Revue de Presse Flux

Les magouilles des HLM de Puteaux dans "Secrets d'info" sur France Inter

Secrets

L'émission d'enquête de France Inter "Secrets d'info" est consacrée vendredi soir à 19h20 au logement social. La gestion des HLM de Puteaux par la famille Ceccaldi-Raynaud y sera notamment évoquée.

"En Ile de France, plus de 500 000 foyers sont en attente d’un logement social pour environ 80 000 attributions par an. Obtenir une HLM est un vrai parcours du combattant. Dans ces conditions, à tort ou à raison, le piston, les relations, le copinage ont souvent été considérés comme le meilleur moyen de l’obtenir. Au cœur du système, les élus locaux ont parfois alimenté les dérives d’un système. Le logement social mérite-il toujours ce qualificatif ?"

>>>>>> ECOUTEZ L'EMISSION

Un extrait de l'enquête a déjà été diffusée dans la journée sur l'antenne de France Info :

"A Puteaux, ville de droite, la maire a la main sur 5.500 appartements HLM, soit un quart des logements de la ville. Un moyen d'entretenir un clientélisme local héréditaire que dénonce inlassablement Christophe Grébert, conseiller municipal Modem. "Cela fait un demi-siècle que c’est la même famille de maires qui attribue les logements…", soupire-t-il.
Christophe Grébert a notamment déjà révélé que la moitié des élus de la majorité à Puteaux étaient hébergés dans le parc social de la ville alors que certains d'entre eux, professeurs d'universités, cadres supérieurs, chef d'entreprises, ne sont pas franchement des nécessiteux.
L'office HLM de Puteaux a déjà été épinglé par l'inspection du logement social pour ses méthodes d'attribution, et les élus estiment qu'ils n'ont pas à s'expliquer".


Le Zoom de La Rédaction : Logement social en... par franceinter


Fermeture du parc de l'île de Puteaux : Joëlle Ceccaldi a encore droit au Canard Enchaîné

IMG_8744Joëlle Ceccaldi-Raynaud n'aime pas les médias, mais elle fait pourtant tout pour que les médias parlent d'elle : le Canard Enchaîné dans le numéro publié ce matin évoque la décision du maire de Puteaux de grillager une partie de l'île pour empêcher les promeneurs et les sportifs non-putéoliens d'y accéder : "Plus fort que la préférence nationale du FN, voici la préférence communale de Joëlle Ceccaldi-Raynaud", s'amuse le Canard.

Le maire UMP de Puteaux nous met la honte chaque semaine !

TOUT SUR L'ILE DE PUTEAUX


L'édition locale de L'Express n'est pas disponible à la médiathèque de Puteaux

A la médiathèque, en face de la mairie, l'édition spéciale Puteaux de L'Express n'est étrangement pas disponible. C'est l'édition "Grand Ouest" qui est distribuée, comme le montre la photo ci-dessous. Rappelons que Puteaux ne se trouve pas en Bretagne ou en Normandie, mais dans les Hauts-de-Seine. 


Le système Ceccaldi-Raynaud à la Une de L'Express : l'étrange diplôme du fils du maire

IMG_8297L'hebdomadaire L'Express sort aujourd'hui un numéro spécial sur le système Ceccaldi-Raynaud à Puteaux. Le clientélisme, les dépenses fastueuses, les pressions exercées contre l'opposition, l'affaire du compte au Luxembourg et l'argent de la Défense, tous les sujets que nous connaissons sont abordés dans ce dossier. Mais l'hebdomadaire fait une révélation concernant le fils de Joëlle Ceccaldi-Raynaud : Vincent Franchi possèderait un diplôme !

Le fils du maire de Puteaux, conseiller général de Puteaux et maire adjoint chargé de l'éducation, n'a jamais brillé par la qualité de ses interventions lors de manifestations publiques ou bien en séance du conseil municipal. C'est moins que l'on puisse dire. Il apparait souvent incapable d'aligner 3 phrases correctes. En fait, il ne prononce plus désormais que des discours qu'on lui prépare à l'avance. Pourtant, le jeune homme possèderait un Master de gestion et stratégie de l'investissement immobilier et de la construction obtenu à la Sorbonne.

Mais L'Express révèle que le co-fondateur de ce Master, Pierre Giudicelli (*), est un ami très proche de la famille Ceccaldi. Cet architecte corse a réalisé plusieurs équipements importants dans la commune, notamment l'imposant palais de la culture et le collège Maréchal Leclerc. Des marchés publics de plusieurs millions d'euros.

Interrogée par L'Express sur la réalité de ce diplôme, Joëlle Ceccaldi a cette étrange réponse : "Pourriez-vous me communiquer les diplômes de mes opposants ?". "(Vincent Franchi) n'a pas d'expérience professionnelle et intellectuelle", déclare pour sa part son grand-père Charles Ceccaldi-Raynaud, selon des propos rapportés par l'hebdomadaire. Quelle famille ! Et quelle étrange parcours scolaire pour le fils : pas de Bac connu, mais un Master (BAC+5) à la Sorbonne...

(* Selon le Canard Enchaîné, en 1996, lorsque Joëlle Ceccaldi-Raynaud se rend au siège de la Banque privée Edmond de Rothschild à Luxembourg pour ouvrir un compte, elle était accompagnée de son père et de l’architecte Pierre Giudicelli, "un ami de la famille qui a beaucoup construit à Puteaux et cache déjà de l’argent dans cette banque". Source)


"PUTEAUX, LE SYSTÈME CECCALDI-RAYNAUD" NUMÉRO SPÉCIAL DE L'EXPRESS

PUTEAUX couverture
L'hebdomadaire L'Express sort un numéro spécial sur Puteaux le mercredi 5 novembre 2014.

"Le système Ceccaldi-Raynaud. Une concentration extrême du pouvoir. L'irrésistible montée du fils, Vincent Franchi. Incertitudes autour de la Défense", titre le magazine. Ce numéro spécial sera distribué sur Puteaux et la Défense.

ARTICLE SYNTHÉTIQUE A LIRE SUR LE SITE DE L'EXPRESS : Puteaux: Joëlle Ceccaldi-Raynaud, une reine-maire au pouvoir