500wiOr, les équipements, comme des arceaux, sont parfois inadaptés (ci-contre, parc du Moulin), et les garages à vélo sécurisés sont inexistants.

Les stations Vélib ne sont pas assez nombreuses, quand elles ne sont pas supprimées par la municipalité, comme celle de la rue Jean Jaurès.

La circulation à vélo n'est pas prévue dans les nouvelles infrastructures réalisées par la commune. Ainsi, la future passerelle pour relier la ville à l'île n’a pas de piste cyclable ! Et quand un ascenseur est mis en chantier pour accéder à la gare SNCF depuis le boulevard Richard Wallace, un autre ne va pas jusqu'en haut, pour permettre aux cyclistes ou aux personnes à mobilité réduite de rejoindre facilement la rue Cartault.


NOS PROPOSITIONS POUR UNE VILLE CYCLABLE ET MARCHABLE

Face à ces incohérences qui freinent la pratique du 2 roues, nous voulons accorder une juste place au vélo dans notre ville.

En 2014 dans notre programme Puteaux pour vous, nous prônions :
 
- Un meilleur partage de la voirie permettant de réduire la vitesse, le bruit, la pollution, assurer la sécurité, apaiser les ambiances et pour que Puteaux devienne une ville marchable et cyclable.
- Un plan de stationnement automobile : recensement de l’offre, gratuité du stationnement pour les véhicules non polluants, rationalisation des tarifications, information en temps réel sur les places disponibles.
- Le développement des alternatives à la voiture particulière en augmentant le nombre de stations Autolib’ et en favorisant le covoiturage et l’autopartage.
- Le développements des zones 30 et des zones de rencontre. "Après des phases d’expérimentation et de concertation, nous mettrons en place des zones piétonnes qui animeront les quartiers".
- Mise en place d'un plan de déplacement vélo, qui programmera la transformation des voiries avec la création de voies réservées aux vélos connectées aux communes voisines et en lien avec la Défense et l’Île de Puteaux.
- Développement des espaces de stationnement pour les vélos et les deux roues sur l’espace public.
- Renforcement du Buséolien. "Nous souhaitons faire évoluer ce service pour le rendre plus attractif tout en maintenant sa gratuité. Nous proposerons une simplification de la desserte des lignes. A terme, les lignes pourraient se croiser près de la mairie et desservir la Défense. Nous étudierons la faisabilité d’une extension du réseau aux communes limitrophes. Nous augmenterons sa fréquence et mettrons en place des passages à heures fixes, y compris le soir et le week-end".

Plusieurs d'entre vous ont aussi fait des propositions dans le cadre de notre projet de Budget participatif :

- Créer des ateliers de réparation pour les vélos,
- Créer des pistes cyclables et autoriser le contre sens pour les vélos,
- Aménager une piste cyclable entre Puteaux et Neuilly via le pont de Neuilly (« Si on habite à Puteaux et qu'on veut aller à Neuilly en vélo, on ne peut pas emprunter la route normale car il n’y a aucune voie pour les vélos et les voitures roulent trop vite », « Depuis longtemps, les deux ponts (Puteaux et Neuilly) auraient du se doter d'un encorbellement dédié aux circulations douces »),
- Limiter la vitesse à 30km/heure dans toute la ville, en installant des panneaux bien visibles,
- Créer des sas vélos aux feux sur les grands axes.

23131943_10155231550247736_3081967324981754175_nNous vous proposons de réfléchir ensemble à cet important chantier pour Puteaux : faire en sorte que dans notre ville piétons et vélos puissent se déplacer facilement et en toute sécurité, et en rendant apaisée la circulation automobile.

Retrouvons-nous pour échanger sur www.puteauxfutur.com

Christophe Grébert
Conseiller municipal de Puteaux

 


Un mur de poubelles devant le passage Saulnier à Puteaux

IMG_5393

La fermeture de la rue Saulnier par des grilles, entre les rues Voltaire et Benoit Malon, dans le vieux Puteaux, pose problème : comment évacuer les poubelles, lorsque les éboueurs ne peuvent plus entrer dans la rue ?

La mairie - j'imagine suite à une longue réflexion - a décidé que les habitants devraient entasser leurs poubelles à l'extérieur des grilles, sur le trottoir côté rue Benoît Malon. S'y forme ainsi quotidiennement un mur de poubelles bien peu esthétique.

IMG_5392

L'idée de regrouper les poubelles côté rue Voltaire, voie pourtant plus dégagée, n'a pas été retenue par la municipalité. Rien à voir avec le fait que c'est de ce côté du passage que la famille du maire possède un immeuble.

C'était un non sens de grillager cette rue. En voici la démonstration : les éboueurs ne peuvent plus passer ! Supprimons ces grilles qui ne servent à rien. La piétionnisation n'a rien à voir avec l'enfermement et la privatisation des voiries et espaces publics.
Christophe Grébert

IMG_5396

LIRE MON DOSSIER SUR LA RUE SAULNIER À PUTEAUX


A Puteaux, la rue de la fille du maire refaite pour la 4e fois en 7 ans et grillagée

IMG_4843

Pour la 4e fois en 7 ans (!), la partie de la rue Saulnier située entre les rues Voltaire et Benoît Malon, dans le bas de Puteaux, est en train d'être refaite. 

Piétonnisé sans avis du conseil municipal ni consultation des habitants du quartier, ce morceau de rue, long d'une cinquantaine de mètres, est désormais limité par des grilles.

Cette rue avait déjà été entièrement refaite en 2010, en 2012 et en 2015.

Rien à voir avec le fait que la fille du maire Les Républicains de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud y a investi 1 million d'euros dans un immeuble.

A LIRE mon dossier sur la privatisation de la rue Saulnier sur Drive 

DEPUIS LA RUE BENOIT MALON : 

IMG_4844

DEPUIS LA RUE VOLTAIRE : 

IMG_4837


Les arbres de la rue Voltaire à Puteaux ont été abattus durant l'été

IMG_4835

Les arbres de la rue Voltaire, le long de la résidence HLM de la vieille église, dans le bas de Puteaux, ont été abattus durant l'été.

Les habitants du quartier n'ont pas été informés de cet abattage. Ils ont encore moins été consultés.

La ville de Puteaux manque pourtant grandement de verdure. Chaque aménagement de la municipalité va malheureusement vers plus de bétonnage et d'éradication des arbres et des espaces naturels.

Dans nos villes, nous avons pourtant besoin de ces espaces, pour notre santé, notre moral et pouvoir mieux respirer (renouvellement et qualité de l'air), pour avoir moins chaud aussi (régulation thermique) et assurer la survie d'une biodiversité menacée, etc.

AVANT (google maps) :

Avant