Vie des quartiers Flux

Puteaux pour vous : une ville nature

7184034708-bf373a2d56-bL'équipe Puteaux pour vous poursuit la publication de son programme pour l'élection municipale des 23 et 30 mars 2014. Elle a dévoilé aujourd'hui la 2e partie de son projet sur l'urbanisme consacrée aux mobilités et aux espaces publics.

Puteaux pour vous prône la promotion des transports en commun et les déplacements doux. La ville sera dynamisée par la création d’espaces publics conviviaux et un retour de la nature. Nous travaillerons sur les grands projets urbains de notre ville dans un esprit d’ouverture et de concertation.

Des mobilités douces

Un meilleur partage de la voirie permettra de réduire la vitesse, le bruit, la pollution, assurer la sécurité, apaiser les ambiances et pour que Puteaux devienne une ville marchable et cyclable.

Un plan de stationnement automobile sera mis en place : recensement de l’offre, gratuité du stationnement pour les véhicules non polluants, rationalisation des tarifications, information en temps réel sur les places disponibles.

 

Nous souhaitons développer les alternatives à la voiture particulière en augmentant le nombre de stations Autolib’ et en favorisant le covoiturage et l’autopartage.

 

Nous développerons des zones 30 et des zones de rencontre. Après des phases d’expérimentation et de concertation, nous mettrons en place des zones piétonnes qui animeront les quartiers.

Nous mettrons en place un plan de déplacement vélo, qui programmera la transformation des voiries avec la création de voies réservées aux vélos connectées aux communes voisines et en lien avec la Défense et l’Île de Puteaux.

Nous développerons les espaces de stationnement pour les vélos et les deux roues sur l’espace public.

 

Nous souhaitons une organisation plus régulière de l’opération Quais Libres durant les beaux jours.

 

Nous créerons un itinéraire doux, continu et cohérent entre la ville, l’île et le Bois de Boulogne réservé aux piétons et aux mobilités douces. Plusieurs options sont possibles et seront débattues : requalification du pont actuel, extension du pont actuel, nouvelle passerelle entre Puteaux et son île. De sa conception à sa réalisation, en passant par ses coûts d’entretien, ce projet visera l’excellence environnementale.

Le Buséolien sera renforcé. Nous souhaitons faire évoluer ce service pour le rendre plus attractif tout en maintenant sa gratuité. Nous proposerons une simplification de la desserte des lignes. A terme, les lignes pourraient se croiser près de la mairie et desservir la Défense. Nous étudierons la faisabilité d’une extension du réseau aux communes limitrophes. Nous augmenterons sa fréquence et mettrons en place des passages à heures fixes, y compris le soir et le week-end.

 

Développer de nouveaux lieux de convivialité

 

Pour une ville plus animée, nous développerons de nouveaux lieux de convivialité. Les nouvelles places et rues piétonnes accueilleront de nouvelles activités et commerces, des bars et des restaurants avec terrasses...

 

Nous réaménagerons le parvis de l’hôtel de ville et ses abords pour en faire une place facilement traversable entre les rues Chantecoq, Anatole France et la place Stalingrad. Sur cet espace où les différences de niveaux seront atténuées, nous réduirons l’emprise de l’automobile. Nous laisserons place aux déambulations, aux plantations et à une grande esplanade centrale plus vaste qu’aujourd’hui qui sera le lieu des grands événements. Le parking souterrain sera rénové et rendu accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

Nous consacrerons le Vieux Puteaux aux différentes formes d’art par le développement de galeries, d’ateliers d’artistes et d’une offre de restauration. Débarrassée de ses grilles, la place de la vieille Église pourra accueillir des événements populaires.

 

 

La nature en ville

 

Introduire la nature en ville, en plantant davantage dans nos rues, en créant de nouveaux squares, en utilisant les parcelles non construites comme terrains d’aventures, améliorera le cadre de vie. La biodiversité sera augmentée et la ville rafraîchie en été. Les plantes, plus présentes, atténueront la pollution et les bruits.

 

Nous ouvrirons au public les espaces verts fermés aujourd'hui inaccessibles comme le jardin des Vignes et le jardin du Théâtre. Nous retravaillerons les limites des parcs communaux pour en finir avec l’implantation systématique de grilles. Certains parcs pourront rester ouverts plus tard l’été.

 

Les espaces publics seront traités de manière moins minérale. Ils seront densément plantés. Certains bâtiments pourraient être végétalisés, notamment des toitures et des murs donnant sur l’espace public

 

Nous renforcerons le caractère naturel de l’île de Puteaux. Afin que la nature reprenne ses droits dans l’île, nous étudierons la possibilité de réduire la place de la voiture et de repenser le stationnement, notamment pendant les périodes de forte affluence comme les vacances scolaires. Nous faciliterons son accès pour les piétons et les cycles. 

 

 

Une nouvelle ambition pour la ZAC des Bergères

 

Nous ferons un état des lieux de la ZAC dès notre élection. Sans remettre en cause l’ensemble du projet, nous souhaitons l’amender dans la mesure du possible pour faire des Bergères plus qu’un village renfermé sur lui-même.

