Services publics Flux

Se garer à Puteaux devient hors de prix, déclare un habitant

IMG_0400Ce week-end, avec les élus du groupe Le Rassemblement, nous avons distribué un flyers pour informer les automobilistes de Puteaux de la hausse des tarifs de stationnement à partir du 1er novembre.

La hausse va jusqu'à 400% pour le stationnement résidentiel !

Nous avons fait une intervention lors du dernier conseil municipal pour réclamer des explications au maire LR. Selon Joëlle Ceccaldi, "Il y a des villes aux alentours qui sont plus chères que nous". Mais Puteaux, qui touche chaque année 60 millions d'euros de l'Etat rien que pour compenser la suppression l'ex-taxe professionnelle, dispose d'assez de moyens pour ne pas avoir à ponctionner toujours plus ses habitants !

"Se garer à Puteaux, ça devient hors de prix", témoigne un habitant de Puteaux interrogé sur France Bleu.

2015 - 9

Parkings

Parkings2


Comment fonctionne le CCAS de Puteaux ? Témoignage d'Olivier Kalousdian, administrateur représentant l'opposition

2_449x599Olivier Kalousdian, conseiller municipal Europe Ecologie les Verts de Puteaux élu en mars dernier sur la liste Puteaux pour vous, est le représentant de l'opposition au sein du conseil d'administration du CCAS, le centre d'aide sociale de la commune, outil du clientélisme ceccaldiste. Il témoigne :

Administrateur du CCAS (la présence d’un des élus de l’opposition au CCAS n’est que l’application de la loi; pas une volonté de partage des idées ou de la démocratie), j’ai pu, avant l’été constater à quel point le centre d’action sociale de la ville parlait et agissait, à l’instar du Conseil municipal d’une même voix. Celle de Mme le Maire, omniprésente et omnisciente dans tous les domaines qui représentent un enjeu sur les décisions électoralistes de sa ville. Ce qu’on appelle, en terme anglophone : le « control freak » !

Une vision si étriquée qu’il est nécessaire, même pour un élu administrateur du CCAS, d’émettre une demande écrite en bonne et due forme à Mme le Maire (qui n’est pas obligée d’accepter) pour imaginer rendre une visite au centre d’action sociale pour se présenter aux employés et pour constater des méthodes d’aides à nos concitoyens les plus précaires (ce qui semble la moindre des choses, en tant administrateur)...

Au CCAS, à la CAO, comme pour le reste de nos fonctions de Conseillers municipaux d’opposition, il nous faut enfoncer des portes fermées et aller à la pêche aux informations (on voudrait nous décourager, qu’on ne s’y prendrait pas autrement !).

A la première réunion du CCAS de la nouvelle mandature (dans une salle obscure et perdue du sous sol de la Mairie, pourtant immense ; si vous n’y êtes jamais allé, vous pouvez facilement vous perdre et rater le rdv), Mm le Maire nous apprend qu’elle a décidé l’achat de deux nouveaux bus pour le transport des personnes à mobilité réduite. Des bus diesel, bien entendu ! A ma question, pourquoi ne pas avoir, avec les moyens dont nous disposons fait une étude pour l’acquisition de véhicules moins polluants ? On m’a répondu que cela avait été fait et que des bus électriques, ça n’existait pas.

Pas de chance, le groupe Bolloré (situé sur le territoire de Puteaux, comme vous le savez) utilise, pour transporter ses employés, des Blue bus, totalement électriques !

(..)

 LA SUITE A LIRE SUR LE SITE D'EELV DE PUTEAUX


Hôpital de Puteaux : disparition des services pour les malades d'Alzheimer (Nadine Jeanne)

6a00d83451b9bc69e200e54ff3a7e48833-150wiPUBLIÉ SUR LE SITE DE NADINE JEANNE, ÉLUE PS DE PUTEAUX :

A partir de 2007-2008, l'équipe soignante de Puteaux avait commencé à développer un service très complet en direction des personnes souffrant d'Alzheimer et de maladies apparentées : consultations mémoire, hôpital de jour, accompagnement des aidants...

Le centre hospitalier de Puteaux a ouvert le 5 janvier 2009 un hôpital de jour gériatrique. Si une consultation mémoire existe déjà, l’hôpital de jour va élargir la porte d’entrée de la filière gériatrique du territoire en permettant la réalisation de bilans complets de la situation des personnes âgées. Il vise aussi à favoriser un retour à domicile par la mise en place d’un suivi médical.

