Propaganda Flux

14 photos du maire et de son fils dans le journal municipal Puteaux infos de mars

IMG_0776

Le mot amour a la particularité de changer de genre : masculin au singulier, il devient féminin au pluriel. Page 35 du "Puteaux infos" de mars, cette règle a été oubliée.

Un numéro qui n'oublie pas, en revanche, d'honorer Joëlle Ceccaldi-Raynaud et Vincent Franchi. La maire et son fils apparaissent 14 fois en photo.

Page 46, la mairie met à l'honneur les arbres remarquables de la ville, notamment un platane d'Orient du square Offenbach. Un arbre sauvé de justesse ! La maire avait en effet décidé de l'abattre pour construire un parking. Mais la mobilisation des habitants du quartier regroupés au sein de l'association SACSO avait permis de sauver cet arbre. Cet article rend donc un bel hommage à une mobilisation citoyenne contre une décision délirante du maire.

Page 75, la mairie utilise une pleine page du magazine municipal pour faire la promotion du parti Les Républicains. "La tribune de la majorité" ne repose en effet sur aucune base légale. Nous finançons avec nos impôts un tract politique ! Cette page est de plus truffée de faux chiffres :

Si vous avez de choses à me signaler sur le "Puteaux infos" de mars, laissez un commentaire ici ou écrivez-moi : grebert@gmail.com


Quand la maire de Puteaux tente de modifier sa fiche sur Wikipédia

TraceIPLa maire Les Républicains de Puteaux a discrètement tenté, durant l'été, de modifier sa biographie sur l'encyclopédie en ligne Wikipédia

Joëlle Ceccaldi-Raynaud a notamment voulu supprimer des références au blog MonPuteaux.com et sur son compte caché au Luxembourg.

Ce nouveau cas de censure du maire aux 102 lingots d'or est raconté par le conseiller municipal d'opposition Francis Poézévara sur son blog.

 

CE N'EST PAS LA PREMIÈRE FOIS QUE LE MAIRE DE PUTEAUX TENTE DE CONTRÔLER LA LIBRE CIRCULATION DE L'INFORMATION. DÉJÀ EN 2013 :


Puteaux infos : une "provocation grossière et pleine de mépris"

Image1Un habitant de Puteaux a reçu le magazine municipal "Puteaux infos" de juillet-août dans sa boîte aux lettres et a décidé de le retourner au maire :

J'ai été saisi d'un profond sentiment de dégoût lorsque j'ai reçu dans ma boîte aux lettres ce torchon en papier glacé.

La maire de Puteaux posant en majesté dans une posture se voulant présidentielle, en première page d'un journal censé informer les citoyens de la commune : provocation grossière et pleine de mépris. Je ne veux plus de cela. 

Cet exemplaire a été rapporté à la mairie et il en sera ainsi des suivants, que je renverrai systématiquement à l'expéditrice. 

Image2Un coup d'épée dans l'eau ? Certainement. Mais que tous ceux qui souhaitent dire non à cet outil de propagande qui ne se cache même plus en fassent de même. Je préfère encore encombrer les poubelles de la mairie que la mienne. 

Peut-être souhaiterez vous relayer cette initiative par le biais de votre blog afin que d'autres en fassent de même ? Pour ma part je m'y tiendrai désormais : ce sera ma façon à moi de dire "non".

Bon courage pour la poursuite de la "lutte". 

Cordialement,

P.


40 photos du maire de Puteaux dans le journal municipal

6a00d8341c339153ef01b8d0d505ad970c-800wi

Dans les numéros de janvier et février 2015 de "Puteaux infos", le journal municipal, la maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud apparait 40 fois : 23 fois en janvier et 17 fois en février.

En voici ci-dessus un petit florilège : Joëlle Ceccaldi avec Norbert, Joëlle Ceccaldi avec le père Noël, Joëlle Ceccaldi  avec la mère Noël, Joëlle Ceccaldi  avec Nicole Croisille, Joëlle Ceccaldi avec des Séniors, Joëlle Ceccaldi avec une ruche !, Joëlle Ceccaldi avec le patron du Banana Café, Joëlle Ceccaldi avec la police, Joëlle Ceccaldi avec "Charlie", Joëlle est partout...

Où comment transformer le journal municipal, payé par nos impôts, en journal servant la propagande politique du maire. Hon-teux.

Les 2 numéros de Puteaux infos de janvier et février sont sur mon Puteaux Data


Retrouvez les Ceccaldi mère et fils dans le magazine municipal de Puteaux

Franchi-puteauxinfos

Joelle1

Ils monopolisent encore le magazine municipal de Puteaux. Dans le dernier numéro de septembre 2014, Joëlle Ceccaldi et son fils Vincent Franchi, désormais adjoint de tout, s'imposent à notre vue.

La propagande à la papa se poursuit ! Et cela a un coût.

Saviez-vous que 7,5% de vos impôts locaux servent exclusivement à payer la communication du maire UMP. Cela représente des millions d'euros ! Vous vous demandiez comment elle pouvait être réélue ? Voilà la réponse !

La mise en avant de son fils Vincent Franchi dans les pages de "Puteaux infos" a de quoi inquiéter, car il est encore bien plus incapable qu'elle. 

PI_2014-09

(photos : extraits du "Puteaux infos" de septembre 2014)


7,5 % du budget de la ville de Puteaux consacré à la communication du maire UMP

8717411753_397999dcf8Combien coûte la communication de la municipalité UMP de Puteaux ? 12 millions d'euros par an, soit 550 euros par famille !

+ 3 millions d'euros pour le service communication et le cabinet du maire qui emploient plus de 60 personnes à la communication et aux relations publiques.

+ 2 millions d'euros pour l'imprimerie municipale, qui imprime et distribue chaque année 2 millions de tracts et brochures dans les lieux publics et les boites aux lettres de la ville + les affiches et autres documents.

+ 1 million d'euros pour la conception et l'impression du seul mensuel municipal « Puteaux infos » : 100 pages sur papier glacé tout couleur dédié à la propagande du maire et de son fils Vincent.

+ 6 millions d'euros pour les innomblables réceptions, fêtes et cadeaux offerts tout au long de l'année (dont  4 millions pour les seules fêtes de fin d’année).

= 12 MILLIONS D’EUROS au total, soit 7,5 % du budget annuel de fonctionnement de la commune,
soit 550 euros dépensés par famille et par an !

Par comparaison, la part communale de la taxe d'habitation est de 7 millions d'euros. Autrement dit, la totalité de la taxe d'habitation payée par les Putéoliens ne suffit même pas à couvrir les frais de com' du maire UMP !