Seniors Flux

La ville de Puteaux achète 2.260 fours à micro-ondes pour le Noël des Seniors

81dN5WD6GFL._SL1500_

Après la cafetière à dosettes et l'aspirateur sans sac, la ville de Puteaux va offrir des fours à micro-ondes aux personnes âgées pour Noël. Crise ou pas crise, le clientélisme continue de plus belle dans notre commune.

Un appel d'offres a en effet été lancé par le CCAS (Centre communale d'actions sociales). Il prévoit l'achat de 2.260 fours. Le montant de ce marché n'est pas précisé. On peut l'estimer autour de 200.000 euros.

Comme chaque année, je m'interroge sur l'intérêt économique et social de cette opération. Ainsi, l'an dernier, plusieurs aspirateurs s'étaient retrouvés en vente sur le boncoin. Ne serait-il pas plus utile de consacrer prioritairement ce budget au soutien des personnes âgées dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté ?

Autre alternative : offrir des bons d'achat qui permettraient aux seniors d'acheter ce dont ils ont vraiment besoin. Qui n'a pas déjà un four ? (et qui n'avait pas déjà un aspirateur ou une cafetière ?).

Il y a derrière cette dépense du gaspillage économique, mais aussi écologique : combien de fours ne serviront à rien, parce que les personnes âgées n'en ont pas l'utilité ?

Quant au maire de Puteaux, n'a-t-il pas manifesté avec ses collègues des Hauts-de-Seine contre la baisse des dotations de l'Etat versées aux collectivités ? Dans ce cas, comment justifier, en cette période difficile, une telle dépense clientéliste ?

Rappelons que les cadeaux de la mairie de Puteaux ne font pas une politique sociale.

Enfin, il est assez contradictoire que ceux qui protestent contre les hausses d'impôts au niveau national soutiennent dans le même temps cette politique locale des cadeaux inutiles achetés avec ce même argent public... 

L'an dernier, la mairie avait offert des aspirateurs.

A LIRE :

- Une convocation du CCAS de Puteaux qui arrive... 3 jours après la réunion

Participer à la cagnotte en ligne


Election à Puteaux : une vraie politique en faveur des seniors

18196608296_5110e6bdf8_zCertaines personnes tentent de vous faire croire qu’avec l’arrivée une nouvelle équipe municipale à la mairie vous n’auriez plus droit aux cadeaux ou que des services seraient supprimés. Il n’en rien ! Bien au contraire, vous serez gagnants !

Pensez-vous qu’offrir un aspirateur à tout le monde est un cadeau utile et intelligent ? Ceux et celles qui ont déjà un aspirateur en bon état de marche ne préféreraient-ils pas un autre cadeau ? Ne préféreriez-vous pas plutôt recevoir des bons d’achat permettant de vous acheter ce dont vous avez besoin ou envie quand bon vous semblera ? Ils pourraient par exemple être fort utiles pour remplacer un lave-linge qui rendrait l’âme au mois de mars sans avoir à trop puiser dans vos économies.

De plus, un bonus serait attribué en fonction de revenus du ménage afin que la solidarité municipale s’exerce pleinement.

Bien évidemment, chacun et chacune d’entre vous recevra sa boite de chocolats de qualité pour Noël car Noël sera toujours Noël ! Vous aurez toujours droit aux sorties, aux animations, etc. ; rien de ce que vous aimez ne sera supprimé.

Avec les économies réalisées par une meilleure gestion budgétaire, de nouveaux services vous seront proposés en développant l’offre de service à domicile par l’intermédiaire de grandes associations spécialisées, en consacrant des moyens supplémentaires pour le maintien à domicile des plus fragiles, en mettant à disposition des installations sportives adaptées, en luttant contre l’isolement par des événements et des rencontres inter-générations.

Et puis, il y a des petits riens qui ne coutent pas chers comme l’ajout de bancs dans les rues ou les squares et l’ouverture de lieux interdits aux humains comme le square du théâtre en journée. Avouez qu’il est dommage que seuls les oiseaux puissent en profiter !

