Questions au maire Flux

Vos questions au maire de Puteaux pour le conseil municipal de vendredi

Bellini_2

Un conseil municipal aura lieu vendredi (30 juin) à Puteaux. Comme à chaque fois, je vous propose de m'envoyer des questions que je poserai en séance au maire. Voici une première série de questions. Vous pouvez toujours m'en envoyez à : grebert@gmail.com

(liste définitive mise à jour jeudi 29 juin)

VIEUX ET BAS DE PUTEAUX, PROBLÈMES DE STATIONNEMENT ET DE CIRCULATION :

Mohammed : Depuis la piétonisation de certaines rues en bas de Puteaux, les bouchons et les nuisances sonores sur le boulevard Richard wallace et la rue auguste blanche sont en constante augmentation. C’est devenu insupportable pour les habitants du bas de Puteaux. Que propose la mairie pour améliorer les choses ? Une consultation (un référendum) pourrait être organisée sur la réouverture à la circulation de certaines rues pour désengorger ces voies.

Sébastien : Dans le vieux Puteaux, trouver une place de stationnement devient une mission impossible. Le prix des parkings est exorbitant et ils sont souvent complets.

Nico : La mairie envisage-t-elle d'améliorer la desserte bus de l’île de Puteaux ? Notamment par le Buséolien, mais aussi par un arrêt supplémentaire du bus 93 ?

LA DÉFENSE, PROBLÈMES D’ACCÈS :

Marc, un habitant de Puteaux depuis 1976 : Les deux ascenseurs qui relient la rue Arago à la passerelle piétons conduisant au métro Esplanade la Défense, sont en arrêt chronique depuis des mois. Que compte faire la mairie pour régler cette situation et dans quel délai ?

Brigitte : Les deux ascenseurs de Bellini encore et toujours en panne. La pharmacie de Bellini, fermée depuis un an, est installée place Michelet. Pour les seniors et personnes handicapées, c’est impossible de monter plusieurs niveaux à pied par les escaliers... C'est peut-être Defacto qui est responsable, mais la mairie est là pour défendre nos intérêts. La même chose pour les deux ascenseurs de la tour Eve. Pour aller à Auchan avec un Caddie, il ne reste que les ascenseurs de Minerve.

Neila : Pourquoi la station de métro Esplanade de la défense est-elle marginalisée ? Escalator (côté fontaine) en panne depuis 1 an et demi et mauvaises odeurs à la sortie, côté quai de Dion Bouton. Etant donné le trafic important dans cette station fréquentée par les touristes, il serait pertinent d'y créer un guichet infos.

Sébastien : Il faudrait rénover les salles d'attente des bus à la Défense, ainsi que les entrées du métro Esplanade, devenues glauques et sales.

FERMETURE DE LA RÉSIDENCE HLM LORILLEUX :

Alexandre : A partir du 3 juillet, les accès à la résidence HLM Lorilleux seront fermés le soir et la nuit. Il faudra un badge pour pouvoir entrer. En cas d’urgence, comment fera mon médecin pour accéder à mon immeuble ?

Véronique : Concernant la fermeture de la résidence Lorilleux entre 20h et 8h, la mairie va-t-elle indemniser le boulanger installé au coeur de la résidence pour le chiffre d'affaire qu'il va perdre ? La boulangerie ouvre en effet à 7h du matin et je fais partie des nombreux résidents de la rue Lorilleux (mais pas de la résidence) qui profitent de l'heure matinale pour aller chercher le pain tout juste sorti du four. Je ne suis pas la seule et je me demande s'il serait possible d'aménager un accès public à la boulangerie, d'autant plus qu'elle est la seule implantée localement (on peut y envoyer les enfants en toute sécurité, sans route dangereuse à traverser, par exemple).

Quel dispositif de sécurité sera prévu pour les personnes vivant seules et pouvant avoir des problèmes pour sortir/entrer dans la résidence la nuit (intervention d'un médecin, oubli ou perte de clefs, etc...) ?

A noter que les grilles, et notamment les portes, créent des nuisances sonores très fortes dans toute la rue, nuisances qui n'existaient pas auparavant. Elles grincent en permanence et si la mairie se plaît à parquer les gens dans des enclos soigneusement fermés, qu'elle est au moins l'obligeance de veiller à huiler les gonds des portes.

