Questions au maire Flux

Les questions au maire de Puteaux pour le conseil municipal de mardi

6a00d8341c339153ef01b8d1feae79970c-800wiVoici les QUESTIONS ORALES que le groupe d'opposition Le Rassemblement posera au maire de Puteaux lors du conseil municipal du mardi 5 juillet 2016

Christophe Grébert : Selon le site Médiapart, dans un article publié le 30 juin, un haut fonctionnaire, propriétaire de 10 appartements et déclarant plus de 190.000 euros de revenus annuels, a obtenu un logement social de 3 pièces appartenant à l’OPH de Puteaux. Alors que dans le même temps des dizaines de familles putéoliennes mal logées attendent un logement HLM d’urgence, la maire de Puteaux peut-elle demander à la présidente de l’OPH de Puteaux comment une chose pareil peut-elle être possible ?

Richard : Pourquoi les demandes d'HLM ne bougent pas ? Pourquoi c'est pistonnage sur pistonnage ?

Un Putéolien : Des travaux ont été entrepris pour rénover la voirie sur le pont de Puteaux (l'été dernier) et sur le quai de Dion Bouton (entre le pont de Puteaux et le pont de Neuilly). Je constate à chaque fois avec stupeur qu'aucune piste cyclable n'est envisagée. La mairie a-t-elle une explication rationnelle à fournir ? Pourquoi ne pas avoir imaginé la continuité de la piste cyclable existant déjà entre le pont de Puteaux et le pont de Suresnes ?

François : Est-ce que les boutons des feux pour piétons fonctionnent-ils. Nous sommes perplexes les enfants et moi lorsque nous essayons d'aller sur l'île.

Julie : Pourquoi la mairie construit des bâtiments communaux sur l’île dans une zone inondable ? Et si une crue importante se produisait…

Jean-Bernard :  Il y a tous les matins entre 8h et 11h des bouchons sur l'avenue du Général de Gaulle. Cela est dû en grande partie aux travaux de réaménagement de la Rose de Cherbourg. La police municipale ne pourrait-elle pas organiser la circulation et la fluidifier ?

Un citoyen de Puteaux : Je tiens à comprendre pourquoi le stationnement des deux roues sur le trottoir de la rue voltaire dans le vieux Puteaux sont sujet aux amendes des forces de la police municipale (35e) alors que les trottoirs de la rue Godefroy qui est perpendiculaire n'est pas sujet aux même amendes. La Police municipale doit dans ce cas là si je me trompe verbaliser tout le monde, non? J'ai un scooter et je dois me battre pour trouver de la place dans les parking deux roues. Depuis Pâques le parking deux roue de la rue Voltaire à était supprimé. Je comprends qu'il est normal de verbaliser un véhicule motorisé sur un trottoir si celui ci empêche la circulation des piétons mais lorsque celui ci ne gêne aucunement la circulation des poussettes et des piétons (3 mètres de large) Je ne vois pas l'intérêt d'harceler les propriétaires de deux roues à base de 35e par stationnement.

Mohammed : Pourquoi autant de bouchons sur le boulevard Richard Wallace, n'a-t-on pas fait d'études sur les nuisances causées par la piétonnisation des rues en bas de Puteaux. C'est l'enfer pour passer de l'île de Puteaux jusqu'à la mairie en voiture.

Sébastien : Pourquoi fermer la barrière de l'entrée devant la place de la mairie? Pourquoi avoir un parc clos fermer derrière le théâtre? Trouver une place de stationnement à Puteaux peut parfois prendre 1h stop aux rues piétonnes qui servent à rien et parking trop cher.

Mariane : Affichage, sur les lieux, des horaires d'ouverture et de fermeture des (très) nombreux portails clôturant des lieux publics (parcs ou passages). Ce qui permettrait de prévoir à tout moment son itinéraire, dont la longueur peut varier du simple au double selon qu'un portail est ouvert ou fermé. Non seulement l'absence de cette information est gênante matériellement, mais elle laisse soupçonner que le décisionnaire n'ose pas assumer, devant l'administré, sa politique de fermeture du territoire de la commune.

