Questions au maire Flux

Mes questions au maire de Puteaux pour le conseil municipal du 25 septembre

6a00d8341c339153ef01bb09bd1ed6970d-800wiAprès vos questions, voici celles que je poserai au maire de Puteaux lors de la séance du conseil municipal du lundi 25 septembre 2017

HALTE AUX EXPULSIONS SANS RELOGEMENT En plein été, les habitants du 19 rue Collin ont été expulsés de chez eux d’une manière très choquante, puisque l’opération était menée par les forces de l’ordre. Vous avez alors affirmé avoir “réglé le problème”, sans que l’on sache très bien si le “problème réglé” pour vous c’était ces habitants ou la situation d’insalubrité dans laquelle ils vivaient depuis des années du fait de votre inaction notamment à les reloger. Au lieu de cela donc, vous les avez mis à la rue. Ensuite, les services sociaux ont dû gérer des situations d’urgence afin de trouver un toit à des personnes - femmes, enfants et personnes âgées - malades, choquées et stressées par cette expulsion. Qu’en est-il à ce jour ? Tous les habitants du 19 rue Collin ont-ils été relogés comme le veut la loi ? Vous engagez-vous à ne plus mener de nouvelle opération d’expulsion de cette manière, à savoir faire intervenir les forces de l’ordre pour jeter à la rue des gens sans solution préalable de relogement ? Vous menacez déjà d’autres habitants rue Agathe.

LA NATURE EN VILLE EST UNE URGENCE POUR NOTRE BIEN ETRE Notre dernière tribune dans le “Puteaux infos” était consacrée à la nature en villeLe changement climatique, qui met en danger notre planète et nos vies, nous oblige à agir fortement. Nous ne sommes loin de l’époque où il suffisait de planter un nouvel arbre lorsqu’on en arrachait un. Durant l’été, vous avez coupé les arbres de la rue VoltaireCes arbres étaient selon vous malades. Que comptez-vous faire pour non seulement les remplacer, mais pour augmenter la place de la nature dans cette rue, ce quartier et notre ville ? Que faites-vous ? Encore une fois, la question n’est pas le choix de la couleur des parterres de fleurs.

POURQUOI FAIRE ET REFAIRE LA RUE SAULNIER ? Fin août, dans le vieux Puteaux, la chaussée d’un morceau de la rue Saulnier, entre les rues Voltaire et Benoît Malon, a de nouveau été totalement refaiteElle avait déjà été totalement refaite en avril 2010, réaménagée en 2012, refaite entièrement en décembre 2015 et réaménagée en décembre 2016 :  https://docs.google.com/document/d/1O_4AaLOmd_qC2uXm4oNXXXhDHt9pxI003b3V7EO3r14/edit
Nous sommes pour le moins étonnés par cette succession de chantiers. Pouvez-vous nous présenter étape par étape les motifs de ces travaux réalisés depuis 2010 et les dépenses successives réalisées par la ville, ainsi que le montant total de ces travaux ?

LA COUPURE D'EAU CHAUDE N'EST PAS INCONTOURNABLE  En août, pendant presque une semaine, 10.000 logements de la Défense ont été privés d’eau chaude. C’est la coupure annuelle pour permettre à l’opérateur Enerthem de réaliser des travaux de maintenance sur le réseauCette coupure, gênante pour des milliers de Putéoliens, est pour le moment indispensable. Mais des travaux de modernisation du réseau peuvent permettre de la réduire dans le temps, voire de la supprimer (comme à Cenon et Vénissieux). Enerthem et le SICUDEF (Syndicat de Chauffage Urbain de la Défense) peuvent-ils nous apporter des éléments d’information sur cela ?