NUISANCE DES CHANTIERS la Défense / Bergères :

Véronique : Concernant le charivari putéolien lié aux constructions et aux chantiers de tous genres, y-a-t'il moyen de limiter le travail sur les chantiers le week-end ? Le chantier sur le boulevard du General de Gaulle est travaillé le samedi et il s'agit d'une nuisance pour tout le voisinage, d'autant plus que les ouvriers embauchent tôt.

Mélody : Autre nuisance. Les travaux du bâtiment d'enseignement rue du moulin qui démarrent entre 6h30 et 6h45 chaque matin et même le samedi. Les résidents sont ainsi réveillés chaque matin par les bruits de pioches et perceuses. Le commissariat en a été informé mais cela continue …

LES BERGERES, COMMERCES ET SÉCURITÉ :

Mélody : Quand vont ouvrir les prochains commerces dans le Haut de Puteaux, quartier Bergères / Moulin ? Plusieurs grosses constructions neuves ont été livrées mais à ce jour aucun commerce. Les habitants du haut de Puteaux bénéficient seulement de 2 minuscules Franprix qui ont très peu de produits frais. Cela nous oblige à descendre en centre ville et remonter ce qui est épuisant pour les personnes âgées. Nous n'avons à ce jour aucune info concernant les prochains commerces et les dates d'ouverture de ceux-ci...

Mélody : Résidente de la rue du Moulin, sachez que nous subissons quasi tous les soirs le tapage nocturne de bandes de jeunes mais aussi de courses de 2 roues et de voitures de sport qui s'amusent les nuits à rouler à toute vitesse (et parfois pour les 2 roues à contresens) rue du Moulin et dans le haut de la rue de la République entre la gare et le rond-point des Bergères. J'ai déjà manqué de me faire renverser par 2x en quelques mois dans ce quartier le soir. Il faudrait mettre en place des ralentisseurs, voire des caméras pour les infractions. Surtout que ce quartier accueillera prochainement : 1 école maternelle, 1 école d'enseignement, 1 hôtel, 1 résidence pour seniors ... et la sécurité n'est pourtant pas adaptée à ce jour.

Nico : Combien de kilomètres de pistes cyclables seront mis en services dans l'éco(?)-quartier des Bergères ? On peut poser la même question avec : - la part d'énergies propres ? - les surfaces d'espaces verts ? - la largeur des trottoirs ?

Mélody : il est très difficile pour les résidents du haut de Puteaux de trouver des  poubelles pour le verre. Il y en a à peine 1 ou 2 pour tout le quartier et de notre résidence il faut marcher de longues minutes avec des sacs plein de bouteilles en verre. Pour les personnes âgées idem cela est très difficile.

EDUCATION :

Elvire : Pourquoi la mairie ne met-elle pas en place des classes bilingues, depuis la maternelle, comme à Courbevoie ?

Véronique : Concernant le passage à la semaine des 4 jours dans les écoles. Cette décision de dernière minute et imposée à tous, sans concertation, est incompréhensible. Il est intéressant de noter que, lors de la consultation dans les écoles, organisée à la va-vite la semaine dernière, il n'a pas été offert d'espace de débat public. Le retour d'expérience des professeurs (qui, contre toute attente, ont majoritairement voté contre le retour aux 4 jours) devrait nous interpeller sur l'effet qu'a eu la semaine de 5 jours sur l'attention des enfants, sollicitée de manière plus égale tout au long de la semaine. Beaucoup de parents regrettent une réforme baclée, mal gérée par la ville qui n'a pas su offrir aux familles des services de qualité (ou qui a souhaité torpiller d'avance une réforme sans lui en donner sa chance).

Le passage à la semaine des 5 jours avait conduit à une hausse substantielle des tarifs des centres de loisirs à Puteaux. Le retour à la semaine de 4 jours signifie-t-il qu'il y aura une baisse ?

Véronique : Avec les nouveaux logements en passe d'être construits et les nouvelles familles qui vont s'y installer, la mairie de Puteaux est-elle consciente que la qualité des collèges et lycées publics sur la commune n'est pas à la hauteur des attentes de la catégorie sociale que Mme le Maire souhaite attirer ?