Alors, le dimanche 14 juin, laissez-vous tenter par le vote en faveur de la liste du RASSEMBLEMENT !

Enfants, petits-enfants, parlez-en avec vos grands-parents pour les convaincre de franchir le pas vers une gestion plus juste et plus rigoureuse pour offre de services plus grande et plus humaine.

J.C.

SOUTENEZ LE RASSEMBLEMENT SUR FACEBOOK

(photo : Flickr)


Les cadeaux de la mairie de Puteaux ne font pas une "politique sociale"

15876307709_8cf02b9dfb_zOffrir des cadeaux, cela fait plaisir. Mais cela ne fait pas une politique ! En matière d'action sociale, "Puteaux pour vous" fait des propositions qui répondent aux vrais besoins des habitants de Puteaux. Extrait de notre projet municipal :

Puteaux, une ville sociale et solidaire

Puteaux souffre depuis plusieurs années de l'inefficacité de sa politique sociale. L’intégration des personnes handicapées, le vieillissement de la population, l’exclusion et l’habitat indigne sont autant de problèmes auxquels la majorité sortante n’a pas su répondre. Notre équipe mènera une politique sociale juste et équitable, adaptée aux besoins de la population et des associations. Notre ambition est très grande, mais à la hauteur des capacités de notre commune.

1 - Le Contrat Local de Solidarité et le Contrat Local de Santé

En opposition au clientélisme ambiant, nous nous adresserons à tous les habitants et nous lutterons contre toutes formes de discriminations.

A l’inverse de la majorité sortante, nous lutterons contre la pauvreté et l’exclusion de manière collégiale en signant un Contrat Local de Solidarité. Ce contrat mobilisera les différentes ressources de la commune et s’appuiera sur l'économie sociale et le développement local.

Nous œuvrerons pour un égal accès aux soins en ratifiant le Contrat Local de Santé proposé par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

2 - Un service social de qualité proche des habitants

Nous nous engageons à lutter contre l’exclusion et à accompagner les personnes en difficulté en  favorisant l’insertion sociale et professionnelle.

A - L’analyse des besoin sociaux

La collectivité se doit de définir un champ d’actions en adéquation avec les réalités locales. Ainsi, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) procédera à une Analyse annuelle des Besoins Sociaux (ABS). Bien qu’imposée par la loi, l’ABS n’a jamais été réalisée à Puteaux.

B - Un centre social de proximité

Nous développerons les missions du CCAS au sein d’un centre social de proximité. Chaque personne ou famille qui rencontre des difficultés sociales pourra s’y rendre pour être informée de ses droits et bénéficier d’une aide ou d’un accompagnement. Ce centre favorisera le travail en réseau entre partenaires (services départementaux, associations, professionnels de santé et entreprises) qui participeront à des réunions de travail et de réflexion. Nous soutiendrons financièrement les associations caritatives concernées.

- Ce centre sera dédié à l’information, à la prévention et au développement social pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion.
- Les travailleurs sociaux y prodigueront des conseils individualisés. 
- Les institutions intéressées (CAF, CPAM…) ainsi que les associations pourront y ouvrir des permanences.
- Nous y mettrons en place des ateliers pour faciliter les démarches de la vie quotidienne (emploi, budget, logement et santé) et des activités pédagogiques, culturelles et ludiques.
- Nous organiserons des sorties et des séjours pour les familles en difficulté financière. 

C - Les dispositifs d’aides

La prise en charge des familles est une mission du Conseil général. Cependant la commune dispose d’un outil financier, le fonds de secours, pour apporter des aides complémentaires.