Marie : Les augmentations des tarifs de la piscine de Puteaux sont énormes : + 23,75 % pour l'hiver et + 35 % pour l'été. Quelle entreprise se permettrait de telles augmentations ? Insensé, surtout quand on voit que rien n'est fait pour augmenter la fréquentation en hiver du bassin extérieur de 50 m et son bassin en rotonde et ni pour diminuer les coûts, car chauffer de l'eau quand il fait froid dehors, ce n'est pas dans l'air du temps ! Il suffirait en fin d'automne et ce,  jusqu'au début du printemps  de couvrir d'une tente (le bassin de 50 m et le bassin en rotonde) et d'en chauffer l'intérieur afin de  réduire la dépense énergétique nécessaire pour maintenir de l'eau chaude à température constante quand il fait froid dehors. Ainsi,  plus de nageurs viendraient nager dans ce bassin de 50 m  (donc plus de rentrées d'argent !) et l'eau ne serait pas chauffée inutilement pour seulement quelques rares nageurs.


Posez une question au maire de Puteaux

6a00d8341c339153ef01b7c81fba65970b-800wiUn conseil municipal aura lieu à Puteaux début juillet. A la fin de la séance, les élus de l'opposition ont la possibilité de poser des questions au maire sur des sujets qui ne sont pas inscrits à l'ordre du jour. Joëlle Ceccaldi-Raynaud est tenue de répondre publiquement à ces questions.

Nous avons décidé de relayer les interrogations de Putéolien(ne)s. Si vous avez une question à poser au maire de Puteaux, écrivez-moi : grebert@gmail.com. Tous les sujets d'intérêt général sont possibles.

Si vous n'avez pas d'idée de question, il suffit de puiser dans l'actualité putéolienne qui a été riche depuis le dernier conseil municipal en avril :

En seulement 2 mois, accumuler un tel nombre de mauvaises décisions est sans doute très rare. Même Patrick et Isabelle Balkany à Levallois-Perret n'y parviennent pas !


Vos questions au maire de Puteaux : grilles, piétonnisation, chantiers et fils de...

6a00d8341c339153ef01bb089c31bb970d-800wiA la fin de chaque conseil municipal, notre groupe d'opposition Le Rassemblement a décidé de réserver son temps de parole pour poser au maire des questions qui nous ont été transmises par des Putéoliens. Nous relayons ainsi votre parole au sein même de l'assemblée communale. Voici ci-dessous vos questions pour la séance de mercredi soir.

(Si vous avez une question à poser au maire de Puteaux, écrivez-moi : grebert@gmail.com)

Jean-Philippe : Ma question concerne la clôture du jardin de la vigne, bordé au Sud par la rue de la république, au Nord par le “chemin de la station” qui borde la voie ferrée. Pourquoi les grilles de le clôture Nord qui bordent le chemin de la station sont-elles “aveuglées” par des plaques métalliques ? En effet, nombre de Putéoliens prennent comme moi deux fois par jour ce chemin : non seulement ils ne peuvent plus bénéficier comme avant de la vue magnifique sur Paris, le bois de Boulogne et Puteaux, mais il ne profitent même pas de la vue sur le jardin de la vigne.... par ailleurs toujours fermé ! On ne demande pas la lune, simplement de démonter les plaques métalliques qui aveuglent les grilles. Merci de nous dire quelle suites seront données.

Richard : Rue Jean Jaurès, devant le Monoprix, les dalles du trottoir se descellent une à une. C’est gênant et même particulièrement déstabilisant quand il pleut. Même chose à l’angle Wallace/Eichenberger côté garage. Dans la mesure ou une demi-douzaine de dalles sont déjà branlantes tout laisse à penser que cela ne va pas s’arranger et que d’autres vont suivre. Que compte faire la mairie pour remédier à cela ?