Conseil municipal de Puteaux le vendredi 30 juin : posez une question au maire

34901085636_11b440d5d7_k

Un conseil municipal aura lieu à Puteaux le vendredi 30 juin 2017. Comme d'habitude, nous vous proposons de nous envoyer des questions que nous poserons en séance à la maire.

Envoyez-moi votre question à grebert@gmail.com

Depuis le dernier conseil municipal du 29 mars, voici quelques sujets qui pourraient être abordés le 30 juin :

Face à la canicule, que faisons-nous pour les enfants vivant dans des logements insalubres dangereux pour la santé ?

Une famille vivant à 4 dans 12m2. Que fait la mairie pour aider les familles à se loger correctement ?

La majorité municipale ne respecte pas l'opposition : Le journal municipal "Infos Puteaux" poursuivi pour diffamation

Le n°2 de la police municipale de Puteaux condamné à 3 mois de prison avec sursis pour harcèlement moral : quelle décision compte prendre la maire ? Maintenir cet homme condamné dans ses fonctions ? Conserver sa confiance dans la direction actuelle de la police municipale de Puteaux ? 

Le quartier de la Défense placé sous la responsabilité des collectivités : Quelle est la conséquence financière pour Puteaux ?

La fille du maire visée dans une enquête pour fraude fiscale : La maire peut-elle rester en place dans ces conditions ?

Que se passe-t-il pour l'association Rendez-vous des Parents ?

Suite à l'incendie tragique d'une tour de logements sociaux à Londres, quelles sont les mesures prises pour assurer la sécurité incendie dans les HLM de Puteaux ? Les rénovations de façades réalisées dans différentes résidences prennent-elles en compte ces mesures de sécurité ? 

Nos propositions pour que Puteaux soit moins polluée et moins embouteillée: il ne suffit pas de mesurer la qualité de l'air, il faut aussi agir pour réduire la pollution.


VIDEO Face aux questions des Putéoliens, Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans le déni et la menace

Sans titreLors du conseil municipal de Puteaux du 8 mars 2017, j'ai posé une série de questions à Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Comme à chaque fois, la maire les Républicains est restée dans le déni, n'assumant aucune erreur et menaçant de procès ceux qui osent la critiquer.

Face en particulier aux témoignages de mères de familles mal logées, elle s'est montrée totalement insensible. Elle n'a en fait rien à dire. Sa seule action politique est l'achat de voix par le clientélisme. Cela aboutit à une inaction sociale et donc à laisser des familles vivre dans des taudis appartenant souvent... à la commune ! VOIR POUR CELA l'enquête sur les taudis de Puteaux.

Rappel des questions posées

- Alors que la moitié de vos élus profitent de logements HLM de grandes surfaces, bien situés et pas chers, et considérant que ces mêmes élus sont pour certains propriétaires, voire multi-propriétaires, ressentez-vous de la honte lorsque vous lisez ces 5 témoignages de mères de famille qui attendent d’urgence un logement social dans notre commune :

  • Je demande un HLM depuis 11 ans. Je suis une mère célibataire d’une fille de 11ans. En ce moment, je vie dans 20m2 à 700 euros. Pas de pension pour ma fille et avec 650 euro de salaire + 360 euros d’aide de la caf pour payer le loyer. Alors..... où est la justice ?
  • Je viens de faire le renouvellement de ma demande de logement social...cela fait 4 ans que j'attends. Je perçois 800€ par mois avec 2 jeunes encore étudiants. Mon loyer actuel est de 650€. Une fois payées toutes les charges, il nous reste 2,98€ chacun par jour pour l’alimentation, le non alimentaire, la pharmacie non remboursable, les transports, les vêtements, les loisirs. Et sans couvertures complémentaire santé.
  • Ma demande de Hlm est renouvelée depuis 2011. Hébergée, je dors sur un matelas que je range tous les matins, avec mes 2 enfants. Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de logement disponible pour ma famille.
  • Nous vivons dans un studio de 20m2 envahi par les champignons. J'ai accouché il y a deux mois. J’ai été obligée d'aller chez mes beaux parents, car pas de logement vacant.
  • Nous demandons un HLM depuis plusieurs années. Nous vivons dans un 38m2 avec un loyer exorbitant de 950€. Nous avons dû vendre certains de nos meubles, afin que notre enfant de 6 mois puisse évoluer sans danger. Avec nos 2 salaires, après toutes les dépenses et factures de la crèche, il ne nous reste plus que 22€/mois pour les imprévus.

