Regionale 2010 Flux

Régionales : le PS et l'UMP oublient le secteur de La Défense

Publié sur le site de Christophe Grébert :

4428779785_6315509fb9 Comme le souligne le conseiller municipal MoDem de Nanterre Pierre Creuzet sur le site 92 Démocrate, les 2 listes présentes au second tour de l'élection régionale en Ile-de-France ont oublié La Défense :

"(..) les trois communes qui constituent le territoire de la Défense (Puteaux, Courbevoie, Nanterre) n'auront aucun élu pour porter la parole des habitants directement concernés par le projet d'extension et de renouveau de La Défense. Le futur représentant du Conseil Régional au conseil d'administration de l'EPAD ne sera donc pas un élu du secteur (..)".

Il est en effet incroyable que ce secteur - le coeur économique des Hauts-de-Seine et l'un des pôles de développement du Grand Paris -ne compte finalement aucun élu au conseil régional : ni le PS, ni l'UMP n'ont jugé utile de placer en position éligible un candidat originaire de l'une des 3 communes.

Voilà une raison de plus de regretter l'absence du Mouvement Démocrate à ce second tour, puisque pour notre part, nous avions placé La Défense au centre de notre projet régional. Pierre Creuzet, de Nanterre, était 2e de la liste MoDem dans le 92. Elu à la région, il aurait pu défendre les intérêts des 150.000 franciliens salariés à La Défense et des 200.000 habitants des 3 communes.

Ce travail, qui nous a amené à présenter un projet alternatif au plan de renouveau imposé par Nicolas Sarkozy, nous continuerons à le mener dans nos villes respectives et au sein du groupe des élus démocrates de La Défense.

Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem de Puteaux


Résultat du second tour de l'élection régionale pour Puteaux : l'UMP locale en baisse

Publié sur le site de Christophe Grébert :

4331566429_ab82d1e36e

Il est loin le temps où à Puteaux, la majorité de droite recueillait 73% des suffrages dès le 1er tour : c'est le score réalisé à la municipale de 2001 par Charles Ceccaldi ! 7 ans plus tard, lors du scrutin de 2008, sa fille Joëlle Ceccaldi a été mise en ballotage et a recueilli moins de 53% des suffrages au 2nd tour.

2 ans passent, et pour l'élection régionale, l'UMP perd encore 2 points à Puteaux :  avec un score de 51% au second tour (7.100 voix contre 9.500 en 2008 !), contre 49% pour la liste de gauche (6.800 voix). Il n'y a que 300 voix d'écart entre les 2 !

C'est une baisse continue et à ce rythme, l'UMP de Puteaux sera minoritaire dès les prochains scrutins. A condition toutefois que l'opposition démocrate sache se rassembler pour construire l'alternance dont Puteaux a besoin. Il faut d'ailleurs remarquer dans le résultat d'aujourd'hui que près de 7% des bulletins sont blancs ou nuls (soit plus de 1.000 électeurs !), un niveau élevé qui prend sens dans ce nouveau rapport de force très serré.

Au niveau régional, je me félicite de la défaite de Valérie Pécresse, dont le projet était infaisable. Elle n'aurait pas pu réaliser ses promesses et aurait encore un peu plus aggravé le fossé entre le politique et les citoyens. C'est pourquoi, j'attends de la majorité sortante PS/Verte réélue qu'elle fasse ce qu'elle a promis, ce qui n'a pas été le cas lors de son précédent mandat. Quand la moitié des électeurs ne vont pas voter et que le taux de blancs et nuls atteint des records, les élus doivent suppléer leur légitimité amoindrie par une rigueur d'action renforcée.
Christophe Grébert

Conseiller municipal MoDem de Puteaux

SECOND TOUR DE L'ÉLECTION RÉGIONALE DU 21 MARS 2010 :

Inscrits    27.518          
Abstentions    12.615    (45,84% des inscrits)     
Votants    14.903    (54,16% des inscrits)     
Blancs ou nuls    1.009    (6,77% des votants)
Exprimés    13.894

