Puteaux farfelu Flux

Troublant : quand la ville de Puteaux achète 2 fois le même terrain !

45voltaire Lors du conseil municipal de Puteaux du vendredi 26 février 2010, le maire UMP, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a soumis aux élus l'achat d'un terrain au 45 rue Voltaire. Problème, ce même terrain avait déjà été acheté par la ville début 2000 ! Le groupe Alternance Puteaux, qui rassemble les élus MoDem et Vert, a voté CONTRE. Mes explications en séance :

"Ce terrain de 137m2, à l’angle des rues Voltaire et Parmentier, a toute une histoire. Il y a une dizaine d’années, début 2000, la ville de Puteaux achète à un particulier ce terrain sur lequel se trouve un immeuble de 4 étages. La municipalité, pour justifier cette préemption, annonce qu'elle va réhabiliter l'immeuble pour en faire une résidence pour jeunes travailleurs. 3 ans s'écoulent, sans que des travaux ne soient entrepris. L’immeuble est muré. Puis, en 2004, la mairie cède l'immeuble à l'Office HLM communal. Une année passe encore sans que rien ne vienne (Vous étiez maire, Madame, et votre père, Charles Ceccaldi-Raynaud, était président de l’Office). C'est alors qu’en 2005, l'Office HLM annonce la destruction de l'immeuble ! A la place sera créé, annonce l’Office, un "espace vert" !

28438934_ad72f6b6d2D'un projet de logements pour jeunes, on est passé à la création d'une pelouse. Pire, dans cette opération, l'Office HLM de Puteaux a acquis un immeuble... pour en financer sa destruction. Coût de l’opération : 230.000 euros !

Au passage, l’office avait-il obtenu des subventions ou des prêts aidés pour acheter cet immeuble ?

En 2007, des travaux sont entrepris : vous aviez annoncé un « espace vert »… Finalement, le terrain est entièrement dallé et sur le mur du fond, une fontaine, achetée par la ville à un brocanteur, est installée.

Ces travaux sont achevées à l'automne 2007. Combien ont-il coûté de centaines de milliers d’euros ?

En 2010, 10 ans après l’achat du terrain par la ville, sa revente à l’office HLM, l’abandon de projet de résidence pour jeunes, la destruction de l’immeuble, la transformation d’un projet d’espace vert en un espace dallé, puis la construction par la ville d’une fontaine, vous décidez de racheter à l’Office ce terrain que vous lui aviez vendu. Coût pour la ville : 349.400 euros. Comment qualifier cette affaire ?

1656827807_b3cd6aefacAlors que nous savons que l’île-de-France manque cruellement de logements, et particulièrement de logements sociaux, votre majorité a décidé de détruire un immeuble réhabilitable appartenant à l’Office HLM pour en faire un espace dallé doté d’une fontaine.

Pour la petite histoire, il faut savoir que depuis votre désignation en tant que maire en 2004, vous avez fait dépenser à la ville plus de 3 millions d’euros pour la construction de fontaines. En revanche, vous n'avez construit aucun logement.

Cette affaire scandaleuse de terrain acheté et racheté par la ville et l'office HLM est finalement assez symbolique de votre politique".

Une horloge mécanique de 9 m de haut : bientôt à Puteaux !

On va encore dire que je critique ou que je me moque ! Mais que voulez-vous, ce n'est pas de ma faute si le maire UMP de Puteaux fait n'importe quoi !

Dans la série "Puteaux Fafelu", lors du conseil municipal de samedi, Joëlle Ceccaldi-Raynaud annoncera la construction d'un Jaquemart, autrement dit d'une horloge mécanique, dans le jardin du Théâtre.

Comme l'indique le projet de délibération, ci-dessous, l'horloge fera 4 mètres de largeur pour 8m90 de hauteur et 2 de profondeur !

Jacquemart

Venise

Le jaquemart le plus célèbre est sans doute celui de Venise, situé sur la bien nommée tour de l'horloge dominant la place Saint-Marc. Il représente deux maures. Mais, ces 2 là n'ont qu'à bien se tenir, car lorsque le jaquemart putéolien sera réalisé, c'est chez nous que les touristes du monde entier viendront !

Je lance un petit concours : quels personnages devraient, selon-vous, figurer dans le jaquemart de Puteaux ?


Agrandissez "Puteaux" sur miniville.fr

MinivilleVoici une version web de Simcity : sur miniville.fr, chacun peut créer sa ville et la voir se développer. J'ai ouvert "Puteaux" qui compte déjà une cinquantaine d'habitants. Pour l'instant, il n'y a ni chômage, ni problème de transport, ni criminalité, ni pollution. Je compte sur vous pour l'agrandir en faisant en sorte que notre ville conserve un tel environnement...


Un nouveau puits à Puteaux, à côté du Théâtre

524654211_3039ecfce9Encore un puits ! La maire de Puteaux a décidé d'en semer un peu partout dans la commune. Celui-ci est installé rue Henri Martin, à côté du Théâtre. Qu'en pensez-vous ? Pour ma part, j'ai du mal à apprécier cette Disneylandisation de notre ville. Je suis peut-être trop attaché au sens... Je cherche le sens, la beauté, l'intérêt de cette accumulation de puits à la facture qui plus est élevée. Le plus ridicule est celui de l'île qui est placé sur une butte ! Si vous trouvez cela joli, n'hésitez pas à me le dire... je voudrais comprendre :o)))))))))

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


Un passage piéton mal pensé, avenue Charles de Gaulle, à Puteaux (suite)


Passage piéton à Puteaux (suite)
Vidéo envoyée par grebert
La semaine dernière, j'ai mis en ligne une vidéo sur l'aménagement mal pensé d'un passage piéton à Puteaux (Hauts-de-Seine) : le bouton d'appel piéton se trouvait à plusieurs mètres dans la pelouse. Comme, on peut le voir sur cette seconde vidéo réalisée ce week-end, la mairie de Puteaux a résolu -à sa manière- le problème : elle a supprimé le bouton ! :o/ Bon, cela veut dire que les contribuables putéoliens ont payé un feu rouge avec bouton d'appel et qu'ils ont à nouveau payé pour qu'on enlève ce bouton qui ne servait semble-t-il à rien. C'est comme ça que l'argent public est dépensé...

Un passage piéton mal pensé, avenue Charles de Gaulle, à Puteaux


Passage piéton à Puteaux
Vidéo envoyée par grebert
Voilà un exemple d'aménagement mal pensé... et même pas pensé du tout. La ville de Puteaux a dépensé beaucoup d'argent pour changer son mobilier urbain et notamment ses feux rouges. Avenue Charles de Gaulle, au pied de la tour Défense 2000, ce passage piéton est équipé de ces nouveaux feux avec un système "appel piétons". Mais problème, avant de pouvoir appuyer sur le bouton, il faut d'abord crapahuter. Les mamans avec leurs poussettes, les personnes agées et les handicapés le font selon vous ? Le pire, c'est que pour traverser ce même boulevard très dangereux pour les piétons il y a un passage souterrain, le passage Felix Pyat, dont l'aménagement est tout autant farfelu.

Merci à Jean de m'avoir signalé cette anomalie.