Religion Flux

Eglise de Puteaux : la peinture rouge a enfin été retirée des murs

Eglise

La peinture rouge sur les murs de la vieille église de Puteaux a enfin été retirée. Le montant de ces travaux de restauration a été estimé par la mairie à 500.000 euros.

En janvier 2015, le curé de Puteaux, de retour de vacances, avait eu la surprise de découvrir l'intérieur de l'église repeint en rouge et violet. La mairie avait réalisé ces travaux durant son absence sans le prévenir et sans demander d'autorisation au service des monuments historiques ! Le ministère de la culture avait aussitôt ordonné la remise en état de ce monument classé du 16e siècle.

6a00d8341c339153ef01b8d1884049970c-800wiLouise, une habitante de Puteaux, s'interroge sur ces travaux de restauration :  
"Les peintures ont été enlevées, comme le montrent les tas de gravats rouges et violets devant l’église. Mais pourquoi la mairie ne communique pas sur le détail de ce chantier, alors qu'elle multiplie par ailleurs les panneaux d’information pour les travaux dans les rues ? Plus précisément, cette restauration est-elle bien conforme aux recommandations de l’architecte des monuments historiques du ministère de la culture ? En effet, quand je vois ces tas de gravats, je ne retrouve pas le coté chirurgical évoqué par la mairie : la peinture rouge et l'enduit derrière ont été burinés".

A la mairie de nous répondre...


La remise en état de l'église de Puteaux, repeinte en rouge par la mairie, coûtera 500.000 euros

B70KN88IEAE29PNA la veille de Noël, Le Parisien des Hauts-de-Seine publie un article sur la remise en état de la vieille église de Puteaux dont les murs avaient été repeints en rouge par la mairie. Les travaux de restauration coûteront 500.000 euros, annonce la municipalité citée par le journal ! Une sacrée somme pour une grosse bourde.

Pendant les vacances de Noël 2014, Le monument du 16e siècle avait été repeint en rouge, en violet et en bleu, sans autorisation du ministère de la culture, ni même du curé. Ce dernier avait découvert les dégâts à son retour de vacances.
"A la mairie, l’instigateur de la décoration n’a pas été réprimandé", écrit Le Parisien. Et pour cause, le responsable n'est autre que Vincent Franchi, maire-adjoint à la culture... et fils du maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Remarquez que 500.000 euros, cela ne fait que 16 kilos d'or. Une broutille pour les Ceccaldi. Mais là ce sont les contribuables qui vont payer...

Les travaux de restauration commenceront en septembre 2016 et devraient durer 1 an. 


L'église de Puteaux repeinte en rouge et violet : la mairie n'a toujours pas réparé les dégâts

Eglise-puteauxDébut janvier, de retour de quelques jours de vacances, le curé de Puteaux avait eu l'énorme surprise de découvrir les murs de son église, ainsi que le mobilier, repeints en rouge et violet. Durant son absence, la mairie avait décidé de redécorer "façon Valérie Damidot" ce monument classé du 16e siècle !

La DRAC avait protesté et la mairie s'était engagée à remettre tout en état. Mais 8 mois plus tard, rien n'a été fait : les couleurs criardes sont toujours là (voir la photo ci-contre prise hier). En fait, le maire Joëlle Ceccaldi ne compte absolument rien changer. Elle trouve l'église "plus belle comme ça".

Lors du prochain conseil municipal, je poserai au maire les questions de Putéoliens sur cette affaire : 

Question de L. : "En décembre dernier, la vieille église de Puteaux a été saccagée et les murs peints illégalement avec des couleurs criardes. La mairie s'était engagée à remettre le site en état. Mais, 9 mois plus tard, on constate que rien n'a été entrepris (voir photo prise ce dimanche). Est ce que la mairie compte laisser pourrir la situation jusqu'à l'oubli du délit ? Quand cette église retrouvera son état originel ? Je soupçonne fort la mairie de mauvaise volonté sur ce cas et j'appréhende qu'avec le temps, les choses restent en l'état jusqu'à ce que les autorités culturelles responsables finissent par jeter l'éponge".

Question de S. : "Je suis surprise de voir que le choeur de l’église Notre Dame de Pitié est toujours peint en rouge. N’y-a-t-il pas des travaux prévus pour refaire l’étanchéité et restaurer la couleur initiale ?"


Eglise repeinte par la mairie : le curé de Puteaux s'exprime sur France 3

Dans un reportage diffusé mercredi soir sur France 3 Ile-de-France, le curé de Puteaux s'exprime pour la première fois sur l'affaire des peintures réalisées par la municipalité dans la vieille église.

"Madame le maire assume le fait de ne pas vouloir être en concertation avec nous", a regretté le père Alain Lotodé.

Pour ne pas répondre aux critiques, la mairie a diffusé un communiqué assez étonnant : il est question d'infiltrations suite à un orage, mais jamais des peintures réalisées sans concertation avec la paroisse ou avec les services du ministère de la culture :

"Concertation entre la Ville de Puteaux et la DRAC Ile-de-France

La Ville de Puteaux est propriétaire de Notre-Dame-de-Pitié, dite la Vieille Église. Par mesure de sauvegarde et d’entretien de son patrimoine, la Municipalité a entrepris en décembre des travaux à l’intérieur du bâtiment sur des murs qui nécessitaient une réfection. Diverses fissures et infiltrations ont en effet été constatées par les services techniques, suite au gros orage qui s’est abattu le 19 septembre 2014.

Mercredi 28 janvier au matin, les représentants de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) Ile-de-France ont été reçus par la municipalité de Puteaux pour procéder à une visite de l’Eglise de Notre-Dame-de-la-Pitié, dite La Vieille Eglise. Cette visite a permis à l’Architecte des bâtiments de France et au Conservateur régional des monuments historiques de constater les travaux entrepris à la suite de l’apparition de nombreuses fissures et infiltrations.

Les représentants de la DRAC estiment que les défauts d’étanchéité et la fissuration des murs méritent une étude générale de l’état du bâtiment menée par un Architecte du patrimoine afin d’en déterminer précisément les causes. La présence de nappes phréatiques en sous-sol est une hypothèse qui devra être confirmée. Cette étude des sols, des soubassements et de l’architecture du bâtiment conduira à proposer des solutions pérennes de reprise de l’ensemble de l’édifice.

Les responsables de la DRAC ont par ailleurs souligné le caractère exceptionnel des vitraux de l’église et la nécessité de mettre en place des aménagements spécifiques pour en assurer la préservation. La Ville prêtera son concours le plus entier pour valoriser cet élément du patrimoine culturel et historique local et permettre aux Putéoliens et à tous les amateurs d’art de venir les admirer.

Les études précitées seront engagées dans les meilleurs délais. A l’issue de celles-ci, la rénovation intérieure de l’édifice sera revue en concertation étroite avec le Conservateur régional des monuments historiques".

Quelle est l'expression déjà ? "Noyer le poisson" ?

Communiqué de la paroisse : 

B81pv2rIgAAQ4eW

FRANCE 3 DIFFUSE LE REPORTAGE SUR L'ÉGLISE ET REDIFFUSE SUR SON SITE 2 AUTRES REPORTAGES SUR LES IDÉES FANTASQUES DU MAIRE DE PUTEAUX : LES CARTES DE VOEUX A 120.000 EUROS ET LA DISTRIBUTION DE 3.000 ASPIRATEURS.