Valérie PECRESSE 7.108 voix (51,16% des exprimés, 47,7% des votants)
Jean-Paul HUCHON 6.786 voix (48,84% des exprimés, 45,53% des votants)

Résultat du 2nd tour bureau par bureau : Regionales_2nd_tour_2010.pdf

RAPPEL DU 1ER TOUR

(photo : Chantal Brault, JB Paulet, Alain Dolium et Christophe Grébert - photographe : JMVignau sur Flickr)


Election régionale 2010 : les résultats à Puteaux

4433385510_158f99bee7

Je rentre à l'instant du siège de campagne d'Alain Dolium. Une première réaction, après cette très longue journée : Oui, les résultats de la liste démocrate et centriste ne sont pas ceux que l'on espérait ! Oui, nous sommes terriblement déçus.

C'est dur parfois la politique : tant d'investissement, tant d'heures passées à penser un programme, puis à aller le présenter aux électeurs. Pour quel résultat, ce soir ? Nous n'avons pas su vous convaincre.

Pourtant, il faut savoir se relever d'un échec, et repartir ! En effet, quand on est persuadé que les idées que l'on porte sont les bonnes, il faut continuer à se battre pour elles. Et cela malgré les critiques, les attaques et les insultes. Et il y en a eu des insultes au cours de cette campagne.

Enfin, si on peut parler de campagne ! Entre le débat sur l'identité nationale et l'"affaire" Soumaré montée de toute pièce par l'UMP !

Il n'y a aucune gloire à gagner des élections, quand plus de la moitié des électeurs choisissent de rester chez eux. Il n'y a aucun sourire à afficher quand - à cause des promesses non tenues de la gauche et de la droite - le FN retrouve ses plus hauts scores. Mais soyez certains que ce soir ceux qui sont en passe d'être réélus s'en fichent de cela, puisqu'ils ont sauvé leur place !

Et demain, les problèmes que vivent les franciliens, pour se déplacer, pour obtenir un logement, pour trouver une formation ou un travail, seront les mêmes ! Et bien, nous serons toujours là, au MoDem, pour les écouter et les défendre.

A Puteaux, le MoDem dépasse les 5%. Un score faible, mais supérieur au niveau départemental et régional. Je remercie les putéoliennes et les putéoliens qui ont voté pour notre liste. Vous avez fait le bon choix.

Sachez que mon engagement pour Puteaux s'est encore renforcé durant cette campagne. J'ai tellement reçu de marques de sympathie de votre part, ainsi que des encouragements à poursuivre ce travail d'élu local, au plus près de vos préoccupations quotidiennes.

Vous pouvez compter sur moi,
aujourd'hui, demain et pour l'avenir,

Christophe Grébert

Voici ci-dessous les résultats pour Puteaux. Malgré une forte campagne locale, menée notamment avec du personnel municipal et un engagement du maire, l'UMP et ses alliés font seulement 35%, soit moins que l'addition PS/Europe Ecologie de la majorité régionale : 37,5%. Le FN retrouve malheureusement un score élevé dans notre commune : 8,85%.

Inscrits    27.518          
Abstentions    12.910    46,91%
Votants    14.608    53,09%
Blancs ou nuls    671    4,59%
Exprimés    13.937    95,41%

Valérie PECRESSE (UMP)    4.880    35,01%
Jean-Paul HUCHON (PS)    2 857    20,50%
Cécile DUFLOT (EE)    2.374    17,03%
Marie-Christine ARNAUTU (FN)    1.234    8,85%
Alain DOLIUM (MoDem)    703    5,04%


Nicolas DUPONT-AIGNAN (LDVD)  484    3,47%
Olivier BESANCENOT (LEXG)    440    3,16%
Pierre LAURENT (LCOP)    415    2,98%
Jean Marc GOVERNATORI (LAUT)    265    1,90%
Jean-Pierre MERCIER (LEXG)    114    0,82%
Axel DE BOER (LAUT)    112    0,80%
Almamy KANOUTE (LAUT)    59    0,42%

Le second tour aura lieu dimanche prochain. 3 listes en Ile-de-France peuvent se maintenir : PS, Europe Ecologie et UMP. Les listes PS/VERTES vont fusionner. Vous aurez finalement le choix entre 2 bulletins : UMP ou majorité sortante PS/Verts. Cette dernière, au pouvoir depuis 12 ans, est donnée gagnante. Tout ça pour ça !

