Securite Flux

Pour la maire LR de Puteaux, loi DALO = délinquance

JowellLors du conseil municipal de Puteaux du 25 septembre 2017, j'ai posé une question sur le sentiment d'insécurité exprimé par des habitants du quartier des Bergères : des jeunes font du bruit à toute heure et fument du shit. Joëlle Ceccaldi en profite alors pour mettre en cause les familles pauvres qui ont obtenu un logement HLM par la préfecture grâce à la loi Dalo.

Car forcément, pour la maire LR, pauvreté = délinquance !

Et écoutez bien la vidéo ci-dessous : Joëlle Ceccaldi explique que les problèmes sont le fait de 6 ou 7 jeunes de 14 ou 15 ans. Ainsi donc la municipalité n'est pas capable de gérer une petite bande d'adolescents, mais nous promet la sécurité à tous ?!?!

HALTE AU MÉPRIS SOCIAL

En réalité, si le sentiment d'insécurité est présent sur le haut de Puteaux, c'est que la municipalité n'y conduit pas les actions de prévention et sociales nécessaires. Il ne suffit pas en effet de mettre des caméras partout et de faire circuler des policiers enfermés dans un camion grillagé.

Je reviendrai sur cette question de la sécurité lors des prochaines séances du conseil municipal, notamment pour relayer notre PÉTITION en faveur de la création d'un commissariat de la police municipale sur le haut de la commune.


Plusieurs cambriolages en plein jour dans des appartements sur le haut de Puteaux

2557587157_57c8f20f01_zPlusieurs cambriolages ont été commis récemment sur le haut de Puteaux dans des appartements des résidences HLM du Carré vert et des Fontaines. Les voleurs ont agi en plein jour ! 

Cette semaine, l'office HLM a rappelé aux locataires quelques règles élémentaires de sécurité, comme fermer à double tour son appartement même si on est chez soi et ne pas ouvrir la porte d'entrée sans connaître la personne.

Fanny

CirculaireHLM

Enfermer les habitants des résidences autour de grilles toujours plus nombreuses et plus hautes, multiplier les caméras de vidéosurveillance (Notre ville est déjà équipée de plus de 500 caméras, soit 1 pour 80 habitants !) et faire stationner de temps en temps un camion de la police municipale en bas des immeubles, cela ne suffit pas à assurer la sécurité. La preuve.

En 2015, j'ai proposé la création d'un poste de police municipale sur le haut de Puteaux, le long de l’avenue Charles de Gaulle, afin d'offrir une présence policière de proximité et permanente. En 2014, dans notre programme municipal, nous avons aussi proposé une "territorialisation" par quartier des policiers municipaux pour leur permettre une connaissance parfaite des commerçants, des entreprises, des gardiens d’immeubles et des personnes en situation de faiblesse comme les personnes âgées, les familles en difficulté, etc.

Je referai des propositions pour la sécurité à Puteaux lors du prochain conseil municipal. En attendant, je vous propose de signer une pétition pour réclamer la création d'un poste de police municipale sur le haut de Puteaux.
Christophe Grébert 

 

A LIRE SUR LA SÉCURITÉ À PUTEAUX :


La résidence HLM Lorilleux à Puteaux totalement fermée le soir et la nuit

8649581986_9492007382_z

A partir du 3 juillet, les accès à la résidence HLM Lorilleux, sur le haut de Puteaux, seront fermés aux non résidents le soir, à partir de 20h et jusqu'au lendemain 8h.

Pour des raisons de "bien être (sic!) et de sécurité", les codes des portillons seront désactivés, annonce la direction de l'Office communal HLM dans une note affichée dans les halls de la résidence. Seuls les locataires pourront désormais passer avec leur badge magnétique.

La journée en revanche, les portails seront ouverts. Ce qui permettra aux personnes extérieures à la résidence d'accéder aux différents commerces de Lorilleux.

Avec cette fermeture en soirée et la nuit, un habitant me demande comment, par exemple, son médecin pourra accéder à son immeuble en cas d'urgence ?

Cet habitant me dit qu'aucune consultation n'a été organisée au sein de la résidence.

Les résidences HLM et privées à Puteaux sont de plus en plus grillagées et fermées. Quel est votre avis sur cette fermeture d'un quartier entier comptant 1.600 logements et de nombreux commerces ?

19549495_318038845288451_401437204_o