Sante Flux

Malades d'Alzheimer, les oubliés ! (Tribune de Nadine Jeanne dans Puteaux infos)

6952630610_810a23690fDans une tribune publiée dans le magazine "Puteaux infos" de mars 2013, la conseillère municipale PS Nadine Jeanne évalue l'action de la municipalité en faveur des malades d'Alzheimer. Le jugement est sévère :

De nombreuses familles sont aujourd'hui directement ou indirectement touchées par la maladie d'Alzheimer. C'est difficile pour le malade, c'est difficile aussi pour son entourage. Or aucun accueil n'est prévu à Puteaux. Lors du débat sur les orientations budgétaires en mars 2007, nous avions classé ce point dans les urgences à traiter. Depuis des promesses...

On nous avait promis l'ouverture d'un accueil de jour au centre médical Françoise Dolto. Ce centre inauguré le 25/10/08 ne dispose toujours d'aucun service pour accueillir ces malades. Lors du conseil municipal du 12 juillet 2010, un projet d'EHPAD (Etablissement d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes) était à l'ordre du jour : l'établissement disposerait de quelques lits pour ces malades. On attend toujours ...

Mieux tous les services mis en place à l’hôpital de Puteaux par une équipe particulièrement dynamique (consultations mémoire, hôpital de jour, accompagnement des aidants…) ont disparu ! Pourquoi ? Le maire de Puteaux a-t-il suffisamment soutenu cette équipe ? Ou a-t-elle considéré que ces initiatives étaient intempestives et ne répondaient pas à un besoin des Putéoliens ? On sait seulement que le chef du pôle gériatrique a préféré quitter l'hôpital. Au moment où le maire annonce dans son rapport d’orientation budgétaire 2013 une « augmentation de l’offre de service liée à la coordination gérontologique », nous dénonçons cette situation qui montre bien qu’il y a loin de la parole aux actes !

Nadine Jeanne pour le groupe Vivre ensemble à Puteaux

(photo : le centre médical municipal Dolto, Puteaux, Flickr)


Hôpital de Puteaux : disparition des services pour les malades d'Alzheimer (Nadine Jeanne)

6a00d83451b9bc69e200e54ff3a7e48833-150wiPUBLIÉ SUR LE SITE DE NADINE JEANNE, ÉLUE PS DE PUTEAUX :

A partir de 2007-2008, l'équipe soignante de Puteaux avait commencé à développer un service très complet en direction des personnes souffrant d'Alzheimer et de maladies apparentées : consultations mémoire, hôpital de jour, accompagnement des aidants...

Le centre hospitalier de Puteaux a ouvert le 5 janvier 2009 un hôpital de jour gériatrique. Si une consultation mémoire existe déjà, l’hôpital de jour va élargir la porte d’entrée de la filière gériatrique du territoire en permettant la réalisation de bilans complets de la situation des personnes âgées. Il vise aussi à favoriser un retour à domicile par la mise en place d’un suivi médical.

Avec la participation de l'Association pour les aidants de Puteaux (APAP), plusieurs types d'actions avaient été mis en place :

• groupes psycho-éducatifs de formations et information, écoute et échanges entre professionnels et aidants,
• soutien individuel ou de groupes, avec une psychologue clinicienne,
• présence des bénévoles de l’association deux fois par mois sur l’enceinte de l’hôpital pour aider, écouter et accompagner.

Mais, dès 2009, cet élan est freiné. Un accueil de jour Alzheimer devait voir le jour à l’automne au centre Dolto : il n'en a rien été.

Aujourd'hui, il ne reste plus rien de ce travail. Pourquoi ? Le maire de Puteaux a-t-il suffisamment soutenu cette équipe ? Ou a-t-elle considéré que ces initiatives étaient intempestives et ne répondaient pas à un besoin des Putéoliens ? On sait seulement que le chef du pôle gériatrique a préféré quitter l'hôpital.

Ces différents services auraient-ils été développés ailleurs à la faveur du regroupement des centres hospitaliers de Neuilly-Puteaux-Courbevoie intervenu début 2011 ? Pas du tout. Vous pouvez vérifier : Rien à Neuilly. Quant au centre de Courbevoie, il ne propose que des consultations mémoire.

Un beau gâchis !

LA SUITE A LIRE SUR LE SITE DE NADINE JEANNE


Présentation de l'hôpital de Courbevoie-Neuilly-Puteaux par sa nouvelle directrice (Neuilly Journal)

Db260533be382a61da783c7343b36cf2_XLDepuis cet été, Catherine Latger occupe le poste de directrice du Centre hospitalier de Courbevoie–Neuilly-Puteaux. Ce "Centre hospitalier général intercommunal" rassemble 402 lits et places répartis sur les 3 sites : 150 lits et 9 places à Neuilly-sur-Seine, 173 lits et 3 places à Courbevoie, 62 lits et 5 places à Puteaux. Catherine Latger fait le point sur cette structure hospitalière dans "Neuilly Journal". Extraits :

"(..) La récente fusion entre le Centre de Courbevoie-Neuilly-sur-Seine et celui de Puteaux (au 1er janvier 2011) a permis de réorganiser l'offre de soins en gériatrie et compléter la palette des soins proposés avec l'unité de soins palliatifs. Ce regroupement des compétences garantit aux patients une totale sécurité pour l'ensemble des spécialités pratiquées. Son budget est élargi à 73 millions d'euros. A ce jour, les trois sites hospitaliers proposent une offre de soins complète (..) Le site de Puteaux est réputé pour son département médico-gérontologique, comprenant des unités de soins de longue durée et de soins palliatifs (..)".