 

Nous voulons faire des Bergères un écoquartier ambitieux et exemplaire au niveau environnemental. Il pourrait devenir un laboratoire d'innovations dans les domaines de l’énergie, de la gestion des déchets, de la domotique, de la ville numérique, de l’espace public, de la place de la nature en ville, etc.

 

Nous porterons une inflexion du style architectural pour en faire un quartier moderne. Comme dans tous les grands projets urbains, nous lancerons des concours d’architectes pour donner leur chance à de jeunes agences et promouvoir des projets innovants.

 

Nous réinterrogerons la pertinence de la couverture de la RD 913.

 

 

Anticiper la création de la Métropole du Grand Paris

 

La Métropole du Grand Paris sera créée le 1er janvier 2016. Le délai est désormais trop court pour créer une nouvelle structure intercommunale pertinente qui serait dissoute quelques mois plus tard par la loi.

 

Nous anticiperons la création de la Métropole du Grand Paris en entamant, dès avril 2014, des discussions avec les communes qui nous entourent. Ces échanges nous permettront de nous présenter unis, avec un projet de territoire cohérent, en vue de former l’un des ensembles de 300 à 400.000 habitants, appelés “conseil de territoire”.

 

La Métropole du Grand Paris mettra en place un système de péréquation à l’échelle métropolitaine qui aura des incidences sur notre budget. Nous anticiperons ces changements par un meilleur contrôle des dépenses publiques locales.

 

 

Faire de Puteaux une ville exemplaire pour l’entretien des espaces publics et la gestion de ses équipements

 

Nous nous engageons à assurer une veille renforcée sur les espaces publics : tournées plus fréquentes des agents municipaux et amélioration de la réactivité des services techniques.

 

Nous créerons une application pour smartphone permettant aux habitants de signaler aux services municipaux tout dysfonctionnement ou dégradation.

Nous poursuivrons une politique d’investissement, mais ne créerons pas de grands équipements municipaux surdimensionnés et coûteux. Si une nouvelle structure est nécessaire, nous privilégierons la reconversion de bâtiments existants. Nous nous attacherons à mieux définir les besoins avec les futurs utilisateurs pour que les structures y répondent parfaitement et nous les développerons dans l’intercommunalité.

Nous nous engageons à respecter les normes régissant la commande publique pour faire des économies et sélectionner les entreprises qui nous apporteront les meilleures prestations au meilleur coût. Une baisse des dépenses de 10 à 20 % est envisageable pour des prestations équivalentes ou meilleures.

LIRE L'INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME "URBANISME ET HABITAT" SUR LE SITE DE PUTEAUX POUR VOUS


Une nouvelle association de quartier à Puteaux : "La Cahutte de Puteaux"

Cahuttedeputeaux Sur son blog, la nouvelle association se présente  : La Cahutte est le nom d’un petit quartier qui se situe sur les hauteurs de Puteaux, entre la rue Pasteur et la rue Bernard Palissy.

"Ce nom, « la cahutte », avait sans doute été donné à ce quartier pour une raison bien précise. Où se situaient ces ou cette cabane, qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Même si nous n’avons pas de réponse, le nom de notre association est un petit clin d’œil à l’histoire de notre ville, et à ce qu’est Puteaux aujourd’hui. Un contraste étonnant entre l’histoire d’une vieille bicoque et la réalité actuelle d’une ville en pleine évolution. Un clin d’œil d’une part à l’imposant et moderne quartier d’affaires de La Défense (qui est tout près), et d’autre part aux divers et ambitieux palais que la commune fait construire grâce à ses moyens financiers importants. Cette association est peut-être le début d’une belle petite histoire pour notre quartier et notre ville.

Ce nom n’évoque pas qu’un quartier ou qu’une histoire, il évoque aussi une qualité : l’humilité. L’humilité d’une association qui essaiera sans trop de moyens d’aller à la rencontre des gens et de partager des moments privilégiés grâce à la culture. Il n’est pas nécessaire d’habiter à l’intérieur de ce micro quartier pour faire partie de l’association. Il suffit d’aimer ces petites rues, ces petites maisons et ses habitants, et d’avoir envie de les rencontrer et de faire quelque chose pour les habitants de notre ville".

Longue et belle vie à cette nouvelle association putéolienne.
Christophe


Philippe Etienne, le président de l'association SACSO de Puteaux, continue son action citoyenne !

2278672415_d3175ba8c8Philippe Etienne, colistier de la liste "Puteaux Ensemble", annonce sur le blog de SACSO ("sauvons les arbres centenaires du square Offenbach") qu'il va poursuivre et élargir l'action de son association :

"Il y a enfin une opposition à Puteaux et l'élan provoqué par cette nouvelle donne ne va pas s'arrêter là. Nous étions, dans cette liste citoyenne ,mus par le désir de changer de politique ,de faire de la gestion de la ville,une affaire de tous. Désormais en femmes et hommes libres que nous sommes, chacun travaillera à sa façon pour pérenniser cette action menée, 8 mois durant, au coté de Christophe Grebert. En ce qui me concerne, j'ai décidé de prolonger l'action de l'association SACSO pour être à l'écoute des riverains du quartier Bergères Cartault afin de proposer de désenclaver ce quartier et d'avoir une meilleure lisibilité sur le projet de la ZAC des bergères. Nous essayerons d'être un relais avec la municipalité et les décideurs ,tout en gardant une totale indépendance. Nous aurons l'occasion de vous reparler des actions sur le terrain que nous comptons mener et sommes évidemment disposés à accueillir toutes les bonnes volontés. Vive l'action citoyenne à Puteaux !"

