Urbanisme Flux

Une pétition pour s'opposer à un projet immobilier près de la gare SNCF de Puteaux

RUpzwhAoFwcnKaa-800x450-noPad

Une centaine de riverains de la gare de Puteaux ont déjà signé la pétition en ligne pour s'opposer à la disparition d'un espace vert de 1.000 m2 en contrebas de la gare SNCF de Puteaux et à la construction à la place d'un immeuble de 6 étages.

"Sur ce terrain du haut du boulevard Richard Wallace, un square ouvert au public aurait pu être créé, remarque l'association Citoyens Puteaux. Il aurait constitué un espace vert remarquable, avec une belle vue sur Paris, dans lequel aurait pu être aménagé un cheminement agréable pour descendre de la gare au boulevard Wallace. On aurait pu maintenir le projet d’ascenseur qui aurait facilité les déplacements entre le haut et le bas de Puteaux".

Au-delà de ce seul projet, on peut s'interroger sur les motivations de la municipalité à laisser ainsi se multiplier les constructions d'immeubles toujours dans le même style et ciblant les mêmes acheteurs potentiels. Le rôle d'un maire n'est certainement pas de faire plaisir aux promoteurs et d'activer un marché qui leur permettra de faire de gros gains, mais de préserver et de développer la qualité de vie dans la commune. Cette pétition est l'expression d'un malaise que la mairie de Puteaux doit prendre en compte. Mais, enfin, il faudrait pour cela que l'intérêt général soit la préoccupation de la majorité municipale. #StopCorruption
Christophe Grébert


Le chantier de la Rose de Cherbourg à Puteaux : un labyrinthe pour les piétons

IMG_3776

Lors du conseil municipal de Puteaux, mercredi 14 décembre 2016, nous avons interpellé la maire sur les difficultés que rencontrent les habitants pour se déplacer avenue Charles de Gaulle en raison notamment des travaux de réaménagement de la rose de Cherbourg.

J'ai relayé une question de Marie : "Il y a tellement de chantiers avenue du général de Gaulle qu'il conviendrait de donner clairement un échéancier, accompagné d'un parcours accessible aux personnes à mobilité réduite : une voisine doit effectuer un parcours incroyable pour faire ses courses à la Défense". 

30745288943_3d00f0e4f9_z

La maire a admis les difficultés et promet, sans donner d'échéance, un "calendrier précis du suivi des travaux"... Rien de concret donc pour l'instant.

 

Lors de ce conseil, une maquette a été présentée. Elle montre le futur quartier de la Rose de Cherbourg dominé par le projet de tour Hekla de Jean Nouvel :

IMG_3775


Puteaux : Un escalator placé sous (vidéo) surveillance rapprochée

6a00d8341c339153ef01b7c89f0992970b-800wiLors du conseil municipal de Puteaux du vendredi 14 octobre, j'ai relayé une question d'un habitant selon lequel l'escalier mécanique situé rue Monge fait un bruit important "jour et nuit".

Cela "résonne jusque dans les maisons et appartements. Cet été, c’était l’enfer avec les fenêtres ouvertes et même fermées", assure ce riverain.
Dans sa réponse, la maire a réfuté tout problème de bruit. Joëlle Ceccaldi a ensuite expliqué qu'une personne provoquait intentionnellement l'arrêt de l'escalator "peut-être pour ne plus avoir de bruit" (sic) et qu'une caméra de vidéosurveillance allait être installée pour la démasquer !

Ne marche-t-on pas un peu sur la tête ? Au lieu de dépenser beaucoup d'argent pour pointer specialement une caméra de vidésurveillance vers cet escalator, ne pourrait-on pas plutôt voir ce qui cloche avec cet escalier mécanique et faire en sorte qu'il fasse moins de bruit et ne dérange plus le voisinage ?
Christophe Grébert 

LES AUTRES QUESTIONS POSÉES AU MAIRE ET SES RÉPONSES LORS DE LA SÉANCE DU 14 OCTOBRE :


Un nouveau quartier bientôt en chantier rue Voltaire à Puteaux : le quartier des arts

Photo-quartier

Un nouveau quartier va prochainement surgir de terre dans le bas de Puteaux, entre les rues Voltaire et Gerhard Prolongée : le "Quartier des Arts" s'étendra sur 2,5 hectares de terrain anciennement occupés par l'entreprise ELIS.

La blanchisserie a déménagé dans une nouvelle usine à Nanterre. Il s'agissait du dernier grand site industriel encore présent dans notre commune. Avec ce départ, une page de l'histoire de Puteaux s'est définitivement tournée.

L'architecture du quartier s'inspire d'ailleurs assez agréablement de ce style industriel.