(photo : Neuilly Journal)


Une conférence sur les violences conjugales, mardi 31 janvier à Puteaux

Arton3485

Le commissaire de police de Puteaux, Anne-Charlotte Vautrin, organise une conférence-débat sur le thème des violences conjugales, mardi 31 janvier à 19h30 à l’auditorium du Palais de la Culture (19-21, rue Chantecoq).

Lors de ce rendez-vous ouvert à tous, des professionnels de la lutte contre la violence faite aux femmes débattront de la prise en charge des victimes.

En France, une femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son conjoint.

Le 39 19, est le numéro à composer si vous êtes victimes de violences conjugales. Celui-ci est gratuit et invisible sur les factures téléphoniques.

Pour toute information complémentaire :
Commissariat de Police de Puteaux
2, rue Chantecoq
Tél : 01 55 91 91 40


Un projet de maison de retraite médicalisée enfin lancé à Puteaux

4422455331_dfb785498d

Lors du conseil municipal de Puteaux du lundi 12 juillet 2010, le maire a annoncé le lancement d'un projet de maison de retraite pour personnes âgées dépendante (question 10 de l'ordre du jour : Téléchargement PDF). Ce projet privé sera réalisé par la société "Mapad Santé" sur un terrain vendu par la ville, au 35 rue Voltaire (photo ci-dessus). Le groupe Alternance Puteaux (élus MoDem et Verts) a voté en faveur de cette transaction, mais en demandant à la municipalité une attention particulière sur les conditions d'accès à cet établissement privé.

Voici le texte de mon intervention en séance :

Nous sommes satisfaits du lancement de ce projet de maison de retraite pour personnes dépendantes. Cet établissement comprendra une centaine de lits, avec notamment 15 chambres pour les malades d’Alzheimer.

Il faudra veiller à ce que l'accès à cet établissement soit accessible financièrement au plus grand nombre. On sait que ces établissements privés sont souvent très chers.

Si nous sommes satisfaits, nous sommes cependant surpris que ce projet soit lancé aussi tardivement, à la 3e année de votre mandat. Le terrain appartenant à la ville depuis juin 2001, il était disponible. Il a fallu peut-être que nous vous rappelions vos promesses de campagne.

En effet, dans une tribune publiée le 12 mars 2010, le groupe Alternance Puteaux rappelait que « La majorité UMP avait promis (dans son programme municipal de mars 2008) la création de 2 maisons de retraites médicalisées, rue Voltaire et aux Bergères. Il faut au moins 4 ans pour réaliser de tels projets. Il aurait donc fallu les lancer au plus tard en 2009, pour pouvoir les inaugurer avant la fin du mandat. Or, rien n'est engagé. Il est par conséquent désormais impossible pour Joëlle Ceccaldi-Raynaud de respecter cette promesse ».

4 mois plus tard, après avoir prévenu le Comité régional de l’organisation sociale et médico-sociale et l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France, le projet est enfin lancé. Nous nous en félicitons. Espérons donc que cette maison de retraite sera ouverte avant le terme de votre mandat, c’est à dire d’ici la fin 2013. C’est votre promesse faite aux électeurs. Il faudra aller vite.

Nous attendons aussi à présent le lancement de la seconde maison de retraite, aux Bergères, une autre de vos promesses électorales. Nous ne doutons pas que vous nous annoncerez cela dans les prochaines semaines. Car une promesse faite devant les électeurs vaut pour engagement.

Nous voyons dans cet exemple combien l'opposition est utile, rappelant à la majorité ce qu'elle doit accomplir.

Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem de Puteaux

(photo : Flickr)


Le centre de vaccination de Puteaux contre le virus de la grippe A

Vaccination-annonce-presse_couleur Dans le cadre de la campagne gratuite de vaccination contre la grippe A/H1N1, un centre de vaccination est ouvert à l'Hôtel-de-ville de Puteaux. Avant de vous y rendre, vous devez attendre de recevoir par la Poste un bon de vaccination transmis par la Sécurité Sociale. Une fois ce bon reçu, et pour éviter toute attente, il est demandé d'appeler le 0800 092 093 (numéro gratuit) pour prendre rendez-vous.

Le centre est ouvert tous les jours de 8h à 22h - Sauf les 21, 22, 23, 28 et 30 décembre de 16h à 20h. Fermeture les 25 et 26 décembre et les 1er et 2 janvier. Le 3 janvier le centre sera ouvert de 15h à 19h - dans la salle des conférences de l’Hôtel de ville (rez-de-chaussée sur l’Esplanade, entrée par la porte gauche).

Attention, ce centre est destiné exclusivement aux Putéoliens. Les personnes qui travaillent à Puteaux doivent se faire vacciner dans leur commune. La vaccination n’est pas obligatoire mais elle est recommandée par les autorités sanitaires.

Les bons de vaccination, envoyés par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, seront progressivement adressés à tous, hormis :
- les enfants fréquentant les établissements de petite enfance où la Protection Maternelle Infantile se chargera de la vaccination
- les enfants scolarisés en collèges et lycées où la médecine scolaire se chargera de la vaccination.

Liste des centres de vaccination dans le 92

Personnellement, j'irai me faire vacciner.
Christophe Grébert