LE SITE DE L'ASSOCIATION SACSO

(photo : Flickr)


Le projet des Putéoliens en 2008 : Quel avenir pour le quartier Bellini ?

32915854_6486dd32acA lire sur www.puteaux.org, dans la pièce Urbanisme, une contribution de Stéphane Pétrault sur le quartier Bellini. Délimité par la rue Paul Lafargue (au Sud), les quais de Seine, la rue Bellini (au Nord) et le boulevard circulaire de la Défense, ce quartier aurait besoin d'être repensé. Constat et propositions :

"Bellini est sous considéré et l’espace public est loin de bénéficier du même traitement que La Défense. Bellini c’est en quelque sorte La défense au rabais (...) Il semble y avoir un paradoxe Bellini. Actif mais peu attractif, ce quartier donne l’impression d’être délaissé. Ce quartier mérite plus d’attention. Il aurait bien besoin d’une reconsidération de fond et d’un traitement qualitatif de l’espace public (..) Situé en marge de La Défense, le quartier Bellini fonctionne comme un « vrai » quartier de ville, ce qui fait son attrait. La Défense semble lui tourner le dos, ce qui est un inconvénient. La circulation piétonne entre le quartier et La Défense est importante mais les accès sont archaïques, peu pratiques et dégradés. La Seine est toute proche, mais le quartier n’en profite pas. Les quais forment une large « barrière » entre le quartier et le fleuve et de plus sont source de nuisances (..) Le paradoxe Bellini tient du fait que ce quartier ne profite pas de son environnement immédiat mais qu’il en subit les nuisances (..) Le quartier a besoin d’être repensé en profondeur en gardant à l’esprit les spécificités et les contraintes du quartier. Il faut notamment rationaliser le parking et aider à fluidifier les livraisons. Les rues Bellini et Jean Jaurès, qui subissent le trafic de transit, doivent retrouver une ambiance de rue par le traité de l’espace et en donnant plus de place aux piétons. Les questions des accès piétons à La Défense doivent être remises à plat pour que les liaisons soient plus intuitives et plus pratiques. Idéalement, tout aménagement futur devrait concourir à ce que ce quartier soit mieux intégré à son environnement : le circulaire, les quais de Seine, La Défense, les autres quartiers de Puteaux".

A LIRE ET A COMMENTER SUR PUTEAUX.ORG

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


La grutier et les corbeaux de la rue Roque de Fillol, à Puteaux

Lu sur CorbacDePuteaux, le blog de Yves, putéolien blogueur :

"Ce matin la grue du chantier de construction de l'immeuble de la rue voisine Roque de Filol a été démontée par une autre plus sur grosses roues avec cales énormes en acier sous ses pattes rétractables. Rue barrée donc pour stationner tous ces démonteurs et leurs brouettes. J'aimais bien suivre le travail du grutier. C'est à lui que nous devons ce nom pour le blog. Chaque matin en arrivant il apporte du pain pour nourrir un couple de corbeaux. Et les grands-mères alsaciennes qui disent au petit enfant pour l'effrayer avant de le coucher : "kompt ins bet! krapacrap kompt!" files au lit! le corbeau revient! Ceci est une autre vision d'Alloween et des peurs qui amusent les enfants...Et donc ce matin un corbeau et sa belle ont quittés Puteaux. Vont-ils suivre la grue et son grutier? Lorsque j'ai quitté Montreuil pour Puteaux mon pigeonneau ne m'a pas suivi. A Puteaux les gens ne secouent pas les miettes à la fenetre. Il ne jettent pas les restes de kebab ou de sandwich sur le trottoir. Et puis les trottoirs sont passés au karcher chaque jour avec le camion citerne pompe qui avance dans la rue et 2 experts en lances haute-pression qui dévallent chaque trottoir. Donc la grue, le gruttier et les corbacs sont partis ce matin mais mon blog doit bloger en tous cas. Le premier qui le trouve gagne un commentaire. Zou. J'ai du boulot!"

Pour rejoindre Yves


L'aménagement idiot de la rue de Brazza, à Puteaux


Main courante, rue de Brazza, Puteaux
Vidéo envoyée par grebert
Je vous propose de voir ou revoir cette vidéo réalisée en avril 2006. La mairie de Puteaux a réalisé, l'an dernier, une double main courante rue de Brazza, une rue particulièrement pentue et glissante. Problème : la main courante est installée au milieu du trottoir, neutralisant la partie proche de la chaussée où se trouvent arbres, poteaux et lampadaires. Un an après la réalisation de cette vidéo... rien n'a changé. La mairie n'a absolument pas pris en compte les critiques des riverains.