Avec la participation de l'Association pour les aidants de Puteaux (APAP), plusieurs types d'actions avaient été mis en place :

• groupes psycho-éducatifs de formations et information, écoute et échanges entre professionnels et aidants,
• soutien individuel ou de groupes, avec une psychologue clinicienne,
• présence des bénévoles de l’association deux fois par mois sur l’enceinte de l’hôpital pour aider, écouter et accompagner.

Mais, dès 2009, cet élan est freiné. Un accueil de jour Alzheimer devait voir le jour à l’automne au centre Dolto : il n'en a rien été.

Aujourd'hui, il ne reste plus rien de ce travail. Pourquoi ? Le maire de Puteaux a-t-il suffisamment soutenu cette équipe ? Ou a-t-elle considéré que ces initiatives étaient intempestives et ne répondaient pas à un besoin des Putéoliens ? On sait seulement que le chef du pôle gériatrique a préféré quitter l'hôpital.

Ces différents services auraient-ils été développés ailleurs à la faveur du regroupement des centres hospitaliers de Neuilly-Puteaux-Courbevoie intervenu début 2011 ? Pas du tout. Vous pouvez vérifier : Rien à Neuilly. Quant au centre de Courbevoie, il ne propose que des consultations mémoire.

Un beau gâchis !

LA SUITE A LIRE SUR LE SITE DE NADINE JEANNE


Présentation de l'hôpital de Courbevoie-Neuilly-Puteaux par sa nouvelle directrice (Neuilly Journal)

Db260533be382a61da783c7343b36cf2_XLDepuis cet été, Catherine Latger occupe le poste de directrice du Centre hospitalier de Courbevoie–Neuilly-Puteaux. Ce "Centre hospitalier général intercommunal" rassemble 402 lits et places répartis sur les 3 sites : 150 lits et 9 places à Neuilly-sur-Seine, 173 lits et 3 places à Courbevoie, 62 lits et 5 places à Puteaux. Catherine Latger fait le point sur cette structure hospitalière dans "Neuilly Journal". Extraits :

"(..) La récente fusion entre le Centre de Courbevoie-Neuilly-sur-Seine et celui de Puteaux (au 1er janvier 2011) a permis de réorganiser l'offre de soins en gériatrie et compléter la palette des soins proposés avec l'unité de soins palliatifs. Ce regroupement des compétences garantit aux patients une totale sécurité pour l'ensemble des spécialités pratiquées. Son budget est élargi à 73 millions d'euros. A ce jour, les trois sites hospitaliers proposent une offre de soins complète (..) Le site de Puteaux est réputé pour son département médico-gérontologique, comprenant des unités de soins de longue durée et de soins palliatifs (..)".

(photo : Neuilly Journal)


Un service en ligne pour les nouveaux arrivants à Puteaux

Nouvelarrivant

La ville de Puteaux a adhéré au Service Public Local qui permet d'intégrer des services en ligne dans les sites internet des communes. Parmi ces services, un "Guide du nouvel arrivant" qui regroupe toutes les démarches à faire, en fonction de votre situation familiale ou professionnelle.

C'est un premier pas, mais cela manque encore d'ambition. La ville de Puteaux ne devrait pas se contenter d'acheter des services en ligne clés en main. Elle pourrait les développer elle-même, ce qui permettrait d'offrir aux Putéoliens des solutions vraiment adaptées à la situation locale. Cela faisait partie du programme "Puteaux Ensemble" : nous voulions faire de Puteaux "une ville numérique" : "Ces technologies doivent être mises au service d’une démocratie de proximité plus transparente et plus efficace. Un site municipal sera créé pour la diffusion et le partage d’informations, la participation citoyenne, les démarches administratives et l’offre de nouveaux services à la personne".


Au Conseil municipal du 27 mars, "Puteaux Ensemble" suggère le passage en Régie municipale pour la distribution de l'eau

Lors du conseil municipal du jeudi 27 mars 2008, Bruno Lelièvre, élu Vert de "Puteaux Ensemble" suggère le passage en Régie municipale pour la distribution de l'eau, soulignant les prix élevés pratiqués par le syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif). La députée-maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, lui répond que la question allait être étudiée.

Nous prenons cette déclaration du maire comme un engagement. Une diminution du prix de l'eau, ce serait du pouvoir d'achat supplémentaire pour les Putéoliens. "Puteaux Ensemble" participera activement à cette étude.
Christophe Grébert