Vos questions au maire de Puteaux : "Madame le maire, remettez des bancs dans nos rues !!!" (mis à jour le 22/9 à 11h)

35213394384_15173bbd84_kVoici vos questions au maire pour le conseil municipal de Puteaux du lundi 25 septembre 2017 :

Jean : Pouvez-vous demander la réinstallation de bancs sur les trottoirs de Puteaux. Faire des courses en étant fatiguée devient une punition car on ne peut se poser nulle part pour récupérer décemment. Pensez aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées, à l’impact de la chaleur sur ces mêmes personnes et mesurez le soulagement d’une pause qui n’a rien à voir avec une installation pour la journée ou un commerce quelconque. Les jardins sont une destination, pas une aire de repos : leur existence ne résout pas ce problème.

EE : Peut-on avoir de la visibilité sur les travaux en cours et à venir tout le long de la rue Arago et en face de l'école de la Rotonde ? Quels sont les projets ? Les temps de travaux ? Les gens qui habitent à proximité s'interrogent.

Nathalie : Pourquoi avons-nous eu un petit papier sur le pare brise de notre véhicule garé sur le bateau devant notre maison stipulant que nous n'avions plus le droit de se garer devant chez nous sous peine de 35 euros d'amende. À partir de quand ces amendes seront mises

Gisèle : Résidence HLM Cartault, nous sommes harcelés par des démarcheurs pour l’installation du compteur LINKY. Impossible d’obtenir un renseignement auprès de l’OPH. Pourrions-nous être mieux informés sur ce sujet ? nota : à lire sur les compteurs Linky le dossier de Que Choisir

SMB : Pendant les travaux la circulation piétonne est très dangereuse rue des fusillés car les travaux sont des 2 côtés en même temps. Il n'y a pas de passage piéton au niveau du croisement avec la rue pasteur. Ma fille va seule au collège, elle n'a pas d'autre solution que de traverser hors des passages protégés. Peut-on prévoir un Aménagement ? Une voie cyclable est-elle prévue ?

M  : Les nombreux systèmes de ventilation du bâtiment d'enseignement supérieur IFPASS situé à l'angle rue du moulin / rue de la république font beaucoup de bruit : plusieurs ventilations fonctionnent 24h/24 Et 7j/7 et des lumières allumées même la nuit qui gênent les résidants de la rue du moulin. Le bruit est semblable à un hélico ou une tondeuse : impossible d'ouvrir nos fenêtres ni de profiter de nos balcons et jardins. La Mairie en a été informée il y a 2 mois mais le tapage est malheureusement toujours là.

Que fait on pour la sécurité dans nos quartiers ? Sentiment d'insécurité dans le quartier Moulin / Bergères où des jeunes traînent dehors la nuit, fond du tapage nocturne et des courses de 2 roues en prenant les rues en sens inverse. Il y a aussi du deal de drogue (odeur de shit régulière dans le quartier).

Joseph : J'ai 21 ans. J'aimerais savoir pourquoi les jeunes de mon âge n'ont plus aucun espace pour pouvoir faire du foot ou du basket, toutes les aires de jeu ont été fermées ou bien remplacées par des habitations. On trouve de plus en plus d'aires de jeu pour les enfants en bas âge, mais jamais rien de nouveau pour les jeunes de notre âge. Les seuls endroits disponibles sont sur l'île de Puteaux, ce qui fait loin lorsqu’on habite le haut de Puteaux...

CONTINUEZ À M'ENVOYER VOS QUESTIONS : grebert@gmail.com

(photo : autour de la mairie de Puteaux, les gens sont obligés de s'assoir comme ils peuvent, les bancs ayant été retirés)


Posez une question au maire de Puteaux

35243268683_065cebf9b1_k

Un conseil municipal aura lieu à Puteaux le lundi 25 septembre 2017. Comme d'habitude, nous vous proposons de nous envoyer des questions que nous poserons en séance à la maire.

