Soutien Grebert Flux

Comité de soutien à Christophe Grébert : plus de 10.000 euros recueillis pour assurer sa défense judiciaire

7090042683_230cffc309Des nouvelles du Comité de soutien à Christophe Grébert, pour la défense de la démocratie et de la liberté d'expression à Puteaux : 10.185 euros ont été recueillis !
7.176 euros ont été utilisés à ce jour en frais d'avocat.

Ces dons servent en effet à financer la défense de Christophe Grébert soumis à un véritable harcèlement judiciaire de la part du maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et de son entourage.

Christophe Grébert doit actuellement se défendre dans 6 procès :
- l'affaire du logement de David Le Bars et de son épouse dans la résidence des étudiants de la ville (3 plaintes déposées contre Christophe Grébert),
- l'affaire de 50% d'élus UMP de Puteaux logés en HLM,
- l'affaire du Canard enchaîné disparu des kiosques de Puteaux,
- et l'affaire Musicarte, du nom d'une association qui a bénéficié d'importantes subventions de la ville.

Chaque procès entraîne des dépenses d'avocat et d'huissier.

Lors du dernier conseil municipal, Joëlle Ceccaldi a promis d'autres plaintes contre l'élu d'opposition.
Des militants et des élus UMP de Puteaux ont aussi lancé des menaces contre Christophe Grébert. Le comité de soutien existe également pour dénoncer ces méthodes et défendre les valeurs démocratiques à Puteaux.

SOUTENEZ LE COMITÉ DE SOUTIEN À CHRISTOPHE GRÉBERT

ENVOYEZ VOTRE DON PAR CHÈQUE, À L'ORDRE DU "COMITÉ DE SOUTIEN À CHRISTOPHE GRÉBERT",
à cette adresse :

Comité de soutien
C/O JB PAULET

69 Avenue du Général de Gaulle
92800 Puteaux

Pour soutenir le Comité de soutien, rendez-vous sur Facebook : www.facebook.com/SoutienGrebert
Pour adhérer au comité de soutien, envoyez un mail avec vos coordonnées à monputeaux@gmail.com

(photo : canard enchaîné du 18 avril 2012, Flickr)


Harcèlement judiciaire : le comité de soutien à MonPuteaux recueille 8.870 euros !

6896573951_b44d2b859aC'est une mobilisation extraordinaire qui est en train de se dérouler! En 3 semaines, depuis le lancement du Comité de soutien à Christophe Grébert, pour la défense de la démocratie et de la liberté d'expression à Puteaux, 8.870 euros ont été recueillis ! Cet argent sert à assurer la défense de Christophe Grébert face au harcèlement judiciaire dont il fait l'objet de la part du maire UMP de Puteaux et de son entourage. 6 procès sont actuellement lancés contre lui ! Le président du comité de soutien, Edouard-Olivier RENARD, remercie chaleureusement les premiers donateurs :

J’ai accepté la Présidence du Comité de soutien à Christophe GREBERT face aux agissements de la majorité municipale de Puteaux. En effet, est-il normal qu’un élu municipal fasse l’objet de toutes les intentions malveillantes d’un groupe majoritaire ? Est-il normal que l’exercice du pouvoir municipal s’exerce au profit des intérêts de certains individus ? Est-il normal que notre ville qui est une des plus riches de France soit gérée de façon partisane ? A toutes ces questions vous avez répondu non en apportant votre soutien moral et matériel à Christophe GREBERT et permettez-moi de vous remercier très chaleureusement pour vos contributions.
Vous avez été très nombreux à répondre positivement en adhérant à ce comité de soutien. Les dons récoltés à ce jour permettent à Christophe GREBERT de faire face financièrement au harcèlement judiciaire dont il est victime. C’est déjà une belle victoire… D’autres sont à venir.

Edouard-Olivier RENARD
Président de l'association Comité de soutien à Christophe GREBERT

Vous pouvez adhérer au comité de soutien et soutenir financièrement la défense de Christophe Grébert. Tout est expliqué ici.

(photo : Flickr)


L'association "Reporters sans frontières" apporte son soutien à MonPuteaux

Logo-frL'association Reporters sans frontières, qui lutte dans le monde pour la défense de la liberté de l'information, a décidé d'apporter son soutien à MonPuteaux.com. Pour une fois, RSF ne s'inquiète pas du sort d'un internaute d'Asie ou du Moyen-orient, mais d'un blogueur français. Comme quoi notre pays n'est pas épargné par les tentatives de censure sur Internet.

Extrait du communiqué de RSF :

Reporters sans frontières apporte son soutien au blogueur Christophe Grébert, victime d’un véritable harcèlement judiciaire. L’auteur du blog monputeaux.com, également conseiller municipal d’opposition de la ville de Puteaux (Hauts-de-Seine), a reçu, le 16 mars 2012, une assignation en justice, qui s’ajoute aux quatre procès en cours et aux deux plaintes déjà déposées contre lui. Cette énième procédure judiciaire pourrait, selon Christophe Grébert, sonner le glas du blog monputeaux.com pour cause d’asphyxie financière.

“L’acharnement judiciaire dont Christophe Grébert fait l’objet est très inquiétant, et symptomatique d’une forme de censure pernicieuse. Il est facile de faire taire un blogueur citoyen à coups d’intimidations, de pressions et de procès. Face à des adversaires plus puissants et mieux armés, les blogueurs n’ont plus d’autre choix que l’autocensure”, s’est inquiétée l’organisation.

Cette dernière assignation fait suite à la plainte de dix-neuf élus UMP, qui réclament au blogueur un total de 76 000 euros de dommages et intérêts. Ils invoquent l’article 9 du code civil, arguant que le blogueur a violé leur vie privée en révélant qu’ils profitaient ou avaient profité de logements sociaux dans un article publié le 10 novembre 2011. L’assignation en justice réclame également le retrait de l’article en question, intitulé “48,6% des élus UMP de Puteaux habitent des logements sociaux : la liste, résidence par résidence”.

Blogueur citoyen de la première heure (il a créé monputeaux.com en 2002), Christophe Grébert fait l’objet de poursuites judiciaires récurrentes depuis des années. S’il a été relaxé par le passé, reste que l’accumulation des frais de justice le conduit aujourd’hui à ce qu’il désigne comme une “autocensure imposée”, et à envisager de fermer son blog.

Contacté par Reporters sans frontières, Christophe Grébert a fait part de son découragement face à ce harcèlement judiciaire et aux charges financières qui lui sont imposées. “Je n’ai plus les moyens de m’exprimer librement. Je dois actuellement 20 000 euros de frais d’avocats et de dommages et intérêts”, a-t-il témoigné.

En plus des frais de justice, le montant des dommages et intérêts réclamés par les plaignants est extrêmement élevé pour un particulier. Les blogs étant soumis à la loi sur la presse, ils tombent sous les mêmes sanctions que les grands groupes de médias. Or, ces derniers peuvent assumer des dommages et intérêts qui conduiraient en revanche un blogueur à la ruine. “La loi sur la presse n’est plus adaptée à la réalité numérique. Il faut la réformer pour respecter la liberté d’expression du citoyen”, a déclaré Christophe Grébert.

LA SUITE SUR LE SITE DE RSF


Procès contre Christophe Grébert : "Harcèlement judiciaire", titre le Canard Enchaîné

IMG_1964Le Canard Enchaîné évoque dans son numéro publié ce matin le "Harcèlement judiciaire" mené par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire UMP de Puteaux, contre Christophe Grébert.

Participez au Comité de soutien à Christophe Grébert

Pour adhérer au comité, envoyez un message avec prénom, nom et ville à monputeaux@gmail.com