- Nous réviserons la vocation et les critères d’attribution de ce fonds. Nous mettrons en place des commissions plurales pour l’octroi des secours financiers et nous définirons des critères sociaux justes. Il s’agit d’un fonds d’aides financières communal, celui-ci est cependant facultatif. Dans un souci d’économie de gestion, il ne pourra plus se substituer à d’autres aides existantes. Plusieurs types d’aides seront intégrées à ce fonds :

- le secours d’urgence à titre alimentaire,

- le secours d’urgence pour la mobilité (titre de transports dans le cadre d’un projet professionnel),

- et le secours projet qui sera accordé aux personnes bénéficiant d’un suivi assuré par un travailleur social. Ce secours financera les impayés des charges courantes (hormis celles prises en charge par le Fonds de Solidarité Logement) ou un projet éducatif, professionnel, culturel, etc.

Dans un souci d’efficacité :

- Nous reprendrons l’instruction des demandes de RSA, refusées par la ville jusqu’à présent.
- Nous confierons la gestion de l’épicerie sociale à une association.
- La distribution des colis alimentaires sera entièrement confiée à l’Équipe Saint Vincent ou à une autre association volontaire. Nous augmenterons la subvention déjà allouée si nécessaire.

Pour aider les jeunes en difficulté :

- Nous soutiendrons les jeunes suivis par la mission locale dans leur parcours en leur allouant des aides du fonds de secours  pour leur projet professionnel.
- Nous mettrons en place une aide pour le BAFA, en collaboration avec le Bureau Information Jeunesse. En contrepartie, la commune leur demandera d’effectuer gratuitement leur stage dans une structure communale.

LA SUITE SUR PUTEAUX2014.FR


Comment fonctionne le CCAS de Puteaux ? Témoignage d'Olivier Kalousdian, administrateur représentant l'opposition

2_449x599Olivier Kalousdian, conseiller municipal Europe Ecologie les Verts de Puteaux élu en mars dernier sur la liste Puteaux pour vous, est le représentant de l'opposition au sein du conseil d'administration du CCAS, le centre d'aide sociale de la commune, outil du clientélisme ceccaldiste. Il témoigne :

Administrateur du CCAS (la présence d’un des élus de l’opposition au CCAS n’est que l’application de la loi; pas une volonté de partage des idées ou de la démocratie), j’ai pu, avant l’été constater à quel point le centre d’action sociale de la ville parlait et agissait, à l’instar du Conseil municipal d’une même voix. Celle de Mme le Maire, omniprésente et omnisciente dans tous les domaines qui représentent un enjeu sur les décisions électoralistes de sa ville. Ce qu’on appelle, en terme anglophone : le « control freak » !

Une vision si étriquée qu’il est nécessaire, même pour un élu administrateur du CCAS, d’émettre une demande écrite en bonne et due forme à Mme le Maire (qui n’est pas obligée d’accepter) pour imaginer rendre une visite au centre d’action sociale pour se présenter aux employés et pour constater des méthodes d’aides à nos concitoyens les plus précaires (ce qui semble la moindre des choses, en tant administrateur)...

Au CCAS, à la CAO, comme pour le reste de nos fonctions de Conseillers municipaux d’opposition, il nous faut enfoncer des portes fermées et aller à la pêche aux informations (on voudrait nous décourager, qu’on ne s’y prendrait pas autrement !).

A la première réunion du CCAS de la nouvelle mandature (dans une salle obscure et perdue du sous sol de la Mairie, pourtant immense ; si vous n’y êtes jamais allé, vous pouvez facilement vous perdre et rater le rdv), Mm le Maire nous apprend qu’elle a décidé l’achat de deux nouveaux bus pour le transport des personnes à mobilité réduite. Des bus diesel, bien entendu ! A ma question, pourquoi ne pas avoir, avec les moyens dont nous disposons fait une étude pour l’acquisition de véhicules moins polluants ? On m’a répondu que cela avait été fait et que des bus électriques, ça n’existait pas.

Pas de chance, le groupe Bolloré (situé sur le territoire de Puteaux, comme vous le savez) utilise, pour transporter ses employés, des Blue bus, totalement électriques !

(..)