Envoyez votre question à mon adresse : grebert@gmail.com

Lors du dernier conseil municipal du 30 juin la maire n’a pas voulu répondre à toutes vos questions. Nous les reposerons donc

Depuis le mois de juin, voici quelques nouveaux sujets qui pourraient être abordés le 25 septembre :

Durant l'été, les habitants du 19 rue Collin ont été expulsés de leur logement par les forces de l'ordre. La majorité municipale a affirmé avoir "régler le problème". Est-ce comme cela qu'on parle des gens ?

La ville commande pour 144.000 euros de chocolats. C'est vrai que nous payons des impôts pour qu'ils soient dépensés n'importe comment.

La rue de la fille du maire a été refaite une nouvelle fois... Pour la 4e fois en 7 ans. Etait-ce vraiment utile pour la collectivité ?

Durant l'été, les arbres de la rue Voltaire ont été abattus.

Les logements de la Défense ont été privés d'eau pendant 1 semaine. En fait, ce n'est pas indispensable.

Nous proposons que la Maison de la mémoire soit baptisée Maison Simone Veil.


Vos questions au maire de Puteaux pour le conseil municipal de vendredi

Bellini_2

Un conseil municipal aura lieu vendredi (30 juin) à Puteaux. Comme à chaque fois, je vous propose de m'envoyer des questions que je poserai en séance au maire. Voici une première série de questions. Vous pouvez toujours m'en envoyez à : grebert@gmail.com

(liste définitive mise à jour jeudi 29 juin)

VIEUX ET BAS DE PUTEAUX, PROBLÈMES DE STATIONNEMENT ET DE CIRCULATION :

Mohammed : Depuis la piétonisation de certaines rues en bas de Puteaux, les bouchons et les nuisances sonores sur le boulevard Richard wallace et la rue auguste blanche sont en constante augmentation. C’est devenu insupportable pour les habitants du bas de Puteaux. Que propose la mairie pour améliorer les choses ? Une consultation (un référendum) pourrait être organisée sur la réouverture à la circulation de certaines rues pour désengorger ces voies.

Sébastien : Dans le vieux Puteaux, trouver une place de stationnement devient une mission impossible. Le prix des parkings est exorbitant et ils sont souvent complets.

Nico : La mairie envisage-t-elle d'améliorer la desserte bus de l’île de Puteaux ? Notamment par le Buséolien, mais aussi par un arrêt supplémentaire du bus 93 ?

LA DÉFENSE, PROBLÈMES D’ACCÈS :

Marc, un habitant de Puteaux depuis 1976 : Les deux ascenseurs qui relient la rue Arago à la passerelle piétons conduisant au métro Esplanade la Défense, sont en arrêt chronique depuis des mois. Que compte faire la mairie pour régler cette situation et dans quel délai ?

Brigitte : Les deux ascenseurs de Bellini encore et toujours en panne. La pharmacie de Bellini, fermée depuis un an, est installée place Michelet. Pour les seniors et personnes handicapées, c’est impossible de monter plusieurs niveaux à pied par les escaliers... C'est peut-être Defacto qui est responsable, mais la mairie est là pour défendre nos intérêts. La même chose pour les deux ascenseurs de la tour Eve. Pour aller à Auchan avec un Caddie, il ne reste que les ascenseurs de Minerve.

Neila : Pourquoi la station de métro Esplanade de la défense est-elle marginalisée ? Escalator (côté fontaine) en panne depuis 1 an et demi et mauvaises odeurs à la sortie, côté quai de Dion Bouton. Etant donné le trafic important dans cette station fréquentée par les touristes, il serait pertinent d'y créer un guichet infos.

Sébastien : Il faudrait rénover les salles d'attente des bus à la Défense, ainsi que les entrées du métro Esplanade, devenues glauques et sales.

FERMETURE DE LA RÉSIDENCE HLM LORILLEUX :

Alexandre : A partir du 3 juillet, les accès à la résidence HLM Lorilleux seront fermés le soir et la nuit. Il faudra un badge pour pouvoir entrer. En cas d’urgence, comment fera mon médecin pour accéder à mon immeuble ?