Dominique :  J’ai reçu récemment un tract de M. Vincent Franchi dans ma boite aux lettres. En tant que délégué aux finances, aux ressources humaines, à l'aménagement urbain, à l'éducation, à la réussite scolaire et à la culture... quelle est la formation et l‘expérience (et donc la légitimité) de M. Franchi dans ses fonctions au sein du conseil municipal ?

François : Cette question intéressera de nombreux riverains quand les travaux seront réalisés : la future mise en rue piétonne d’une portion de la rue Voltaire entre la rue Bourgeoise et la rue Saulnier. Quel est la logique de mettre en voie piétonne cette rue sur cette portion très courte ? En effet, l’arrêt de la circulation sur cette portion obligera de nombreux riverains à revenir systématiquement sur le boulevard Wallace par la rue Benoit Malon sans autre échappatoire, puisque la rue saunier est maintenant fermée et que l’accès aux quais par la rue Godefroy sera condamnée. Je souligne que je suis résident dans l’immeuble « Fontaine Wallace » qui comprends 100 appartements, sans compter tous les autres riverains concernés.

Louise : Le chantier de la future maison médicalisée pour personnes âgées de la rue Voltaire semble à l'arrêt depuis plusieurs semaines ou en tout cas tourner très au ralenti. Qu’en est-il ? Rappelons que ce projet a été lancé il y a déjà 6 ans (en 2010). Le délai de réalisation de ce projet est extrêmement long.


Conseil municipal de Puteaux : posez une question au maire

1495163529_ca7dc23000Un conseil municipal aura lieu à Puteaux dans les prochains jours (le maire n'a pas encore annoncé la date)

A la fin de la séance, les élus de l'opposition peuvent poser des questions au maire sur des sujets qui ne sont pas à l'ordre du jour. Celui-ci est tenu d'y répondre publiquement.

PERMETTRE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE DANS UNE VILLE TOTALEMENT FERMÉE À CELA

J'ai introduit cette tradition : les questions que nous posons sont celles de Putéoliens. L'objectif est de faire entendre la voix des citoyens au sein du conseil municipal. C'est de la démocratie participative dans une commune dont la majorité censure tout débat public. 

Envoyez-moi votre question à : grebert@gmail.com

(photo : Flickr)


Posez une question au maire LR de Puteaux

1495163529_ca7dc23000Un conseil municipal aura lieu à Puteaux mardi 15 décembre 2015 à 19h30.

A la fin de la séance, les élus de l'opposition peuvent poser des questions au maire sur des sujets qui ne sont pas à l'ordre du jour. Celui-ci est tenu d'y répondre publiquement.

PERMETTRE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE DANS UNE VILLE FERMÉE À CELA !

J'ai introduit cette tradition : les questions que nous posons sont celles de Putéoliens. L'objectif est de faire entendre la voix des citoyens au sein du conseil municipal. C'est de la démocratie participative dans une commune dont la majorité censure tout débat public. 

Envoyez-moi votre question à : grebert@gmail.com

(photo : Flickr)


Vos questions au maire de Puteaux lors du conseil municipal du jeudi 8 octobre

AvocatsLors du conseil municipal de Puteaux, jeudi 8 octobre 2015, le groupe Le Rassemblement posera les questions suivantes au maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Comme d'habitude, nous relayons vos questions. J'en poserai également une concernant les frais de justice engagés par la ville pour m'attaquer.

Bien entendu, nous interpellerons aussi le maire sur ses 102 lingots d'or, dans un voeu présenté par Francis Poézévara appelant au retrait de Joëlle Ceccaldi et de son fils Vincent Franchi.

