Sondages Flux

97% des habitants de Puteaux satisfaits, selon un sondage de l'institut CSA. Sans rire ?

PI_2013-01L'institut de sondage CSA, qui appartient au groupe Bolloré, n'a pas peur du ridicule : la mairie de Puteaux vient de publier - une partie - des résultats de son enquête téléphonique réalisée en octobre dernier auprès des habitants de la commune.
Ces résultats sont dignes d'une république bananière : 97% des Putéoliens se déclarent "satisfaits", peut-on lire en Une du journal municipal "Puteaux infos" (numéro de janvier 2013).
Mais qui sont les 3% qui ont osé dire qu'ils n'étaient pas contents ? Qu'on les emprisonne sur-le-champ !

Plusieurs élus de l'opposition se sont déjà exprimés sur ces résultats - Sylvie Cancelloni de l'UDI et Stéphane Vazia du PS notamment. Tous dénoncent l'énormité de la manipulation. "Plus c'est gros, plus ça passe", me direz-vous.

LES RESULTATS PUBLIÉS PAR LA MAIRIE : SUPPLÉMENT PUTEAUX INFOS JANVIER 2013

Cette enquête, nous indique-t-on, a été réalisée auprès de "1.005 habitants, âgés de 18 ans et plus, d’après la méthode de quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), et après stratification par quartier".

Les Putéoliens se déclarent satisfaits de vivre dans leur ville

Ce n'est pas du tout étonnant : habiter une ville représente un choix et notre commune est plutôt très agréable en terme de services offerts et de situation géographique. Ce qui semble énorme, c'est le taux de satisfaction : 97%. Seul 1% des répondants est très mécontent et 2% plutôt mécontent. Sérieusement ? La moyenne francilienne est de 76% de satisfaction et 20% d'insatisfaction : cela semble un taux de réponse bien plus normal. Ce résultat n'a pas mis la puce à l'oreille des enquêteurs de CSA ?

Les questions suivantes obtiennent aussi des taux de réponse positive anormalement très élevés : 97% estiment ainsi que la ville est bien entrenue, contre une moyenne en Ile-de-France de 68%. 86% estiment que la ville est animée, contre une moyenne francilienne de 51%. Puteaux animée ?

Selon CSA, 90% des habitants sont globalement satisfaits de l'action de la municipalité, contre une moyenne francilienne de 67%. Encore un taux "jamais vu"... si ce n'est dans quelques pays peu démocratiques.

Incohérence statistique évidente sur les sources d'information préférées des habitants

Selon l'enquête CSA, "Puteaux infos", le magazine municipale, obtient un taux de réponse de 87%. 9 Putéoliens sur 10 liraient "Puteaux infos", vraiment ? Dans le même temps, MonPuteaux, classé dans la rubrique "Autres sites internet", obtient un taux inférieur à 5%. Pourtant, selon Google Analytics, qui fait référence pour le calcul d'audience des sites internet, MonPuteaux a rassemblé 405.000 visites en 2012, dont 63.000 depuis Puteaux. Puteaux comptant 44.000 habitants, on voit que MonPuteaux touche une part importante de la population. Comment CSA explique ce décalage énorme entre la réalité des chiffres de consultation de mon site et le déclaratif de son panel ?

L'image positive du maire en décalage tout aussi énorme avec la réalité des urnes

Selon CSA, les Putéoliens ont une image très positive de leur maire : 70%, contre 24% de réponse négative. Rappelons pourtant qu'aux municipales de 2008, ce même maire a été élu avec 53% des voix. A la cantonale de 2011, son fils a fait 52%. Et aux législatives de 2012, le maire ne s'est pas présenté, craignant d'être battu !

On remarquera enfin que les résultats à certaines questions posées par CSA ne sont pas rendus publics :

- "Quelles devraient être les priorités de la municipalité : la petite enfance, les animations festives, les équipements avec la ville de Courbevoie, la circulation et le stationnement, de nouveaux logements, la  création d'espaces verts "

- "Pouvez-vous citer les noms de conseillers municipaux ?"


Des réponses qui pourront directement servir à la majorité sortante pour la municipale de 2014.

Cette enquête CSA a coûté 22.800 euros à la commune. Ses résultats sont aussi crédibles... qu'une tribune du maire.


L'opposition de Puteaux réclame la publication d'un sondage d'opinion payé par la ville

CsaEn octobre, des centaines de putéoliens ont reçu un coup de fil de l'institut de sondage CSA pour leur demander ce qu'il pensait du maire UMP de Puteaux et de sa politique. Une enquête commandée et payée par la ville 22.800 euros... Lors du conseil municipal, mercredi 28 novembre 2012, le groupe d'opposition "Alternance Puteaux" présentera un voeu pour réclamer la publication immédiate des résultats de ce sondage financé par les putéoliens.