Véronique : Concernant la fermeture de la résidence Lorilleux entre 20h et 8h, la mairie va-t-elle indemniser le boulanger installé au coeur de la résidence pour le chiffre d'affaire qu'il va perdre ? La boulangerie ouvre en effet à 7h du matin et je fais partie des nombreux résidents de la rue Lorilleux (mais pas de la résidence) qui profitent de l'heure matinale pour aller chercher le pain tout juste sorti du four. Je ne suis pas la seule et je me demande s'il serait possible d'aménager un accès public à la boulangerie, d'autant plus qu'elle est la seule implantée localement (on peut y envoyer les enfants en toute sécurité, sans route dangereuse à traverser, par exemple).

Quel dispositif de sécurité sera prévu pour les personnes vivant seules et pouvant avoir des problèmes pour sortir/entrer dans la résidence la nuit (intervention d'un médecin, oubli ou perte de clefs, etc...) ?

A noter que les grilles, et notamment les portes, créent des nuisances sonores très fortes dans toute la rue, nuisances qui n'existaient pas auparavant. Elles grincent en permanence et si la mairie se plaît à parquer les gens dans des enclos soigneusement fermés, qu'elle est au moins l'obligeance de veiller à huiler les gonds des portes.

NUISANCE DES CHANTIERS la Défense / Bergères :

Véronique : Concernant le charivari putéolien lié aux constructions et aux chantiers de tous genres, y-a-t'il moyen de limiter le travail sur les chantiers le week-end ? Le chantier sur le boulevard du General de Gaulle est travaillé le samedi et il s'agit d'une nuisance pour tout le voisinage, d'autant plus que les ouvriers embauchent tôt.

Mélody : Autre nuisance. Les travaux du bâtiment d'enseignement rue du moulin qui démarrent entre 6h30 et 6h45 chaque matin et même le samedi. Les résidents sont ainsi réveillés chaque matin par les bruits de pioches et perceuses. Le commissariat en a été informé mais cela continue …

LES BERGERES, COMMERCES ET SÉCURITÉ :

Mélody : Quand vont ouvrir les prochains commerces dans le Haut de Puteaux, quartier Bergères / Moulin ? Plusieurs grosses constructions neuves ont été livrées mais à ce jour aucun commerce. Les habitants du haut de Puteaux bénéficient seulement de 2 minuscules Franprix qui ont très peu de produits frais. Cela nous oblige à descendre en centre ville et remonter ce qui est épuisant pour les personnes âgées. Nous n'avons à ce jour aucune info concernant les prochains commerces et les dates d'ouverture de ceux-ci...

Mélody : Résidente de la rue du Moulin, sachez que nous subissons quasi tous les soirs le tapage nocturne de bandes de jeunes mais aussi de courses de 2 roues et de voitures de sport qui s'amusent les nuits à rouler à toute vitesse (et parfois pour les 2 roues à contresens) rue du Moulin et dans le haut de la rue de la République entre la gare et le rond-point des Bergères. J'ai déjà manqué de me faire renverser par 2x en quelques mois dans ce quartier le soir. Il faudrait mettre en place des ralentisseurs, voire des caméras pour les infractions. Surtout que ce quartier accueillera prochainement : 1 école maternelle, 1 école d'enseignement, 1 hôtel, 1 résidence pour seniors ... et la sécurité n'est pourtant pas adaptée à ce jour.

Nico : Combien de kilomètres de pistes cyclables seront mis en services dans l'éco(?)-quartier des Bergères ? On peut poser la même question avec : - la part d'énergies propres ? - les surfaces d'espaces verts ? - la largeur des trottoirs ?

Mélody : il est très difficile pour les résidents du haut de Puteaux de trouver des  poubelles pour le verre. Il y en a à peine 1 ou 2 pour tout le quartier et de notre résidence il faut marcher de longues minutes avec des sacs plein de bouteilles en verre. Pour les personnes âgées idem cela est très difficile.