-  Question de H. : J'ai 17 ans. Plus je grandis, plus je vois que les activités proposées par la municipalité se détériorent, avec une tendance à tout rendre payant. Puteaux plage et Puteaux neige étaient auparavant un moment où tout le monde se retrouvait pour se divertir. Il y avait une tonne d'activités et tout cela était gratuit. Pareil pour la fête des sports, ainsi que la chasse aux œufs.
Même l'accès à l'île de Puteaux est devenu payant le dimanche. Si cela est mis en place pour les activités proposées au kiosque au sein de la roseraie, pourquoi ne pas rendre l'entrée au parc de la roseraie payante et non le reste ? 
La situation financière de Puteaux est bonne, donc je ne vois pas de justification à tout rendre payant. A part pour acheter des lingots peut être, qui sait ?

- Question de L. : En décembre dernier, la vieille église de Puteaux a été saccagée et les murs peints illégalement avec des couleurs criardes. La mairie s'était engagée à remettre le site en état. Mais, 9 mois plus tard,  on constate que rien n'a été entrepris (voir photo prise ce dimanche). Est ce que la mairie compte laisser pourrir la situation jusqu'à l'oubli du délit ? Quand cette église retrouvera son état originel ? Je soupçonne fort la mairie de mauvaise volonté sur ce cas et j'appréhende qu'avec le temps, les choses restent en l'état jusqu'à ce que les autorités culturelles responsables finissent par jeter l'éponge.

- Question de S. : Je suis surprise de voir que le choeur de l’église  Notre Dame de Pitié est toujours peint en rouge . Quid des travaux prévus pour refaire l’étanchéité et restaurer la couleur initiale ?

- Question de Jean-Bernard :  Le parking Lorilleux qui est fermé depuis 1 an. Quelle en est la raison ?

- Question de J. : Je souhaite poser des questions sur le nouveau parking de Lorilleux. Qui a conçu ce parking ? Pourquoi avoir fait une sortie au milieu d’un parc qui est fermé le matin et le soir à l’heure où les gens vont et viennent du travail ? Pourquoi avoir placé la porte ouverte 24h/24 à un endroit de la résidence où cela n’arrange quasiment personne (entrée donnant sur la rue Charles Lorilleux, alors que la plus grosse partie de la résidence se trouve vers l’allée Henri Sellier).
Comment se fait il qu’un parking totalement équipé pour être en partie public soit au final totalement privé (et réservé aux locataires HLM) et combien ont coûté les éléments qui ne serviront donc jamais (présence de borne pour introduire le ticket, présence d’une machine de paiement du stationnement, présence d’un digicode aux entrées, panneau d’affichage du nombre de places libres…) ? A quoi servent les doubles barrières ? (une porte d’entrée + une barrière 20 m après ?).

- Question de Christophe Grébert : Depuis que vous avez succédé à votre père au poste de maire de Puteaux, en 2004, vous avez multiplié les attaques judiciaires contre moi pour me faire taire et contre mon site internet www.monputeaux.com pour le faire fermer. 
Vous avez heureusement perdu chacun de vos procès et au contraire les tribunaux vous ont plusieurs fois condamné à me verser des indemnités pour diffamation homophobe et pour procédures abusives. 
Pour mener ces actions judiciaires, vous employez des avocats qui sont payés par la ville.
Ce sont en effet les Putéoliens, via leurs impôts, qui financent vos procès politiques.
Pouvez-vous rendre public les montants de ces factures d’avocats ? Combien de centaines de milliers d’euros la ville de Puteaux a dépensé pour financer votre harcèlement judiciaire et vos atteintes répétées  à la liberté d’expression ?
Vous avez été interrogée par Le Parisien sur ces factures : “Nous ne les donnerons pas", déclarez-vous. Cela montre encore votre manière particulière de considérer votre mandat : comme un pouvoir absolu qui ne supporte aucune justification. Vous agissez comme une Reine au pouvoir absolu, pas comme une élue de la République qui se doit de rendre des comptes devant les citoyens.
Ma question appelle à une réponse simple : Donnez-nous le détail des sommes versées à vos avocats payés année après année par la ville de Puteaux, et épargnez-nous votre habituel discours victimaire qui n’a qu’un seul but : enfumer et cacher aux citoyens la vérité de vos actions.