 LA SUITE A LIRE SUR LE SITE D'EELV DE PUTEAUX


Lettre ouverte aux seniors de Puteaux : une ville solidaire pour nos aînés

Lettre aux seniors-PPVDans le cadre de l'élection municipale de Puteaux, voici une lettre ouverte adressée par Christophe Grébert aux personnes âgées de la commune :

Madame, Monsieur,

Conseiller municipal depuis 2008, je me présente à la tête de la liste « Puteaux Pour Vous ». Avec mon équipe, nous nous engageons à faire de Puteaux une ville solidaire pour nos aînés.

Nous mettrons en place un service unique d’accueil, d’écoute et d’orientation qui vous proposera un suivi personnalisé.

Parce qu’à Puteaux, faute de maison de retraite médicalisée, beaucoup d'entre vous sont obligés de quitter la ville, nous construirons une maison de retraite communale financièrement accessible.

Lorsque vous le souhaiterez, nous faciliterons votre maintien à domicile : nous adapterons des logements sociaux, et si vous êtes propriétaire, nous vous accorderons des aides pour des travaux d’aménagement.

Nous pensons aussi à celles et ceux qui sont isolés : nous renforcerons les services à domicile et nous ouvrirons des maisons de quartier pour vous permettre de vous retrouver dans un lieu convivial près de chez vous.

Nous faciliterons vos déplacements dans la ville : des trottoirs moins hauts, plus larges et moins encombrés, et des passages piétons plus faciles à franchir. Nous améliorerons le service du Buséolien avec des passages plus fréquents, tout en maintenant sa gratuité.

Nous maintiendrons toutes les actions du CCAS. Elles bénéficieront à tous.

Attaché à ma ville, je veux rendre Puteaux plus agréable et garantir une meilleure qualité de vie à ses habitants. Si vous le souhaitez les 23 et 30 mars, je serai votre maire.

Très sincèrement,

Christophe Grébert

TELECHARGEZ CETTE LETTRE (PDF) : Lettre aux seniors-PPV

LIRE NOTRE PROGRAMME SUR LA SOLIDARITÉ ET L'ACTION SOCIALE


Clientélisme à la mairie UMP de Puteaux : de nombreux seniors privés de cadeaux

12562343763_e29b768acf_b"Je ne fais pas de clientélisme, puisque tout le monde à le droit aux cadeaux de la mairie". Voilà l'argument choc du maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Seulement voilà, même cet argument est FAUX, puisqu'en réalité tous les Putéoliens ne recoivent pas les cadeaux. Une personne âgée nous en apporte la preuve.

Depuis des années, cette dame demande à pouvoir bénéficier des cadeaux de la mairie réservés aux seniors.

Après plusieurs relances téléphoniques et puis finalement après avoir envoyé une lettre recommandée, elle vient de recevoir un courrier de la directrice du Centre communal d'action sociale. Celle-ci affirme qu'il faut s'inscrire chaque année au CCAS pour bénéficier de cet avantage. Ah bon ? 3.000 personnes se réinscrivent donc chaque année. 3.000 courriers annuels que le CCAS a bien entendu archivés de manière à ce que les élus de l'opposition puissent s'assurer de la véracité de cette affirmation ?

Si vous comprenez les explications alambiquées de la directrice du CCAS pour justifier le refus de donner ses cadeaux à cette dame, écrivez moi !

La directrice affirme pour terminer qu'il n'y a pas eu de distribution de cadeaux cette année. Vraiment ? Le panier rouge en paille, avec foie gras, vins, thé et chocolats, donné à toutes les personnes qui ont la chance d'être inscrites au CCAS (si vous êtes inscrit et que vous n'avez pas reçu ce panier, réclamez le en mairie !), ce n'était donc pas un cadeau !?

La preuve est faite que tout le monde ne bénéficie pas des cadeaux de la mairie. Il s'agit donc bien de "clientélisme". La nouvelle majorité municipale devra s'assurer que tout le monde - et notamment les personnes âgées - profitent effectivement (et plus à la "tête du client") des mêmes avantages offerts par la ville.

Si vous avez 65 ans et + et que la mairie ne vous offre pas les cadeaux réservés aux seniors malgré vos demandes, faites le moi savoir. Il faut mettre fin à cette injustice.