- Vos enfants Vincent et Emilie ont été assistants parlementaires et chargés de mission à la mairie. Pour quel montant total et pour quel travail réalisé ?

- Le nouveau directeur de l’OPH de Puteaux occupe un logement de la ville de Puteaux rénové à grands frais. Compte-t-il le rendre ?

- Le journal de 20h de France 2 a révélé le mercredi 1er mars qu’un élu de votre majorité, rémunéré 7.500 euros nets par mois, occupait un logement HLM. Compte-t-il le rendre ?

- Qui occupe actuellement le grand logement duplex situé en haut de la résidence des étudiants, 45 rue des Pavillons ?

- A partir de témoignages d’anciens membres de votre cabinet, nous évaluons à au moins 10.000 euros par mois le montant de vos “frais de bouche” personnels. Comprenez-vous que cette somme soit choquante et comptez-vous la réduire à l’avenir ?


Eloïse :
Avez-vous déjà signé des contrats pour les futurs commerces de l'éco-quartier ? Ce serait vraiment essentiel d'avoir une boulangerie, un médecin ou surtout un dentiste. Ça manque dans le haut de Puteaux. Et vu les grands travaux pour l'éco-quartier, la taxe d'habitation risque-t-elle d'augmenter ?

Jean-Pierre : Comment les finances de Puteaux vont-elles ? L’augmentation des cotisations des activités sportives et autres et la chasse au stationnement irrégulier font penser que les caisses sont vides et que tous les moyens sont bons pour rentrer de l’argent. De plus, la gratuité du stationnement a été supprimée entre 12h et 14h.

Georges : Revoir la propreté des trottoirs (rue Jean Jaurès à partir de la rue des Pavillons) et escaliers d’accès terrasse Bellini qui sont très sales (mégots, chiens, canettes, papiers divers et encombrants mal ramassés…).


Les questions au maire pour le conseil municipal de Puteaux du mercredi 29 mars

33509112475_d36c8a2cb1_zLe conseil municipal de Puteaux se réunit mercredi 29 mars pour voter le budget 2017 de la commune. A la fin de la séance, je poserai quelques questions au maire :

Peut-on supporter qu’un ex-chef adjoint de la police municipale, devenu depuis responsable de la sécurité de l‘OPH de Puteaux, considère que tenir des propos homophobes et racistes dans un cadre professionnel “dépend du contexte” ?

- Des incendies d’immeubles surviennent très régulièrement dans notre commune. 2 sinistres se sont encore produits la semaine dernière dans les résidences HLM Cartault et Bellini. Combien d’appartements ont été touchées ? Que deviennent les familles évacuées ? Qu’est ce qui est prévu pour leur relogement ? Les installations électriques des résidences vont-elles être notamment vérifiées ?

- “Bientôt une maison de retraite à Puteaux rue Voltaire” titriez-vous dans le Puteaux infos de novembre 2011. Vous annonciez avoir obtenu avec votre fils la création de cet EHPAD et promettiez sa livraison fin 2013. Or, nous sommes 5 ans et demi plus tard et cet établissement est toujours en chantier. Quand serez-vous capable de tenir votre promesse ?

- Vos enfants Vincent Franchi et Emilie Franchi ont été assistants parlementaires. Quelle somme au total ont-ils chacun reçu et pour quel travail réalisé ? Quelles étaient leurs compétences et expériences professionnelles pour obtenir ce travail ?

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS A POSER AU MAIRE, ENVOYEZ-LES MOI : grebert@gmail.com

(photo : chantier Ehpad, rue Voltaire, Puteaux Flickr)


Logements HLM et "frais de bouche" : les questions au maire de Puteaux pour le conseil de mercredi

6a00d8341c339153ef01b7c8bab39b970b-350wiVoici les questions que nous poserons au maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud lors du conseil municipal du mercredi 8 mars :

Questions de Christophe Grébert :

- Alors que la moitié de vos élus profitent de logements HLM de grandes surfaces, bien situés et pas chers, et considérant que ces mêmes élus sont pour certains propriétaires, voire multi-propriétaires, ressentez-vous de la honte lorsque vous lisez ces 5 témoignages de mères de famille qui attendent d’urgence un logement social dans notre commune :