Photo-ville-01Pour vendre ses logements aux investisseurs, le promoteur a fait réaliser un site, ainsi qu'un véritable petite magazine.

Environ 500 logements seront construits. Mais aucun ne sera social. Ce qui fait que l'opposition municipale s'est abstenue sur ce projet immobilier lors du dernier conseil. Il nous semble en effet normal que dans chaque quartier de notre commune un pourcentage suffisant de logements sociaux soit inclu.

Il y aura aussi près de 900 m2 de commerces autour d'une place qui sera séparée de la rue Voltaire par des grilles.

CvzHzOsWgAEpNjO

L'ancienne usine Elis, rue Voltaire :

28365758913_0ff9eea1ac_z

La ville réalisera dans ce quartier un nouveau groupe scolaire (maternelle et école primaire) d'une dizaine de classes. L'"Ecole Voltaire" représente un investissement de 10 millions d'euros.

A la lisière du nouveau quartier, au 35 rue Voltaire, un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées) a également été construit par un opérateur privé. Mais plus d'un an après l'achèvement des travaux, il n'est toujours pas ouvert malgré les promesses faites par la mairie :

26855093685_e1e816e1d0_z

10 maisons individuelles avec jardins seront réalisées par Bouygues Immobilier : 

Logement-neuf-puteaux-57f363546dbdf

Prix

Lors d'une révision du Plan local d'urbanisme en 2014, l'opposition avait alerté sur les changements des règles d'urbanisme prises par la majorité pour ce quartier : 

"Sur le secteur UPM3, qui correspond au futur quartier qui sera réalisé sur les terrains de l'usine Elis, la majorité municipale supprime les emplacements réservés pour la création des nouvelles voiries. Ces voiries seront réalisées par l’opérateur choisi pour cette opération d’aménagement. Il s’agit d’un secteur à enjeux pour la ville. Pourquoi en perdre la maîtrise en confiant le tout à un opérateur privé qui rétrocédera des espaces publics à la ville ? La réponse est simple : cette manière de faire permet à la ville d’éviter toute phase de concertation avec la population. Encore une fois, un projet est développé dans l’opacité".

POUR SUIVRE LA RÉALISATION DE CE QUARTIER, J'OUVRE UNE NOUVELLE RUBRIQUE SUR MONPUTEAUX : QUARTIER DES ARTS


Un nouvel immeuble bientôt en chantier sur le boulevard Wallace à Puteaux

IMG_2513

Un imposant nouveau programme immobilier est lancé sur le boulevard Richard Wallace à Puteaux, entre les rues Jean Jaurès et Eichenberger.

Les anciens bâtiments - un concessionnaire automobile, ainsi qu'un immeuble d'habitations - viennent d'être démolis. Pas de logements sociaux dans ce programme, mais des appartements de luxe à 10.000 euros le m2. "L’architecture classique de Villa Julietta évoque les élégants immeubles haussmanniens", annonce le promoteur Franco Suisse dans sa publicité.

Dans notre programme municipal, nous avions envisagé de rénover l'habitat et de construire, à la place du concessionnaire auto, soit un espace public, soit le nouveau commissariat de Puteaux. L'idée n'a pas été retenue. Le principe d'un nouveau commissariat a même été repoussé par la majorité municipale. A la place, nous aurons donc un bâtiment à l'architecture Disneyland ... avec une rotonde, puisque les promoteurs, soucieux d'obtenir un permis de construire, savent que la maire les adore ! Cela leur permet aussi de construire 1 étage de plus.

Franco-suisse


Réunion sur le réaménagement du quartier de la Rose de Cherbourg à Puteaux le mercredi 5 octobre

7698745428_840b36fe76_z

L’EPADESA et Defacto organisent une réunion publique consacrée aux projets d'aménagement du quartier Rose de Cherbourg/Boieldieu, le mercredi 5 octobre à 19h30. 

Au programme :
- présentation par Defacto des travaux réalisés sur le quartier Boieldieu,
- présentation par l’EPADESA de l’avant-projet des espaces publics de la Rose de Cherbourg,
- et échanges avec la salle.

RDV à l'école maternelle Défense 2000
23 rue Louis Pouey

Ces réunions publiques apportent peu d'informations et l'échange avec la salle est très limité. Il manque chez les aménageurs de la Défense et les élus du secteur une culture démocratique et le respect de la participation citoyenne que quelques réunions publiques ne peuvent corriger. Mais disons que ces rendez-vous réguliers sont un peu mieux que rien du tout. Ils peuvent être un moyen de pression si assez de citoyens se mobilisent pour y participer.
Sur le réaménagement de la rose de Cherbourg, je me suis plusieurs fois exprimé ici. Je ne suis pas d'accord avec un projet qui n'a plus rien à voir avec les engagements pris au départ.
Christophe Grébert