EDUCATION :

Elvire : Pourquoi la mairie ne met-elle pas en place des classes bilingues, depuis la maternelle, comme à Courbevoie ?

Véronique : Concernant le passage à la semaine des 4 jours dans les écoles. Cette décision de dernière minute et imposée à tous, sans concertation, est incompréhensible. Il est intéressant de noter que, lors de la consultation dans les écoles, organisée à la va-vite la semaine dernière, il n'a pas été offert d'espace de débat public. Le retour d'expérience des professeurs (qui, contre toute attente, ont majoritairement voté contre le retour aux 4 jours) devrait nous interpeller sur l'effet qu'a eu la semaine de 5 jours sur l'attention des enfants, sollicitée de manière plus égale tout au long de la semaine. Beaucoup de parents regrettent une réforme baclée, mal gérée par la ville qui n'a pas su offrir aux familles des services de qualité (ou qui a souhaité torpiller d'avance une réforme sans lui en donner sa chance).

Le passage à la semaine des 5 jours avait conduit à une hausse substantielle des tarifs des centres de loisirs à Puteaux. Le retour à la semaine de 4 jours signifie-t-il qu'il y aura une baisse ?

Véronique : Avec les nouveaux logements en passe d'être construits et les nouvelles familles qui vont s'y installer, la mairie de Puteaux est-elle consciente que la qualité des collèges et lycées publics sur la commune n'est pas à la hauteur des attentes de la catégorie sociale que Mme le Maire souhaite attirer ?


Conseil municipal de Puteaux le vendredi 30 juin : posez une question au maire

34901085636_11b440d5d7_k

Un conseil municipal aura lieu à Puteaux le vendredi 30 juin 2017. Comme d'habitude, nous vous proposons de nous envoyer des questions que nous poserons en séance à la maire.

Envoyez-moi votre question à grebert@gmail.com

Depuis le dernier conseil municipal du 29 mars, voici quelques sujets qui pourraient être abordés le 30 juin :

Face à la canicule, que faisons-nous pour les enfants vivant dans des logements insalubres dangereux pour la santé ?

Une famille vivant à 4 dans 12m2. Que fait la mairie pour aider les familles à se loger correctement ?

La majorité municipale ne respecte pas l'opposition : Le journal municipal "Infos Puteaux" poursuivi pour diffamation

Le n°2 de la police municipale de Puteaux condamné à 3 mois de prison avec sursis pour harcèlement moral : quelle décision compte prendre la maire ? Maintenir cet homme condamné dans ses fonctions ? Conserver sa confiance dans la direction actuelle de la police municipale de Puteaux ? 

Le quartier de la Défense placé sous la responsabilité des collectivités : Quelle est la conséquence financière pour Puteaux ?

La fille du maire visée dans une enquête pour fraude fiscale : La maire peut-elle rester en place dans ces conditions ?

Que se passe-t-il pour l'association Rendez-vous des Parents ?

Suite à l'incendie tragique d'une tour de logements sociaux à Londres, quelles sont les mesures prises pour assurer la sécurité incendie dans les HLM de Puteaux ? Les rénovations de façades réalisées dans différentes résidences prennent-elles en compte ces mesures de sécurité ? 

Nos propositions pour que Puteaux soit moins polluée et moins embouteillée: il ne suffit pas de mesurer la qualité de l'air, il faut aussi agir pour réduire la pollution.


VIDEO Face aux questions des Putéoliens, Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans le déni et la menace

Sans titreLors du conseil municipal de Puteaux du 8 mars 2017, j'ai posé une série de questions à Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Comme à chaque fois, la maire les Républicains est restée dans le déni, n'assumant aucune erreur et menaçant de procès ceux qui osent la critiquer.

Face en particulier aux témoignages de mères de familles mal logées, elle s'est montrée totalement insensible. Elle n'a en fait rien à dire. Sa seule action politique est l'achat de voix par le clientélisme. Cela aboutit à une inaction sociale et donc à laisser des familles vivre dans des taudis appartenant souvent... à la commune ! VOIR POUR CELA l'enquête sur les taudis de Puteaux.