MISE A JOUR : VOICI LES RESULTATS BUREAU PAR BUREAU Regionales_2010_puteaux_1ER TOUR (PDF)


(photo : JMVignau sur Flickr)


Election régionale à Puteaux : 41% de participation à 17h

3449002995_6f4782532bA 17h, pour le 1er tour de l'élection régionale, le taux de participation approchait les 41% à Puteaux.

C'est 2 points de plus qu'au niveau national. C'est aussi à taux supérieur à celui des européennes de 2009, mais inférieur à celui des régionales de 2004.

Dans l'ensemble, le scrutin semble se dérouler sans pépin. Quelques électeurs, qu'on a changé de bureau, ont cherché un peu où ils devaient voter, mais l'information leur était rapidement donnée par les services municipaux.

A Puteaux, les bureaux de vote restent ouverts jusqu'à 20h. On peut estimer que le taux de participation final se situera autour de 52/54%. On vérifiera ainsi que les Putéoliens votent plus que la moyenne nationale.

(photo : mairie de Puteaux, archives personnelles Christophe Grébert sur Flickr)


Et vous, vous faites quoi dimanche ?

Publié sur le blog de Christophe Grébert :

N235477168335_9361

Un bel exemple ! Que s'est-il passé ce week-end ? Plus de 62% des irakiens se sont déplacés, bravant les menaces terroristes, pour élire leurs représentants ! Dimanche, c'est pour nous tous le premier tour des élections pour nos régions. Si nous, nous n'y allons pas, que nous diront-ils ? La démocratie et la liberté d'expression sont un combat de chaque jour, nombreux sont ceux dans le monde qui se battent pour défendre la liberté de pensée. Nous, nous avons ce droit. Le premier tour ne repassera pas deux fois, c'est dimanche, ne le laissons pas passer. Ne lâchons rien : ce dimanche, votons ! Et appelons à voter autour de nous !


Le premier tour des élections, c'est le tour du pluralisme

On nous fait croire que de toute façon tout est plié, qu'on n'a pas le choix dans un combat de coqs national ! Au contraire ! Au premier tour, on n'a pas que deux listes qui se présentent. Dans chaque région, de nombreux mouvements se présentent pour porter un message. Un vrai choix de projets existe, le monde binaire, bipolaire qu'on nous présente fait penser au retour de la guerre froide ! Mais ce n'est pas la réalité, le pluralisme existe et si des listes indépendantes se présentent à notre suffrage, c'est que des citoyens ont choisi de proposer une alternative. C'est à nous citoyens de transformer l'essai en donnant la possibilité à des voies nouvelles d'être entendues !

Les régions peuvent agir concrètement pour notre quotidien

On nous parle de technique, de millefeuille ? Ca paraît compliqué... Pourtant les régions, comme les autres collectivités locales, ont un rôle concret pour agir au quotidien. Elles sont un souffle pour la démocratie locale. Donnons-leur une vraie légitimité citoyenne en votant pour nos élus !

Et ce n'est pas aussi compliqué qu'on essaie de nous le faire croire : tous les jours on emprunte les transports en commun, on souhaiterait que le tissu de TPE et PME local soit favorisé et renforcé pour créer de l'emploi, on souhaiterait trouver des formations professionnelles adaptées, une meilleure orientation pour les jeunes. Il y a des choses à changer, à améliorer partout en France, et donc des raisons de voter pour ceux qui expriment ce changement. Ces personnes existent et se présentent à nos suffrages, écoutons-les !

Parce que notre combat de citoyens engagés est de faire vivre le débat démocratique ouvert, nous, blogueurs démocrates, appelons tous les citoyens à voter ce dimanche pour faire entendre leur voix ! Nous irons voter et appellerons à voter autour de nous ! Faisons tous de même !

Le collectif des Blogueurs Démocrates