Seniors Flux

VIDEO : à Puteaux, les seniors sont soumis à des "quotas"

6a00d8341c339153ef01b8d2c06cd7970c-800wiLors du conseil municipal de Puteaux du jeudi 14 décembre 2017, l'élue d'opposition Nadine Jeanne a interrogé la maire sur les "quotas" fixés par la municipalité pour l'obtention de la carte "Puteaux Senior" qui permet d'accéder aux manifestations organisées par le CCAS (centre communal d'action sociale) et de recevoir les fameux cadeaux de la mairie (cette année, un pèse-personne).

En effet, cette carte - en principe accessible à toutes les personnes de 65 ans et plus et aux personnes handicapées disposant d'une carte d'invalidité de +80% - est limitée à 2.600 exemplaires "pour des raisons de sécurité et de gestion", a expliqué la maire.
Le club 102, qui propose des activités aux personnes âgées, serait aussi limité à 900 personnes.

En tant qu'administrateur du CCAS, je constate à nouveau que la gestion municipale en faveur des personnes âgées et aux handicapés est extrêmement floue et souvent injuste. Des personnes de 65 ans et plus sont exclues du système, quand d'autres moins âgées ont droit aux avantages de la municipalité.
Je ne crois pas que le principe "premier arrivé, premier servi" et que la liste d'attente décrite par la maire soient une réalité.
Ses explications en séance montrent plutôt, s'il en était besoin, que le système putéolien est d'abord clientéliste et que la solidarité communale est accordée de manière subjective.

Ce système de "quotas" ne s'explique que par la volonté de la municipalité de pouvoir choisir à qui elle "fait plaisir".
Notre ville est si riche que nous devrions permettre à toutes les personnes âgées, isolées, pauvres ou handicapées de bénéficier de services et d'activités selon leurs moyens.
Christophe Grébert

(photo mairie de Puteaux : repas de Noël du CCAS)


Le cadeau de la mairie de Puteaux déjà revendu sur leboncoin

Balance

Les personnes âgées de Puteaux étaient invitées hier par la mairie à venir chercher leur cadeau de Noël : un pèse-personne. Aussitôt reçu, aussitôt revendu sur le site leboncoin. 

Sur cette annonce publiée hier à 16h57, quelques heures seulement après la distribution, il est précisé que la balance est "à prendre à côté de la mairie" ! Prix : 30 euros. 

J'ai appelé le vendeur. Il m'explique qu'il a déjà une balance et qu'il n'en a pas besoin d'une 2e. "J'aurais préféré que la mairie nous donne des bons d'achat", ajoute-t-il.

GASPILLAGE D'ARGENT PUBLIC

Au lieu de donner des cadeaux qui ne servent à rien et qui sont ensuite revendus, quand ils ne terminent pas à la poubelle, la municipalité devrait plutôt s'inquiéter des personnes âgées isolées et qui sont malades parce que vivant dans des logements insalubres froids et humides, y compris dans certaines résidences de l'Office communal HLM.


Les séniors de Puteaux vont recevoir... un pèse-personne

Terraillon_gp3000_k1603034201574A_145708238

Après les cafetières à dosettes, les aspirateurs sans sac et les fours micro-onde, les personnes âgées de Puteaux vont recevoir des... pèse-personnes comme cadeau de Noël. Car on surveille aussi sa ligne quand on est vieux. Et que c'est un objet vraiment indispensable lorsqu'on a besoin de l'aide sociale... 

Le marché lancé par la commune porte sur l'achat de 2.250 pèse-personnes pour un montant total de 87.480 euros TTC. Ces balances seront distribuées aux séniors inscrits au CCAS.

Un autre marché pour la fourniture de 2.330 "coffrets gourmands" est également lancé, pour un mondant de 101.000 euros TTC.

Il y aussi un marché pour l'achat 144.000 euros de chocolats.

Enfin, un grand banquet réservé aux seniors sera organisé pour un montant encore non fixé, mais habituellement supérieur à 100.000 euros.

CEL_0083 2(photo : banquet de Noël décembre 2016)

Est-ce le travail principal d'un CCAS de faire 450.000 euros de dépenses en cadeaux, chocolats, vins, foies gras et banquets ? Dans le même temps, des personnes âgées isolées et mal logées sont délaissées par ce même service communal. En septembre dernier, des familles avec de jeunes enfants et des vieillards ont été jetées à la rue. Le CCAS est alors intervenu pour payer des nuits d'hôtel : 50.000 euros ont été dépensés pour cela ! Il aurait été préférable d'utiliser cet argent pour accompagner ces familles bien en amont de la procédure d'expulsion et ainsi éviter leur mise à la rue sans relogement.
Mais la mairie préfère faire des cadeaux aux personnes âgées qui n'en ont pas besoin. Il faut dire que ces dernières ont un attrait bien supérieur aux pauvres gens expulsés de la rue Collin : elles votent.
Christophe Grébert


Un établissement médicalisé pour séniors ouvre rue Voltaire à Puteaux

35671187746_9343066ff8_k

Après l'inauguration de la Villa Médecis, une résidence seniors privée installée dans le nouveau quartier des Bergères, c'est un Ehpad, un établissement médicalisé, la résidence Le Voltaire, qui ouvre rue voltaire dans le bas de la ville. Il s'agit également d'un établissement commercial.

Le Voltaire compte 90 chambres individuelle de 25m2 environ, dont 22 sont réservées à des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer. Il n'y a pas de chambre double ou communicante.
Des aides-soignants sont présents 24h/24 et différents services sont offerts : coiffure, esthétique, pédicure, balnéothérapie. Les animaux de compagnie sont autorisés.

Le tarif le moins élevé est 4.641 euros par mois (tarif annoncé en octobre 2017), hors aides.

Site internet : http://residencelevoltaire.com/

Comme la Villa Médicis, Le Voltaire est un établissement commercial "de standing" aux prestations et aux tarifs élevés. La municipalité de Puteaux a donc fait le choix de répondre à l'attente d'un public aisé. J'ai déjà dit ici ce que j'en pensais.
Il nous faut aussi penser notre ville pour ceux qui n'auront pas la chance de finir leur vie dans le luxe. Ils ont le droit aussi au bonheur et qu'on pense à eux.
Christophe Grébert