Questions au maire Flux

Nous réclamons des terrains de sport pour les jeunes. Le maire de Puteaux refuse

27366688921_7625613ef1_oLors du conseil municipal de Puteaux du 25 septembre 2017, j'interpelle la maire sur le peu de terrains de sport accessibles librement aux jeunes de la commune : les jeunes réclament des terrains de foot et de basket notamment.

Aux Etats-Unis, les municipalités ont bien remarqué que l'ouverture de terrains de baskets autogérés avait nettement participé à l'amélioration de la tranquillité dans les quartiers et fait baisser la délinquance. C'est avant tout un lieu d'échanges, de discussions et de rencontres.

A Puteaux, la ville propose de nombreuses activités encadrées. Mais si cette formule est idéale pour les très jeunes, elle ne répond pas aux besoins d'autonomie d’adolescents devenant de jeunes adultes.

A la question de Joseph, un jeune putéolien de 21 ans, sur le manque de terrains de sport librement accessibles, la maire me répond : "Il n'a envie de rien faire votre jeune" (VOIR la vidéo ci-dessous). Ce manque d’écoute et de respect est bien regrettable. Joëlle Ceccaldi a ensuite un argument choc : "Nous n'avons pas de forêt" où les jeunes pourraient « s’ ébattre ». Effectivement, c’est imparable…

Sauf que justement, plus une ville est densifiée, plus ses habitants ont besoin d'espaces de ce type pour se détendre. Leur développement devrait donc être une priorité de la municipalité.

(PHOTO : terrain de sport fermé rue André Leclerc, vieux Puteaux, Flickr)


Pour la maire LR de Puteaux, loi DALO = délinquance

JowellLors du conseil municipal de Puteaux du 25 septembre 2017, j'ai posé une question sur le sentiment d'insécurité exprimé par des habitants du quartier des Bergères : des jeunes font du bruit à toute heure et fument du shit. Joëlle Ceccaldi en profite alors pour mettre en cause les familles pauvres qui ont obtenu un logement HLM par la préfecture grâce à la loi Dalo.

Car forcément, pour la maire LR, pauvreté = délinquance !

Et écoutez bien la vidéo ci-dessous : Joëlle Ceccaldi explique que les problèmes sont le fait de 6 ou 7 jeunes de 14 ou 15 ans. Ainsi donc la municipalité n'est pas capable de gérer une petite bande d'adolescents, mais nous promet la sécurité à tous ?!?!

HALTE AU MÉPRIS SOCIAL

En réalité, si le sentiment d'insécurité est présent sur le haut de Puteaux, c'est que la municipalité n'y conduit pas les actions de prévention et sociales nécessaires. Il ne suffit pas en effet de mettre des caméras partout et de faire circuler des policiers enfermés dans un camion grillagé.

Je reviendrai sur cette question de la sécurité lors des prochaines séances du conseil municipal, notamment pour relayer notre PÉTITION en faveur de la création d'un commissariat de la police municipale sur le haut de la commune.


Stationnement sur un bateau à Puteaux : c'est interdit, mais pas vraiment...

Creation-d-un-bateau

Lors du conseil municipal de Puteaux du 25 septembre 2017, alerté par Nathalie, j'ai demandé des précisions au maire à propos des affichettes distribuées par la municipalité et avertissant les propriétaires de véhicules stationnés sur des bateaux qu'ils risquaient des amendes de 35 euros, y compris lorsqu'ils sont garés devant chez eux.

En séance, la maire ne semblait plus aussi certaine que cela de vouloir faire respecter le code de la route : elle explique qu'il y aura une tolérance pour les véhicules stationnés sur la chaussée et pas sur le trottoir. Cela me semblait être une évidence, mais alors pourquoi ces menaces de PV distribués chez certains habitants ??? 

ESPERONS QUE TOUT CELA NE SE FERA PAS A LA TÊTE DU CLIENT, COMME SOUVENT A PUTEAUX !!!!!!!!!!

Mon conseil : respectez scrupuleusement le code de la route. Et si vous êtes malgré tout verbalisé, prenez une photo et avertissez-moi : 0610148820.


Le compteur électrique Linky en discussion au conseil municipal de Puteaux

LinkyLors du conseil municipal de Puteaux du lundi 25 septembre 2017, j'ai relayé la question de Gisèle, une habitante de la résidence HLM Cartault, qui se plaint d'être harcelée par les installateurs du nouveau compteur électrique Linky (*).

J'ai demandé au maire que les Putéoliens soient complètement informés sur ces compteurs dits "intelligents" qui font polémiques, notamment parce qu'ils peuvent être coupés à distance.
Le maire n'a pas semblé s'intéresser au sujet, renvoyant vers le numéro de téléphone d'Enedis, la filiale d'EDF chargée de la gestion du réseau d'électricité et donc du déploiement de ces compteurs.
Elle a annoncé qu'un article serait publié dans le prochain journal municipal et dès le lendemain du conseil sur le site internet de la ville. Pourtant 4 jours après cette déclaration, il n'y avait toujours rien sur le site de Puteaux.
Je continuerai d'interpeller le maire sur ce sujet. Quand une nouvelle technologie est mise en place, il est important d'informer pleinement les gens sur son intérêt et les avertir aussi sur ses éventuels inconvénients afin de les prendre en compte et de chercher à les corriger.
En attendant, je vous recommande la lecture du dossier de l'association UFC Que Choisir : Compteur Linky Le vrai du faux.

La question de Gisèle : Résidence HLM Cartault, nous sommes harcelés par des démarcheurs pour l’installation du compteur LINKY. Impossible d’obtenir un renseignement auprès de l’OPH. Pourrions-nous être mieux informés sur ce sujet ?