Voici le texte du voeu :

"Au mois d'octobre, la municipalité de Puteaux a fait réaliser par l'institut CSA une enquête d'opinion. Ce sondage, financé sur le budget de la ville, et donc par les contribuables putéoliens, comprend notamment des questions sur la cote de confiance de l'exécutif municipal et mesure la popularité de sa politique. Compte tenu de l’intérêt qu’ils présentent pour l’ensemble des habitants de la ville, les résultats obtenus ont vocation à être largement diffusés via les organes d’information officielle de la Municipalité. Personne ne comprendrait qu’il en soit autrement. Nous demandons par conséquent la publication de l'intégralité de cette étude dans le prochain magazine municipal "Puteaux Infos" (janvier 2013), ainsi que dès maintenant sur le site Internet de la Ville".


Sondage : combien de photos du maire et de son fils dans le "Puteaux infos" de la rentrée ?

Je vous propose un petit sondage : selon vous, combien de photos du maire et de son fils seront publiées dans le magazine "Puteaux infos" de septembre ? A vous de mesurer où en est le culte de la personnalité dans notre commune ! La rubrique Propaganda peut vous aider à trouver la solution...

LA REPONSE : 15 PHOTOS... 7 DE VINCENT (LE FILS) ET 8 DE JOËLLE CECCALDI (LA MAIRE).

Rdv en octobre !


Sondage : Le clientélisme ancré dans les esprits à Puteaux !

Sondage-creche Quand je demande aux visiteurs de monputeaux ce qu'il faut faire pour obtenir une place en crèche ou un logement HLM à Puteaux, 40 pour cent répondent qu'il faut prendre la carte de l'UMP... C'est énorme !
La moitié seulement disent qu'il vaut mieux avoir un dossier correspondant à des critères sociaux.
Cela montre combien le clientélisme est ancré dans les esprits dans notre commune. Terrible, navrant, il faut changer cela...

(237 personnes ont répondu à cette question)


Sondage : 1 Putéolien sur 2 déclare ne jamais utiliser les transports en commun

Sondage-transport 237 personnes ont participé à ce mini sondage. A la question "Utilisez-vous les transports en commun à Puteaux ?", la moitié répond "jamais". Un gros tiers des personnes disent utiliser "régulièrement" les transports collectifs et 14% "parfois".

Dans une commune comme Puteaux, qui possède tous les modes de transports collectifs (ligne SNCF, tramway, lignes de bus, RER et métro), je suis un peu étonné qu'une personne sur 2 -119 personnes- déclare ne jamais les utiliser.

Je propose que la municipalité, en liaison avec les communes voisines -Courbevoie, Nanterre, Neuilly et d'autres- et le Stif, créée un "bureau local des déplacements", qui serait notamment chargé de promouvoir l'utilisation des transports collectifs. Par exemple, à chaque fois qu'une famille arrive à Puteaux, celle-ci serait individuellement informée des possibilités qui s'offrent à elle pour ses propres cheminements  : maison/travail, maison/école, maison/loisirs. On pourrait imaginer que la ville offre à chaque nouvel arrivant un abonnement gratuit d'un mois aux transports collectifs, afin que chacun puisse tester ces services et peut-être ainsi modifier ses modes de déplacement.

Qu'en pensez-vous et quelles autres actions pourrait-on mener pour encourager l'utilisation des transports collectifs dans notre ville ?


Sondage : 6 Putéoliens sur 10 trouvent les trottoirs de la commune "pas pratiques"

SondagetrottoirMa nouvelle rubrique TOUS PIETONS trouve toute sa justification au regard du résultat de ce mini-sondage : à la question "trouvez-vous les trottoirs de Puteaux pratiques ?", 61% répondent non. 113 personnes ont répondu à ce sondage.

Pour aménager les trottoirs, il faut penser aux personnes qui vont les emprunter : des enfants, des jeunes, des sportifs, mais aussi des personnes âgées ou souffrant de handicaps, les personnes dites "à mobilité réduite", mais il peut s'agir aussi de mamans avec des poussettes ou bien de personnes rentrant chez elles chargées de courses. Il faut penser à chacun.
Il faut faciliter nos déplacements à pied, cela veut dire aussi faciliter l'accès aux différents services et commerces de proximité, ainsi qu'aux lieux de loisirs.
Il faut penser plus généralement au partage de l'espace public entre les piétons, les 2 roues motorisés ou non et les voitures. Et donc penser également au stationnement, qui permet de poursuivre à pied son chemin.
A Puteaux, nous devons revoir les accès avec le quartier de La Défense, les accès piétons et cyclistes entre la ville et l'île, les accès aux commerces du centre ville, la traversée de la RN13, cella de la voie SNCF, et plus globalement les échanges entre le bas et le haut de la commune.
Des sujets qui, j'espère, seront traités dans l'Agenda 21 qui est en cours de réalisation.