Rappel des questions posées

- Alors que la moitié de vos élus profitent de logements HLM de grandes surfaces, bien situés et pas chers, et considérant que ces mêmes élus sont pour certains propriétaires, voire multi-propriétaires, ressentez-vous de la honte lorsque vous lisez ces 5 témoignages de mères de famille qui attendent d’urgence un logement social dans notre commune :

  • Je demande un HLM depuis 11 ans. Je suis une mère célibataire d’une fille de 11ans. En ce moment, je vie dans 20m2 à 700 euros. Pas de pension pour ma fille et avec 650 euro de salaire + 360 euros d’aide de la caf pour payer le loyer. Alors..... où est la justice ?
  • Je viens de faire le renouvellement de ma demande de logement social...cela fait 4 ans que j'attends. Je perçois 800€ par mois avec 2 jeunes encore étudiants. Mon loyer actuel est de 650€. Une fois payées toutes les charges, il nous reste 2,98€ chacun par jour pour l’alimentation, le non alimentaire, la pharmacie non remboursable, les transports, les vêtements, les loisirs. Et sans couvertures complémentaire santé.
  • Ma demande de Hlm est renouvelée depuis 2011. Hébergée, je dors sur un matelas que je range tous les matins, avec mes 2 enfants. Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de logement disponible pour ma famille.
  • Nous vivons dans un studio de 20m2 envahi par les champignons. J'ai accouché il y a deux mois. J’ai été obligée d'aller chez mes beaux parents, car pas de logement vacant.
  • Nous demandons un HLM depuis plusieurs années. Nous vivons dans un 38m2 avec un loyer exorbitant de 950€. Nous avons dû vendre certains de nos meubles, afin que notre enfant de 6 mois puisse évoluer sans danger. Avec nos 2 salaires, après toutes les dépenses et factures de la crèche, il ne nous reste plus que 22€/mois pour les imprévus.

- Vos enfants Vincent et Emilie ont été assistants parlementaires et chargés de mission à la mairie. Pour quel montant total et pour quel travail réalisé ?

- Le nouveau directeur de l’OPH de Puteaux occupe un logement de la ville de Puteaux rénové à grands frais. Compte-t-il le rendre ?

- Le journal de 20h de France 2 a révélé le mercredi 1er mars qu’un élu de votre majorité, rémunéré 7.500 euros nets par mois, occupait un logement HLM. Compte-t-il le rendre ?

- Qui occupe actuellement le grand logement duplex situé en haut de la résidence des étudiants, 45 rue des Pavillons ?

- A partir de témoignages d’anciens membres de votre cabinet, nous évaluons à au moins 10.000 euros par mois le montant de vos “frais de bouche” personnels. Comprenez-vous que cette somme soit choquante et comptez-vous la réduire à l’avenir ?


Eloïse :
Avez-vous déjà signé des contrats pour les futurs commerces de l'éco-quartier ? Ce serait vraiment essentiel d'avoir une boulangerie, un médecin ou surtout un dentiste. Ça manque dans le haut de Puteaux. Et vu les grands travaux pour l'éco-quartier, la taxe d'habitation risque-t-elle d'augmenter ?

Jean-Pierre : Comment les finances de Puteaux vont-elles ? L’augmentation des cotisations des activités sportives et autres et la chasse au stationnement irrégulier font penser que les caisses sont vides et que tous les moyens sont bons pour rentrer de l’argent. De plus, la gratuité du stationnement a été supprimée entre 12h et 14h.

Georges : Revoir la propreté des trottoirs (rue Jean Jaurès à partir de la rue des Pavillons) et escaliers d’accès terrasse Bellini qui sont très sales (mégots, chiens, canettes, papiers divers et encombrants mal ramassés…).