  • Je demande un HLM depuis 11 ans. Je suis une mère célibataire d’une fille de 11ans. En ce moment, je vie dans 20m2 à 700 euros. Pas de pension pour ma fille et avec 650 euro de salaire + 360 euros d’aide de la caf pour payer le loyer. Alors..... où est la justice ?
  • Je viens de faire le renouvellement de ma demande de logement social...cela fait 4 ans que j'attends. Je perçois 800€ par mois avec 2 jeunes encore étudiants. Mon loyer actuel est de 650€. Une fois payées toutes les charges, il nous reste 2,98€ chacun par jour pour l’alimentation, le non alimentaire, la pharmacie non remboursable, les transports, les vêtements, les loisirs. Et sans couvertures complémentaire santé.
  • Ma demande de Hlm est renouvelée depuis 2011. Hébergée, je dors sur un matelas que je range tous les matins, avec mes 2 enfants. Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de logement disponible pour ma famille.
  • Nous vivons dans un studio de 20m2 envahi par les champignons. J'ai accouché il y a deux mois. J’ai été obligée d'aller chez mes beaux parents, car pas de logement vacant.
  • Nous demandons un HLM depuis plusieurs années. Nous vivons dans un 38m2 avec un loyer exorbitant de 950€. Nous avons dû vendre certains de nos meubles, afin que notre enfant de 6 mois puisse évoluer sans danger. Avec nos 2 salaires, après toutes les dépenses et factures de la crèche, il ne nous reste plus que 22€/mois pour les imprévus.

- Vos enfants Vincent et Emilie ont été assistants parlementaires et chargés de mission à la mairie. Pour quel montant total et pour quel travail réalisé ?

- Le nouveau directeur de l’OPH de Puteaux occupe un logement de la ville de Puteaux rénové à grands frais. Compte-t-il le rendre ?

- Le journal de 20h de France 2 a révélé le mercredi 1er mars qu’un élu de votre majorité, rémunéré 7.500 euros nets par mois, occupait un logement HLM. Compte-t-il le rendre ?

- Qui occupe actuellement le grand logement duplex situé en haut de la résidence des étudiants, 45 rue des Pavillons ?

- A partir de témoignages d’anciens membres de votre cabinet, nous évaluons à au moins 10.000 euros par mois le montant de vos “frais de bouche” personnels. Comprenez-vous que cette somme soit choquante et comptez-vous la réduire à l’avenir ?


Eloïse :
Avez-vous déjà signé des contrats pour les futurs commerces de l'éco-quartier ? Ce serait vraiment essentiel d'avoir une boulangerie, un médecin ou surtout un dentiste. Ça manque dans le haut de Puteaux. Et vu les grands travaux pour l'éco-quartier, la taxe d'habitation risque-t-elle d'augmenter ?

Jean-Pierre : Comment les finances de Puteaux vont-elles ? L’augmentation des cotisations des activités sportives et autres et la chasse au stationnement irrégulier font penser que les caisses sont vides et que tous les moyens sont bons pour rentrer de l’argent. De plus, la gratuité du stationnement a été supprimée entre 12h et 14h.

Georges : Revoir la propreté des trottoirs (rue Jean Jaurès à partir de la rue des Pavillons) et escaliers d’accès terrasse Bellini qui sont très sales (mégots, chiens, canettes, papiers divers et encombrants mal ramassés…).

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS A POSER AU MAIRE DE PUTEAUX, ENVOYEZ MOI VOTRE TEXTE : GREBERT@GMAIL.COM


Conseil municipal de Puteaux : posez une question à Mme la maire

Portrait-joelle-ceccaldi

La date n'a pas encore été annoncée par la mairie, mais un conseil municipal aura lieu à Puteaux dans les jours qui viennent. La majorité doit présenter ses orientations budgétaires pour l'année 2017, avant le vote du budget lui même d'ici fin avril.

Comme d'habitude, à la fin de la séance, l'opposition posera des "questions orales" au maire. Nous avons fait le choix de relayer VOS interrogations.

Si vous avez une question à poser à Joëlle Ceccaldi, envoyez-moi un message sur mon adresse mail : grebert@gmail.com

Pour éventuellement vous donner des idées, depuis le dernier conseil municipal le 14 décembre voici ce qui s'est passé dans notre petit royaume :